• Aller au menu
  • Aller au menu mobile
  • Aller au contenu
  • Emplois et concours Emplois et concours
  • Salle de presse Salle de presse
  • Archives et traités Archives et traités

documents de voyage bolivie

  • Augmenter la taille de la police
  • Réduire la taille de la police
  • Ajouter notre fil RSS
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Aidez-nous à améliorer encore notre service en répondant à notre enquête. Accéder au questionnaire

Merci d'avoir répondu à notre enquête.

Dernière mise à jour le : 8 avril 2024 - Information toujours valide le : 21 juin 2024

Dernière minute

Sécurité, entrée / séjour, santé, infos utiles, voyages d’affaires.

Ariane

Date de publication : 8 avril 2024

Urgence Attentat – Vigilance renforcée pour les ressortissants français à l’étranger

Publié le 28/03/2024

Compte tenu du relèvement, sur l’ensemble du territoire national, de la posture du plan Vigipirate au niveau Urgence attentat, une vigilance renforcée est recommandée à l’ensemble de nos ressortissants résidant ou de passage à l’étranger.

Risques encourus et recommandations associées

Agitation sociale, manifestations, blocages.

La situation sociale est souvent tendue en Bolivie et des appels à mobilisation sont régulièrement lancés par toute sorte d’organisations (partis politiques, syndicats, comités civiques…) pour défendre leurs intérêts ou protester contre des mesures adoptées par les exécutifs nationaux ou locaux. Ces mobilisations, qui ne durent en général pas longtemps, peuvent prendre la forme de manifestations, de grèves ou de blocage d’institutions ou d’axes routiers. Elles peuvent facilement dégénérer et devenir violentes.

Il convient de se tenir éloigné des manifestations, de ne tenter en aucun cas de forcer les blocages, d’adapter ses déplacements en conséquence et de faire preuve de la plus grande prudence.

Criminalité

La Bolivie n’est pas un pays particulièrement dangereux et les agressions violentes contre les touristes sont assez rares. L’insécurité existe néanmoins, notamment dans les lieux touristiques (gares routières, transports, marchés,…) où une petite délinquance se développe (pickpockets, vol à la tire,…). Il convient donc de se montrer vigilant (voir la rubrique « zone de vigilance » ci-dessous).

Il est recommandé :

  • en cas de menace contre sa sécurité, d’appeler des policiers ou des passants qui seraient à proximité, ou encore la réception de l’hôtel ou l’ambassade de France (cf. CONTACTS UTILES ci-contre).
  • en cas de contrôle de police, de ne présenter que son passeport et de demander aux policiers de contacter immédiatement l’ambassade de France. En effet, de "faux policiers" (des individus qui parviennent à se procurer des uniformes de police) sont parfois présents dans les lieux touristiques (centres historiques, gares routières, ou à proximité des hôtels bon marché) et profitent de l’autorité conférée par l’uniforme pour isoler les passants et leur soutirer de l’argent par divers moyens. Ne jamais présenter sa carte bancaire à des personnes portant un uniforme de police.

Des cas d’intoxication au Burundanga (scopolamine) ont été signalés. Il s’agit d’une drogue, ayant pour effet une perte de volonté et une amnésie, versée dans les verres à l’insu des victimes (principalement dans des bars ou des discothèques) pour les voler ou agresser sexuellement. Il est recommandé de ne pas laisser son verre sans surveillance dans ces lieux.

Transports et circulation routière

Il convient d’adopter une attitude prudente sur les routes. Il est préférable d’éviter de circuler la nuit, que ce soit en voiture particulière ou en bus.

Il est conseillé d’utiliser exclusivement les services d’un radio-taxi et de ne jamais monter dans un taxi arrêté en pleine rue (risque de « faux taxi »), notamment aux abords des gares routières. Les faux taxis conduisent leurs victimes dans un endroit isolé afin que des complices (parfois de faux policiers) les dépouillent de leurs objets de valeur et de leurs documents de voyage.

Les mouvements sociaux fréquents, et parfois de longue durée, sont susceptibles de bloquer les routes, donc la circulation des personnes, y compris des touristes. Il est recommandé de se tenir informé de la situation et de ne jamais tenter de forcer les barrages. Une carte des routes bloquées est disponible sur le site ABC .

Risques naturels

La Bolivie se situe dans une région sismique (notamment les régions de Cochabamba et Sucre). Durant la saison des pluies (de décembre à avril), des glissements de terrain sont fréquents à La Paz en raison de la configuration de la ville. De plus, les inondations sont fréquentes pendant la saison des pluies dans la région de l’Amazonie (départements de Beni et Pando).

Risques spécifiques pour les femmes

La Bolivie est le pays qui, malgré une législation progressiste, connaît les taux de féminicides les plus élevés du sous-continent sud-américain. Les statistiques de violences sexuelles (viol ou agression) sont également élevées. Des cas d’agressions sexuelles et de viols ont été signalés ces dernières années. Les touristes femmes, en particulier si elles voyagent seules, sont invitées à redoubler de vigilance et à vérifier le sérieux et la réputation des agences de voyage auxquelles elles ont recours, notamment dans des régions plus isolées telles que l’Amazonie (nord du pays).

Zones de vigilance

Zones déconseillées sauf raison impérative (orange sur la carte).

En raison des trafics (stupéfiants, contrebande) et de l’importante quantité d’armes en circulation, il est déconseillé, sauf raison impérative, de se rendre ou de séjourner dans la zone frontalière avec le Brésil. Il est recommandé de ne pas s’attarder lors du passage aux frontières terrestres avec le Brésil, notamment à Guayaramerin (département de Béni).

Zone de vigilance renforcée (en jaune sur la carte)

Le reste du pays est placé en vigilance renforcée.

Il est recommandé de s’inscrire sur la plate-forme Ariane , notamment dans le cas de déplacements dans des zones isolées (Salar de Uyuni, Sud Lipez, Sajama, Amazonie) ou dans des régions difficiles d’accès, et surtout en saison des pluies (de décembre à avril pour les Yungas, l’Alto Beni, le Beni, etc.) afin de renseigner sur la plate-forme les itinéraires prévus.

Terminal d’autobus de La Paz

De nombreux touristes passant par le terminal d’autobus de La Paz sont victimes de vol. Il est recommandé d’être particulièrement attentif à ses bagages.

La délinquance est plus élevée dans la région de Santa Cruz que dans le reste du pays (possibilité d’agressions armées). Il convient d’être particulièrement vigilant lors de ses déplacements.

Il convient d’être attentif aux pickpockets qui sévissent sur la Feria et de ne pas s’y rendre avec des objets de valeurs.

Abords et îles du Lac Titicaca

Il est recommandé d’être attentif à l’état des embarcations. Certaines parties de l’Isla del Sol sont parfois interdites aux visiteurs en raison de conflits entre communautés, il convient de bien se renseigner auprès des locaux avant d’entamer des promenades sans guide. Il convient d’anticiper des retards importants lors des trajets en bateau, les bateliers préférant attendre le remplissage des embarcations pour commencer la traversée.

Salar d’Uyuni et sud Lipez

Il convient, dans cette région désertique, de se protéger contre la réverbération le jour, et contre le froid la nuit. A noter que les déplacements la nuit dans le sud Lipez, et particulièrement à la frontière avec le Chili, sont à proscrire à moins d’être accompagné par une agence dûment autorisée par les autorités locales. Des contrôles de police peuvent avoir lieu.

On recense régulièrement des accidents - parfois mortels - de véhicules 4x4 d’agences de tourisme circulant sur le Salar de Uyuni. Il est fortement recommandé de sélectionner une agence de tourisme sérieuse (les recommandations sur les sites de voyages ne sont pas toujours fiables), de s’assurer du bon état général du véhicule et de refuser avec fermeté de voyager dans un véhicule qui ne disposerait pas de toutes les ceintures de sécurité. Il est conseillé de veiller à ce que la vitesse du véhicule ne dépasse pas les 80 km/h. Les trous de la croûte de sel peuvent en effet provoquer une perte de contrôle du véhicule en cas de vitesse trop élevée.

Il est préférable d’éviter de circuler avec son propre véhicule sur le salar d’Uyuni, particulièrement durant la saison des pluies, en raison du risque élevé d’embourbement du véhicule et du manque de structures locales en mesure de porter assistance.

La région d’Uyuni et du sud Lipez ne dispose pas d’une bonne couverture réseau. En conséquence, il est recommandé de prévenir ses proches avant l’organisation d’un tour de plusieurs jours dans cette région.

Route des Yungas

La route reliant La Paz à Coroico, surnommée la « route de la mort », est un axe dangereux. En raison de l’étroitesse de la chaussée bordée par des ravins, la descente en vélo est réservée aux cyclistes confirmés. Il est vivement recommandé de sélectionner une agence de tourisme sérieuse, de s’assurer du bon état des vélos et des protections (casques, genouillères, coudières) et de rester prudent dans sa conduite.

Parc national Torotoro

La route pour accéder au parc national Torotoro depuis Cochabamba est en mauvais état, tout comme les transports publics (minibus), qui desservent le parc. Les accidents y sont fréquents et l’évacuation des blessés est compliquée. Aussi, il est important de choisir un transport offrant un minimum de conditions de sécurité.

Il est impératif de faire appel à des guides locaux formés, y compris pour les alpinistes expérimentés. Il existe une association de guides de haute montagne certifiés . Il est également recommandé aux alpinistes de vérifier que leur contrat d’assurance contient des dispositions d’assistance au-delà de 5 000 mètres.

Une acclimatation d’au moins dix jours est fortement recommandée avant toute ascension. De grandes variations thermiques peuvent être enregistrées, notamment à La Paz (entre 15 et 22° C à l’ombre le jour, beaucoup plus lorsqu’on est exposé au soleil ; 0° C ou moins la nuit). En dehors des périodes pluvieuses (de décembre à mai), l’atmosphère est très sèche (40 % au moins d’humidité d’avril à septembre).

Dans toute la région altiplanique (3 000 mètres d’altitude et plus), il convient de se protéger efficacement contre le soleil (crème solaire protection totale -UVA et UVB-, port d’un couvre-chef, de manches longues, de lunettes de soleil filtration montagne, etc.).

Les services de secours en montagne en Bolivie sont limités, privés et sont à la charge des voyageurs. Avant toute ascension, il peut être utile de communiquer ses données d’assurance au secours andin bolivien ( SOB – Socorro Andino Boliviano ).

Il est vivement conseillé de :

  • ne jamais circuler seul ;
  • ne jamais s’éloigner du sentier ou de la piste ;
  • ne jamais se baigner en dehors des endroits reconnus comme sûrs par la population locale (présence de courants, sauriens, serpents, poissons carnivores, etc.).

Illust:294.6 ko, 680x809

Recommandations générales

Il est fortement recommandé :

  • de scanner son passeport et son titre de transport, de les conserver en ligne, ce qui s’avère précieux en cas de perte ou de vol ;
  • de ne pas se déplacer avec des bijoux ou autres objets de valeur, de ne pas manipuler de fortes sommes d’argent en public, de ne pas conserver son argent ni ses papiers dans une poche accessible ;
  • de se méfier des pickpockets qui sévissent dans les sites touristiques et sur les marchés populaires, notamment la « Feria de El Alto » ou encore dans les stations de bus, où des groupes organisés entourent leur victime et détournent son attention pour commettre le vol.

Mesures liées à la Covid-19

Toutes les mesures de restrictions sanitaires pour l’entrée sur le territoire ont été levées.

Formalités d’entrée

Le visa n’est pas exigé pour les Français ne séjournant pas plus de 90 jours en Bolivie (par période de 12 mois calendaires), pour raison touristique ou en visite en famille. Les autorités boliviennes demandent que le passeport présenté soit encore valable 6 mois à compter de la date de l’entrée sur le territoire bolivien.

Un cachet d’entrée est apposé sur le passeport à l’arrivée dans le pays. Depuis le 1 er août 2022, ce cachet vaut autorisation de séjour de 90 jours. Il n’est donc plus nécessaire de se rendre dans une agence de la migration pour renouveler l’autorisation de séjour par tranche de 30 jours. Les voyageurs doivent exiger l’apposition de ce cachet dès leur entrée sur le territoire bolivien, même par voie terrestre. Dans le cas contraire, il ne leur serait plus possible de quitter le pays sans avoir fait régulariser leur situation et s’être acquittés d’une amende avoisinant les 20 bolivianos par jour de dépassement.

Exception : ce cachet d’entrée n’est pas requis lors du passage frontalier entre La Quiaca (Argentine) et Villazon (Bolivia) en raison d’un accord entre les deux pays. Dans ce cas, le sceau de sortie d’Argentine est considéré « double » et justifie l’entrée régulière sur le territoire bolivien. Cependant, cette règle n’étant pas toujours bien connue aux postes-frontières avec les autres pays, il est préférable de demander l’apposition du cachet d’entrée même à la frontière avec l’Argentine.

Un visa spécifique devra être demandé au consulat de Bolivie compétent pour :

  • tout séjour inférieur à 90 jours ayant un motif autre que touristique ou familial ;
  • tout séjour de plus de 90 jours, quel que soit le motif (tourisme, études, travail, visite familiale, etc.).

Toute personne qui séjourne en Bolivie sous couvert de l’ambassade, quel que soit le type de passeport (ordinaire, de service ou diplomatique), doit impérativement demander un visa à l’ambassade de Bolivie à Paris ou auprès du consulat de Bolivie le plus proche.

Enregistrement obligatoire du domicile pour les touristes et les résidents

Conformément à la législation bolivienne, tout étranger entrant sur le territoire bolivien, par voie aérienne ou terrestre, doit s’enregistrer dans un délai de 48 heures auprès de la Direction Générale de la Migration bolivienne et remplir le formulaire Declaración Jurada de Domicilio en indiquant où il sera logé au cours de son séjour. Cette obligation s’applique également aux résidents étrangers en Bolivie, indépendamment de l’ancienneté de leur résidence dans le pays. Ce formulaire sera vérifié par les autorités douanières à la sortie de Bolivie. Tout ressortissant étranger n’étant pas en mesure de présenter ce formulaire complété s’expose au paiement d’une amende à hauteur d’environ 300 bolivianos.

Enfants mineurs

Tous les mineurs ayant séjourné plus de 90 jours en Bolivie et voyageant avec un seul de leur parent ou sans aucun de leur parent doivent obligatoirement présenter une autorisation de voyage délivrée par le juge des mineurs (Juez del Menor) lors de la sortie du territoire (Adresse : Tribunal Departamental de La Paz, Yanacocha 598, La Paz). Le délai de cette démarche est d’environ deux jours.

Entrée par voie terrestre avec son propre véhicule

En cas d’entrée en Bolivie avec un véhicule motorisé, il convient de demander une autorisation d’importation temporaire à la douane, selon la procédure suivante :

  • Remplir le formulaire SIVETUR 249/A ou 249/B selon le cas, soit en ligne https://www.aduana.gob.bo/aduana7/content/viajero ], soit au poste frontière.
  • Présenter son passeport avec le cachet d’entrée, ainsi que la carte de propriété du véhicule.
  • Bien vérifier la durée de circulation octroyée ainsi que le tampon de la douane.

Cette procédure est gratuite. Il est possible de demander une prolongation de la durée de circulation, pour 6 mois maximum, à toute agence des douanes.

Si cette procédure n’est pas effectuée, ou si la durée accordée est dépassée, le véhicule ne pourra pas sortir du pays et sera confisqué .

Réglementation douanière

Liste des substances prohibées et des médicaments autorisés.

Certaines substances contrôlées contenues dans des médicaments délivrés en France sont considérées comme des produits stupéfiants en Bolivie. L’entrée et la détention sur le territoire bolivien de ce type de médicaments, y compris pour usage personnel, n’est tolérée que dans de strictes conditions, comprenant notamment une autorisation d’importation du ministère bolivien de la Santé, à présenter en douane.

La liste (en espagnol) des molécules concernées est disponible sur le site (en espagnol) de la Direction générale des substances contrôlées . La détention de ces substances non déclarées et non accompagnées du permis d’importation conduira à la mise en détention immédiate de leur possesseur, qui pourra être condamné à une peine de 8 ans de réclusion minimum.

Il est par ailleurs possible d’entrer en Bolivie avec des médicaments ne comportant pas ces substances contrôlées, mais pour consommation personnelle uniquement. La liste (en espagnol) est disponible sur le site du ministère bolivien de la Santé . Ces médicaments doivent être déclarés à l’occasion du passage en douane à l’entrée dans le pays et accompagnés de l’original et de la copie d’une ordonnance détaillée correspondant à la durée du voyage. La prescription devra préciser la dénomination commune internationale (DCI ; nom de la molécule) plutôt que le nom commercial du médicament. L’original de la facture d’achat en pharmacie pourra également être réclamé. Malgré la stricte observation de ces exigences, la douane bolivienne pourra demander au voyageur de laisser les médicaments en dépôt et exiger qu’il effectue des démarches d’importation auprès de l’UNIMED (Unidad de Medicamentos y Tecnologias de la Salud) du ministère bolivien de la Santé.

Il est recommandé de déclarer correctement à l’entrée et à la sortie du pays le montant d’argent liquide effectivement détenu sur soi. En cas de vérification douanière, la différence entre la somme déclarée et la somme réelle est taxée à hauteur de 30 %.

NB : A l’occasion de la fête d’Alasita (fin janvier), des imitations de billets (bolivianos, euros et dollars) sont mis en vente. Les autorités américaines considèrent que leur détenteur est passible de lourdes sanctions pénales pour contrefaçon de monnaie.

Franchissement des frontières

Il est formellement déconseillé de traverser, de nuit, les frontières en cas d’absence avérée d’agents de police. En effet, à défaut de tampon d’entrée sur le territoire bolivien apposé sur le passeport, les autorités boliviennes sont en droit d’exiger l’équivalent de 15 € plus une amende journalière de 1 € entre la date présumée d’entrée et la date de sortie effective du territoire pour délit dit d’évasion de frontière.

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Elles ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (suffisamment longtemps avant la date de départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins). Il est également nécessaire de contracter en France une assurance couvrant les frais médicaux et ceux de rapatriement sanitaire.

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé.

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et, de manière générale, aux dépenses de santé qui peuvent être très élevés à l’étranger, notamment auprès des établissements privés qui offrent parfois des services plus adaptés, il est impératif de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (opération chirurgicale, hospitalisation ou rapatriement). Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place. Faute de pouvoir justifier d’une couverture sociale, les voyageurs seront exposés au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. En cas d’andinisme en haute-montagne, il convient de s’assurer que l’assurance prend en charge l’assistance au-delà de 5000 m.

Recommandations pour la santé

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales afin de faire une évaluation de son état de santé, analyser les risques sanitaires, et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations nécessaires ou recommandées.

Les excursions et randonnées en altitude doivent faire l’objet d’un avis médical spécialisé avant le départ. La haute altitude est déconseillée pour les enfants âgés de moins de 7 ans ; des antécédents cardiaques, pulmonaires, neurologiques ou rénaux constituent une contre-indication, tout comme une grossesse.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et emporter dans ses bagages les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçon). Pour plus d’informations, consulter la fiche Infos pratiques .

Vaccinations

  • La vaccination contre la fièvre jaune est recommandée (à pratiquer dans un centre agréé) et est obligatoire en cas d’entrée en Bolivie par la frontière brésilienne amazonienne.
  • S’assurer d’être à jour dans ses vaccinations habituelles ainsi que celles liées à toutes les zones géographiques visitées.
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée, de même que la vaccination rubéole-oreillons-rougeole (ROR) chez l’enfant. La vaccination antituberculeuse est aussi souhaitable.
  • Autres vaccinations conseillées : en fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
  • La vaccination contre la rage est recommandée.

Risques sanitaires

Maladies transmises par les moustiques.

Le paludisme est présent dans les zones rurales en-dessous de 2 500 mètres toute l’année et dans le nord du pays (départements de Beni et de Pando, en particulier), mais aussi dans le département de Santa Cruz. Le paludisme (ou malaria) est une maladie parasitaire (potentiellement grave) transmise par les piqûres de moustiques. Il existe deux formes de prévention complémentaires du paludisme : la protection contre les moustiques et le traitement médicamenteux. Les mesures classiques de protection contre les moustiques durant la soirée et la nuit sont fortement recommandées (cf. ci-après). Pour le traitement médicamenteux, il convient de s’adresser avant le départ à son médecin traitant ou à un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France, pour une durée variable selon le produit utilisé. En cas de fièvre pendant le séjour et dans les deux mois qui suivent le retour en France, un avis médical devra être pris rapidement afin de mettre en œuvre un traitement antipaludique éventuel dès que possible.

Depuis fin 2019, de nombreux cas de dengue sont recensés en Bolivie, en particulier dans le département de Santa Cruz. L’usage des mesures de prévention (cf. ci-après) est indispensable pour les personnes souhaitant se rendre dans les provinces amazoniennes.

La transmission de la dengue s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête). Il n’existe actuellement pas de traitement préventif contre l’infection de la dengue, mais un vaccin est en cours de développement. La prise en charge est donc avant tout symptomatique et repose sur la prise d’antalgiques à base de paracétamol et le repos. Il faut impérativement éviter la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoire. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après).

Plus d’informations sur : Site du MEAE, rubrique dédiée aux Maladies transmises par les moustiques  ; Site du ministère français des Solidarités et de la Santé .

Chikungunya

La transmission du chikungunya reste active en Bolivie et s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Cette maladie se caractérise par des symptômes grippaux (fièvre, douleurs musculaires et articulaires). Le traitement est alors symptomatique. Il n’existe actuellement pas de traitement préventif ni vaccin. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après). Pour plus d’informations sur le chikungunya, consulter le site Santé publique France .

Fièvre jaune

Une vigilance accrue est nécessaire compte-tenu de la présence de la fièvre jaune, dans le nord et l’est de la Bolivie notamment. La fièvre jaune est causée par un virus, transmis par un moustique. Les symptômes sont variables, allant du syndrome pseudo-grippal à la forme mortelle ; le traitement est alors symptomatique. Il n’existe pas de médicament préventif protégeant contre la fièvre jaune. La prévention repose essentiellement sur la prévention des piqûres d’insectes et sur la vaccination, par ailleurs fortement recommandée.

Il s’agit d’une maladie virale transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes. Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ont également été rapportés. Les symptômes de la maladie sont généralement modérés (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires, éruptions cutanées). Toutefois, la survenue de complications graves telles que des cas de microcéphalies chez des nouveau-nés de femmes enceintes infectées par le virus et des complications neurologiques tels que des syndromes de Guillain Barré est attestée.

Il est conseillé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse de reporter leur voyage, et à défaut de consulter un médecin avant le départ afin de recevoir une information sur les risques d’une infection à Zika. Il est primordial de respecter les mesures de prévention des piqûres de moustique, d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant le voyage avec une personne ayant pu être infectée par le virus Zika. Au retour de voyage, il est fortement conseillé de consulter un médecin spécialiste indépendamment de la présence de signes évocateurs.

Il est recommandé à tous les voyageurs de respecter les mesures de prévention des piqures de moustiques, de consulter un médecin en cas de fièvre survenant pendant le voyage ou dans les semaines qui suivent le retour en France et de consulter avant le départ les informations suivantes :

  • Site du ministère en charge de la Santé
  • Site de l’ institut Pasteur
  • Recommandations pour la prévention des piqures de moustiques et questions / réponses .

Fièvre à virus Oropouche

L’infection à virus Oropouche est une maladie transmise par les insectes. Les symptômes associent une fièvre brutale avec frissons, maux de tête, courbatures et troubles digestifs. Il n’existe pas de vaccin ni de traitement spécifique et la prévention repose sur l’éviction des piqûres d’insectes. Plus d’informations sur le site de l’ OMS .

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques

  • Porter des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire ;
  • Utiliser des produits répulsifs cutanés : voir à ce sujet les recommandations du ministère des Solidarités et de la Santé (PDF - 78.3 ko) et de l’ Institut Pasteur (PDF - 1.21 Mo).
  • Protéger son logement (moustiquaires, diffuseurs électriques, serpentins, climatisation, etc.).
  • Détruire les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.).

Autres maladies

Pour toute information sur le coronavirus, il convient de contacter le numéro de téléphone 800 101 104 ou le 168. Le ministère de la Santé bolivien a établi une liste des hôpitaux en capacité de traiter les patients atteints de ceu virus :

  • L’hôpital del Norte à El Alto (Avenida Juan Pablo II, tél. : 2-2864070) ;
  • L’Hôpital Agramont à El Alto (Calle 11 n°4035, tél. : 2-2822822) ;
  • L’hôpital San Juan de Dios à Santa Cruz (Calle Cuellar esq. España, tél. : 3-3352866) ;
  • L’hôpital Viedma à Cochabamba (Calle Venezuela esq. Urquidi, tél. : 4-4220228).

La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’humain en cas de morsure ou léchage d’une muqueuse par un mammifère atteint du virus. La mortalité est très élevée en l’absence de prise en charge médicale rapide : il n’existe aucun traitement curatif de la rage déclarée. Après un contact avec un animal pouvant être enragé, la morsure doit être lavée abondamment à l’eau savonneuse, et une consultation médicale urgente doit apprécier le risque de contamination afin de déterminer l’administration urgente d’un sérum et/ou d’une vaccination contre la rage (plus d’informations sur le site de l’ambassade de France ). Il est donc recommandé de ne pas caresser les animaux, voire de ne pas s’en approcher.

Tout contact avec les nombreux chiens errant dans les villes de Bolivie est à éviter et un protocole de vaccination anti-rabique doit être immédiatement engagé en cas de morsure ou griffure par un chien, chat ou tout autre animal non vacciné (des cas ont été détectés chez des moutons et des lamas). Le pays ayant des difficultés pour s’approvisionner en vaccins, la vaccination préventive avant un séjour en zone exposée est fortement recommandée et nécessite une consultation et une évaluation médicales préalables.

Recommandations particulières liées à la haute altitude

L’arrivée à La Paz peut s’accompagner des problèmes de santé liés à l’altitude (La Paz est située entre 3 300 et 3 800 mètres, l’aéroport d’El Alto à 4 058 mètres). Le mal des montagnes peut être bénin ou mortel. Il peut se manifester par des troubles respiratoires (essoufflement) et/ou neurologiques (maux de tête, nausées, vomissements, troubles du sommeil) pouvant survenir au-delà de 3 000 mètres d’altitude. A un stade plus avancé, ces manifestations peuvent s’aggraver et parfois conduire au décès.

  • La prévention repose sur une ascension progressive et une adaptation à l’altitude de quelques jours, au repos. Les efforts physiques sont déconseillés les premiers jours. Une hydratation régulière est recommandée. Les boissons alcoolisées et les repas copieux sont à éviter.
  • Lors des ascensions en altitude, il est recommandé de respecter une ascension lente et de bien s’hydrater. En cas de mal d’altitude, le premier geste à faire (dans la mesure du possible) est d’arrêter l’ascension et de redescendre le plus rapidement possible à une altitude inférieure.

Avertissement : Ayahuasca

L’Ayahuasca, plante hallucinogène inscrite au registre des stupéfiants en France, est utilisée par des communautés indigènes en Colombie (essentiellement au Putumayo et dans la région amazonienne) lors de cérémonies chamaniques, le plus souvent pratiquées par des individus peu formés.

L’Ayahuasca comporte différents produits ou substances issus de plantes, et sa composition varie donc grandement selon les groupes ethniques, pour en modifier les effets, selon le contexte dans lequel le breuvage est consommé.

Les effets de l’Ayahuasca sont rapides, durables et génèrent des effets à la fois psychiques (hallucinations, troubles de la conscience et de la mémoire, etc.) et des effets périphériques (troubles cardiovasculaires et digestifs notamment). Le principal danger de l’Ayahuasca est lié à la nature et aux propriétés des différentes plantes utilisées, mais aussi à l’incertitude sur sa composition exacte.

L’usage de l’Ayahuasca peut donc avoir des conséquences médicales graves, voire mortelles, notamment pour les personnes présentant des symptômes cardiaques ou se trouvant sous antidépresseurs. Par ailleurs, les effets psychotropes liés à la consommation de cette plante peuvent être à l’origine d’actes de délinquance graves.

La maîtrise du processus d’initiation au chamanisme n’est nullement contrôlée et ne peut être garantie, même lorsque des guides touristiques et des centres d’éco-tourisme proposent des "initiations". Ces activités ont lieu en outre dans des zones isolées, difficiles d’accès, donc peu propices à l’arrivée rapide des secours en cas d’accident.

Cette pratique est à proscrire.

Maladie de Chagas (Trypanosomiase américaine)

La maladie de Chagas est une maladie potentiellement mortelle provoquée par un parasite. Les départements les plus touchés sont ceux de Cochabamba, Chuquisaca, Tarija et Santa Cruz. La première phase de la maladie peut associer soit des symptômes bénins (fièvre, céphalées, douleurs musculaires, difficultés respiratoires, etc.), soit une lésion cutanée ou violacée des paupières. La phase chronique peut associer des troubles cardiaques et des troubles digestifs. La transmission de la maladie à l’humain s’effectue par des piqûres de punaises ou par contamination de leurs déjections par les yeux ou la bouche. Il n’existe pas de vaccin contre la maladie de Chagas et la lutte anti-vectorielle est la méthode la plus efficace pour prévenir la maladie.

Leishmaniose

La leishmaniose cutanée et cutanéo-muqueuse, transmise par une espèce de petit moustique (phlébotome), peut être contractée dans les zones tropicales humides (Beni, Alto Beni, Yungas, Pando et Chapare). Cette parasitose est transmise par une mouche de sable ou un moucheron qui pique surtout le soir et la nuit. L’infection se traduit par des lésions cutanées qui peuvent se développer sur le visage, les bras et le corps. Plusieurs formes de la maladie sont connues, uniquement cutanées ou viscérales, et peuvent être mortelles.

Le traitement curatif est long et difficile, et il convient de consulter un médecin rapidement après l’apparition d’une ou plusieurs plaies cutanées laissant supposer une infection. La prévention consiste notamment à porter des vêtements couvrants et à appliquer sur la peau des répulsifs anti-moustiques.

Infection par le virus HIV – IST

Concernant les infections sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est présente en Bolivie et liée aux salmonelles. Après une phase d’incubation, les symptômes associent notamment une forte fièvre avec diarrhée et troubles neurologiques. Le diagnostic repose sur une consultation médicale urgente et sur la mise en route d’une antibiothérapie. La prévention repose sur la vaccination, recommandée, et sur les précautions liées à l’hygiène alimentaire.

Quelques règles simples

  • Éviter de marcher pieds nus sur le sable et les sols humides.
  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections.
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) et ne pas caresser les animaux rencontrés.
  • Secouer les habits, draps et sac de couchage pour éviter les piqûres de scorpions ou de serpents.
  • Ne jamais consommer de médicaments achetés dans la rue ;
  • Éviter tout contact avec les rongeurs.
  • Prendre les mesures de prévention contre les morsures de tiques : la prévention contre les autres infections transmises par les tiques inclut la couverture vestimentaire et l’application de répulsifs cutanés sur les parties découvertes. Il est de plus impératif, après toute promenade en milieu rural et particulièrement en forêt de rechercher la présence éventuelle de tiques sur le corps afin de les ôter très rapidement. Plus d’information sur le site de l’Assurance maladie .

Se préserver des contaminations digestives ou de contact

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes.
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson.
  • Éviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits.
  • Peler les fruits et légumes ou les laver soigneusement (à l’eau saine).
  • Éviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids.
  • Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant).
  • Éviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés.
  • Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.
  • Éviter les contacts avec des personnes malades.
  • Respecter les règles d’hygiène de base et nettoyer avec attention les cuisines, salles de bain et WC.
  • Être très vigilant sur la consommation de porc, du fait de la présence de maladies parasitaires comme les trichines ou la cysticercose (toujours s’assurer qu’il s’agit de porc d’élevage).
  • Éviter les baignades dans les eaux stagnantes (risque d’infection parasitaire).
  • Institut Pasteur
  • Santé publique France
  • Organisation mondiale de la Santé

Infrastructures routières

Le réseau routier est peu développé. Les routes asphaltées sont les suivantes :

  • La Paz/Guaqui, La Paz/Desaguadero, La Paz/Copacabana, La Paz/Viacha, La Paz/Oruro /Uyuni, La Paz/Cochabamba, La Paz/Arica (Chili) ;
  • Cochabamba/Santa Cruz (la N4 est en très mauvais état, privilégier la N7, moins fréquentée) ;
  • Santa Cruz/Sucre/Potosi/Uyuni ;
  • Santa Cruz/Tarija ; Santa Cruz/Puerto Suarez (frontière brésilienne)
  • Santa Cruz/Montero/Trinidad, Santa Cruz/Samaipata ;
  • Potosi/Tarija ;
  • Yacuiba /Villa Montes/Camiri ;
  • Oruro/Cochabamba.

L’accès aux autres villes se fait par des pistes sur lesquelles il est préférable de circuler à bord d’un véhicule 4x4.

La nouvelle route qui relie La Paz à Coroïco (Yungas) ne présente aucun danger particulier. En revanche, les autres routes de la zone des Yungas sont considérées comme très dangereuses. La circulation doit s’y effectuer avec la plus grande prudence.

Il est recommandé de :

  • ne pas circuler la nuit ;
  • respecter les vitesses réglementaires ;
  • prévoir une réserve d’essence suffisante lors de longs déplacements (absence de pompes à essence sur les pistes) ;
  • alerter immédiatement la police en cas d’accident ;
  • souscrire une assurance tous risques.

En cas de déplacement en transport collectif, il est recommandé aux voyageurs de choisir de petits véhicules (voitures ou minibus) pour circuler sur les routes les plus dangereuses.

Transport aérien

Les compagnies Amaszonas, BoA et Ecojet offrent des conditions de sécurité globalement satisfaisantes, au contraire de TAM (Transporte Aéreo Militar) qui est formellement déconseillée.

Liste noire européenne des compagnies aériennes .

Législation locale

La législation bolivienne punit de 6 ans d’emprisonnement la détention, la détérioration ou l’exportation de pièces archéologiques. Ces dernières pouvant être vendues par des commerçants peu scrupuleux, il convient de se renseigner auprès de l’ambassade de France ou du musée national d’archéologie de Tiwanaku.

La consommation d’alcool est autorisée mais soumise à des restrictions à certaines périodes, notamment pendant le carnaval.

La consommation de stupéfiants est rigoureusement interdite. Les peines de prison peuvent aller jusqu’à 3 ans de prison pour simple usage et 15 ans pour trafic. Les peines encourues en cas d’importation en France peuvent être de 5 ans de prison, quelle que soit la quantité de feuilles de coca importées. Il est recommandé de ne pas voyager avec des sachets d’infusion de coca.

Visa d’affaires

Les autorités boliviennes peuvent délivrer deux types de visas aux voyageurs d’affaires :

Visa court séjour de tourisme

Valable pour 90 jours (sur une année calendaire). Il est gratuit et s’obtient à l’arrivée dans le pays.

Visa long séjour destiné aux voyageurs d’affaires (" visa consular multiple ")

Valide un an, il permet des entrées et sorties multiples du pays, sans limite de durée de séjour . La demande s’effectue auprès de l’ambassade de Bolivie à Paris. Ce visa est payant. Son coût sera indiqué par la section consulaire au dépôt du dossier.

Données économiques

Consulter la fiche repères économiques Bolivie .

Contacts utiles

Service économique.

Les services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor . Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

La Bolivie relève du service économique au Pérou :

Service économique au Pérou Adresse : Calle Los Nogales 326 San Isidro - Lima, Pérou Tél. : +591 2 278 66 10 Courriel : lapaz chez dgtresor.gouv.fr

Les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays , au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Site internet : Comité national des Conseillers du commerce extérieur de la France

La Bolivie et le FMI .

XiTi

  • Passer au contenu principal
  • Passer à « À propos de ce site »

Sélection de la langue

Aidez-nous à améliorer notre site Web. Répondez à notre sondage !

COVID-19 : conseils de santé pour tous les voyageurs

Conseils aux voyageurs pour la Bolivie

Dernière mise à jour : Santé – mise à jour des renseignements sur les médicaments

Date de la dernière mise à jour : 20 juin 2024 13:09 ET

Sur cette page

Niveau de risque, exigences d'entrée et de sortie, lois et coutumes, catastrophes naturelles et climat, besoin d'aide, bolivie - faites preuve d'une grande prudence.

Faites preuve d’une grande prudence  en Bolivie en raison des tensions politiques et sociales entraînant de fréquents barrages routiers dans tout le pays.

Haut de page

Barrages routiers

Les barrages routiers sont fréquents à travers tout le pays. Ils peuvent entraîner des perturbations importantes de la circulation et des transports publics. Les barrages routiers peuvent également limiter la circulation des biens et des services dans tout le pays. Les routes suivantes sont particulièrement vulnérables aux blocages :

  • les routes principales menant aux grandes villes;
  • les principales artères des villes;
  • les routes menant aux aéroports internationaux.

Avant votre départ pour l’aéroport, vérifiez auprès de votre compagnie aérienne si votre vol a été retardé ou si l'horaire a été modifié en raison des barrages routiers.

Si vous comptez prendre la route :

  • assurez-vous que votre itinéraire ne sera pas affecté par des barrages routiers;;
  • prenez des mesures pour assurer votre sécurité personnelle;
  • consultez les médias locaux.

Une fois qu'un barrage routier est érigé, les autorités locales, les fonctionnaires et les fournisseurs ne peuvent plus entrer dans une ville ni en sortir pour approvisionner les voyageurs qui y sont restés coincés. Par précaution, vous devriez emporter des quantités additionnelles:

  • de nourriture;
  • de carburant;
  • des médicaments;
  • des vêtements chauds.

Ne franchissez pas les barrages routiers, même s'ils semblent être sans surveillance. Cela pourrait aggraverla situation et entraîner des blessures physiques. Envisagez plutôt :

  • une route plus sûre;
  • retourner à votre lieu de départ.

Fermetures et blocages de routes  – Administrateur des routes boliviennes (en espagnol)

Manifestations

Des grèves et des manifestations surviennent fréquemment et souvent sans préavis. Même les manifestations pacifiques peuvent devenir violentes à tout moment. Elles peuvent également perturber la circulation et les transports publics.  Les manifestants peuvent également utiliser de la dynamite lors des manifestations. La police utilise souvent des gaz lacrymogènes pour disperser les foules.

  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et des grands rassemblements
  • Suivez les directives des autorités locales
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des manifestations en cours

Rassemblements de masse (événements à grande échelle)

Criminalité

Crimes mineurs.

Les crimes mineurs, comme les vols à la tire et les vols de sac à l'arraché, sont fréquents dans les grandes villes, notamment La Paz et Santa Cruz. Les voleurs ciblent les zones touristiques et les transports publics. Des vols ont également lieu dans les taxis non officiels.

  • Ne faites appel qu’à des compagnies de taxi de bonne réputation
  • Évitez de héler les taxis dans la rue

Les criminels opèrent souvent en groupes organisés. Ils distraient leurs victimes pendant qu'un complice les vole. Les stratégies consistent à :

  • simuler une bagarre;
  • engager la conversation ou offrir de l'aide;
  • bloquer un trottoir;
  • jeter sur leur cible un objet ou un liquide, puis proposer de l'aider pour nettoyer la tache;
  • se faire passer pour une victime d'un crime;
  • se faire passer pour un agent des forces de l'ordre;
  • utiliser un jeune enfant pour attirer un touriste dans un lieu distinct.

Pour éviter de devenir victime d'un vol :

  • rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage;
  • évitez de voyager seul, surtout la nuit;
  • méfiez-vous des étrangers qui s'approchent de vous;
  • soyez sur vos gardes en tout temps;
  • évitez de faire étalage de richesse;
  • évitez d'avoir d'importantes sommes d'argent sur vous;
  • rangez à l'abri des regards vos téléphones portables, caméras et autres appareils électroniques.

Crimes violents et liés à la drogue

Les crimes violents contre les touristes se produisent rarement. Des étrangers ont toutefois été victimes de vols à main armée et d'agressions dans des destinations touristiques.

Les crimes violents, les détournements de véhicules et les troubles civils liés principalement au trafic de drogue, exposent les voyageurs à des risques :

  • dans la région du Chapare, entre Santa Cruz et Cochabamba;
  • dans la région de Yungas, au nord-est de La Paz;
  • dans les zones frontalières avec l'Argentine, le Brésil, le Chili, le Paraguay et le Pérou.

Voleurs déguisés en policiers

Des criminels se font souvent passer pour des policiers et demandent à fouiller les effets personnels du voyageur ou demandent au voyageur de les accompagner à un faux poste de police. Les criminels ont parfois pour complice un prétendu chauffeur de taxi ou autre passager.

Selon la loi bolivienne, un policier ne peut pas vous obliger à le suivre à un poste de police à moins d'avoir en mains une demande écrite officielle signée par un juge et indiquant votre nom. Toute fouille ou saisie doit avoir lieu dans un véritable poste de police en présence d'un procureur.

Si vous êtes arrêté en cours de route par une personne prétendant être une autorité locale, demandez à voir son identification officielle.

La fraude à l’étranger

Fraudes liées aux cartes de crédit et aux guichets automatiques bancaires

Des fraudes liées aux cartes de crédit et aux guichets automatiques bancaires surviennent. Lorsque vous utilisez votre carte de débit ou de crédit :

  • redoublez de vigilance lorsque vos cartes sont manipulées par d'autres personnes pour un paiement;
  • utilisez des guichets automatiques bancaires situés dans des endroits publics ou à l'intérieur d'une banque ou d'un commerce;
  • évitez les lecteurs de cartes à l'aspect inhabituel;
  • couvrez le clavier d'une main lorsque vous entrez votre NIP;
  • vérifiez votre relevé de compte pour y détecter toute transaction non autorisée.

Vol de véhicules

Le vol de véhicules et de pièces d'automobiles, ainsi que les vols dans les véhicules, sont fréquents dans toute la Bolivie.

  • Rangez vos objets de valeur dans le coffre arrière, et seulement en cas de nécessité
  • Garez-vous dans un stationnement surveillé
  • Laissez les portes et les fenêtres de votre véhicule verrouillées en tout temps

Enlèvements éclair

Il existe un risque d'enlèvement express. Les criminels demandent de petites rançons immédiates. Ils obligent généralement leurs victimes à retirer de l'argent au guichet automatique bancaire ou à demander à leur famille ou à leurs amis de payer la rançon. Ce stratagème est souvent utilisé par les chauffeurs de taxi criminels, qui prennent la victime et s'arrêtent ensuite pour prendre des associés. Ces enlèvements sont commis par des bandes organisées et se produisent dans tout le pays.

  • N'utilisez que des compagnies de taxi ou des applications de covoiturage réputées
  • Évitez de héler des taxis dans la rue
  • Si des criminels armés vous menacent, coopérez et ne résistez pas

Sécurité des femmes

Les femmes qui voyagent seules peuvent subir certaines formes de harcèlement ou de violence verbale.

Des agressions sexuelles ont été commises à l'encontre de voyageuses, y compris lors de visites guidées.

  • N’acceptez pas d’offres de transport de la part d’un inconnu 
  • Gardez les portes et fenêtres de votre chambre d’hôtel verrouillées 

Conseils pour les voyageuses

Aliments et boissons contenant des drogues

On rapporte que des criminels ajoutent de la drogue dans certains items qui peuvent vous exposer au risque de vol ou d'agression sexuelle.  Les items comprennent les aliments et les boissons.

Les incidents surviennent surtout dans : 

  • les boîtes de nuit; 
  • les bars et les restaurants; 
  • les transports publics, y compris les taxis de rue.  

Lors de votre séjour en Bolivie: 

  • méfiez-vous de ces produits offerts par de nouvelles connaissances;  
  • ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance ou sous la responsabilité d’inconnus; 
  • demandez des boissons provenant de bouteilles ou de canettes scellées plutôt que de verres en plastique. 

Tourisme d'aventure

Il n'existe pas de normes de sécurité minimales officielles pour les voyagistes et les voyagistes réputés sont peu nombreux. Participez seulement à des circuits organisés par des entreprises bien établies dans le domaine du tourisme d'aventure, notamment :

  • Salar d'Uyuni;
  • expéditions dans la jungle;
  • excursions en bateau;
  • le vélo de montagne, y compris l'ancienne route des Yungas (communément appelée « route de la mort »);
  • visites de la mine de Potosi.

Soyez vigilants lorsque vous faites de la randonnée ou du trekking, car les criminels ont  ciblé ces zones touristiques : 

  • dans les environs de La Paz, comme à la Muela del Diablo;
  • près de Rurrenabaque;
  • dans les Andes boliviennes;
  • dans la région de Los Yungas;
  • sur le Chemin de l’Inca.

Si vous avez l'intention de faire une activité en nature : 

  • restez à l’intérieur des sentiers balisés et considérez d’embaucher un guide expérimenté auprès d’une entreprise réputée; 
  • obtenez de l’information précise sur votre activité et sur l’environnement dans lequel vous la pratiquerez avant de partir; 
  • souscrivez une assurance voyage qui couvre les incidents liés à ce type d’activité récréative;
  • assurez-vous d’être suffisamment en forme pour relever les défis de votre activité; 
  • assurez-vous d’avoir tout l’équipement nécessaire et d'apporter suffisamment d’eau; 
  • tenez-vous au courant de la météo et des autres conditions susceptibles de présenter un danger; 
  • informez vos proches de votre itinéraire si vous êtes seul;  
  • connaissez les symptômes du mal de l’altitude, la déshydratation et du coup de chaleur qui peuvent être fatal ;  
  • restez à l'écart des chiens errants, qui peuvent être agressifs et porteurs de la rage.

Liens utiles :

  • Enregistrement national des services touristiques - Gouvernement de Bolivie (en espagnol)
  • Guides de montagne certifiés - Association bolivienne des guides de montagne (en espagnol)

Cérémonies de purification spirituelle

Des cérémonies de purification spirituelle impliquant la consommation de substances hallucinogènes (ayahuasca, peyotl, San Pedro, etc.) ont entraîné des maladies graves, des blessures, des agressions physiques et sexuelles et même la mort de plusieurs touristes.

Les cérémonies impliquent la consommation de substances susceptibles d'entraîner des complications médicales et de porter gravement atteinte à vos capacités cognitives et physiques. Elles ont souvent lieu dans des régions reculées sans accès à des installations ou ressources médicales ou de santé mentale, et où la communication avec les autorités locales est limitée. Les établissements ne disposent généralement pas de plans d'urgence ou de premiers soins de base pour aider les personnes souffrant de maladies physiques ou psychologiques au cours de ces cérémonies.

Les cérémonies de purification spirituelle ne sont pas réglementées et les personnes qui les proposent ne sont pas agréées. Il n'existe aucun moyen d'évaluer la sécurité des services ou des opérateurs.

Évitez de participer à des cérémonies de purification spirituelle utilisant des substances hallucinogènes.

Sécurité routière

Le niveau de la sécurité routière laisse à désirer dans l’ensemble du pays. Les accidents mortels sont fréquents. 

États des routes 

L'état des routes laisse à désirer dans l’ensemble du pays.  

Bien que des autoroutes améliorées relient Cochabamba, La Paz, Santa Cruz et Sucre s, de nombreuses routes en Bolivie ne sont pas pavées. L'ancienne route des Yungas (communément appelée « route de la mort ») est considérée comme l'une des routes les plus dangereuses au monde.

La conduite peut également être dangereuse en raison :  

  • des routes étroites, sinueuses et montagneuses; 
  • de l’absence de garde-fous; 
  • de l’éclairage insuffisant; 
  • du manque de panneaux de signalisation; 
  • les chantiers mal indiqués;
  • des routes non pavées; 
  • des nids-de-poule; 
  • des pluies torrentielles et glissements de terrain;
  • des véhicules mal entretenus.

En dehors des grandes villes, les véhicules à quatre roues motrices sont nécessaires, en particulier dans les régions montagneuses et pendant la saison des pluies.

Habitudes de conduite 

La conduite en état d’ébriété est chose courante.  

Les conducteurs ne respectent pas toujours le Code de la route.  Les conducteurs peuvent être agressifs et téméraires.  Les excès de vitesse sont fréquents.

Activités aquatiques

Les services de sauvetage ne sont pas toujours conformes aux normes canadiennes. La plupart des lacs ne disposent pas de drapeaux d'avertissement pour prévenir des conditions dangereuses. 

  • Consultez les résidents et les voyagistes pour obtenir des informations sur les risques éventuels et les zones de baignade sécuritaires 
  • Suivez les directives des autorités locales 

Excursions en bateau

Si vous faites une excursion en bateau :

  • assurez-vous que le bateau sur lequel vous embarquez transporte l'équipement de sécurité approprié, y compris  à des gilets de sauvetage accessibles à tous les passagers  en tout temps;
  • ne montez pas à bord d'un bateau semble surchargé ou dangereux;
  • vérifiez les normes de sécurité des bateaux auprès de votre voyagiste;
  • si vous avez des doutes quant à la sécurité des installations et du matériel, ne les utilisez pas.

Sécurité nautique à l'étranger

Transports publics

La criminalité est élevée dans les transports publics et dans lesplaques tournantes de transport. Les accidents sont fréquents en raison :

  • d'un mauvais entretien des véhicules;
  • de l'absence de normes de sécurité;
  • d'un mauvais état des routes.

Autobus et autocars

Les accidents de la route impliquant des autobus locaux et interurbains sont fréquents,   surtout avec les autobus de nuit. Si vous choisissez de voyager en bus interurbain, faites preuve de prudence :

  • aux terminaux de bus de La Paz en raison des crimes mineurs, notamment :
  • le terminal principal sur l'avenue Peru dans la Zona Norte;
  • le terminal près du cimetière de La Paz et le terminal Minasa dans la Zona Villa Fatima;
  • au terminal de bus/train de Santa Cruz, où des crimes violents contre des étrangers ont été commis;
  • sur la colline Coronilla, qui est la zone adjacente à la principale gare d'autobus à Cochabamba, en raison des agressions.

Des accidents impliquant des autocars mal entretenus ont causé des victimes et des blessés parmi les touristes. 

N'utilisez que les autocars d'entreprises reconnues. Si vous avez le moindre doute quant à la sécurité au sujet d'un autocar ou de son chauffeur, utilisez une autre compagnie.

De nombreux taxis sont mal entretenus et ne disposent pas de ceintures de sécurité fonctionnelles.

 Vous pouvez appelez des compagnies de radio-taxi inscrites auprès des autorités à partir d'un téléphone fixe ou d'un hôtel. Les radio-taxis sont identifiables grâce au numéro de téléphone et au nom de la compagnie de taxi inscrits sur le toit du véhicule.

  • Évitez de héler des taxis dans la rue et de prendre des motos-taxis
  • Notez le nom du chauffeur sur sa carte d'identification avec photo, ainsi que son numéro de permis 
  • Faites preuve de prudence lorsque vous prenez un taxi pour quitter un aéroport ou vous y rendre, particulièrement à Santa Cruz et à La Paz, car des touristes y ont été victimes de vols
  • Refusez le transport des personnes proposants des tarifs moins chers
  • Ne partagez jamais un taxi avec des inconnus
  • Négociez le tarif à l'avance, car les taxis ne sont pas munis de compteurs

Applications de covoiturage  

Les services de covoiturage ne sont pas disponibles dans de nombreuses grandes villes.

Si vous utilisez une application de covoiturage: 

  • confirmez l'identité et la plaque d'immatriculation du conducteur avant de monter dans la voiture ;   
  • utilisez les fonctions de sécurité des applications de covoiturage. 

Le service ferroviaire est limité et irrégulier. 

Traversiers

Vous pouvez traverser le lac Titicaca en traversier. 

Si vous choisissez de voyager en traversier :

  • assurez-vous que le bateau à bord duquel vous montez transporte l'équipement de sécurité approprié;
  • assurez-vous que des gilets de sauvetage sont mis à la disposition de tous les passagers et qu'ils sont accessibles à tout moment;
  • évitez d'embarquer sur des traversiers qui semblent surchargés; 
  • vérifiez les normes de sécurité des traversiers auprès de votre voyagiste.

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements sur les vols intérieurs dans d’autres pays

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités boliviennes. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des Représentants étrangers au Canada . 

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide pendant au moins 6 mois après la date de votre arrivée en Bolivie.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Passeport indiquant un identifiant de genre «X»

Bien que le gouvernement du Canada délivre des passeports indiquant un identifiant de genre «X», il ne peut garantir votre entrée ou votre transit dans d’autres pays. Vous pourriez faire face à des restrictions d’entrée dans les pays qui ne reconnaissent pas l’identifiant de genre «X». Avant de partir, vérifiez cette information auprès des représentants étrangers de votre pays de destination.

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès des représentants étrangers du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

  • Représentants étrangers au Canada
  • Passeports canadiens

Visa de touriste : non exigé pour les séjours de moins de 30 jours Visa d’affaires : exigé Visa d’étudiant : exigé Visa de travail de bénévole : exigé

Inscription

Tous les résidents étrangers et touristes doivent compléter le processus d’inscription en ligne (SIGEMIG) avant d’arriver en Bolivie. L’inscription doit inclure les informations d’hébergement pour toute la durée du séjour.

Si vous n'avez pas effectué l’inscription électronique avant votre arrivée en Bolivie, les agents d’immigration au point d'entrée vous inscriront et vous donneront des instructions supplémentaires. Si vous ne vous y conformez pas, vous serez soumis à des amendes à votre sortie du pays.

Enregistrement d'adresses  – Direction générale de la migration (en espagnol)

Prolongation de visa de touriste

Les demandes de prolongation de visa de touriste doivent être soumises à la Direction générale de la migration avant la fin du délai de 30 jours. Une prolongation de 30 jours peut être accordée deux fois, sans frais supplémentaires et jusqu’à 90 jours au cours d’une année civile.

Si vous prolongez sans autorisation votre séjour au-delà de la période de 90 jours, vous risquez de recevoir une amende au moment de votre départ.

Autres exigences d’entrée ou de sortie

Les douaniers peuvent vous demander de leur présenter un billet pour un vol de retour ou de continuation ainsi qu’une preuve que vous disposez de fonds suffisants pour la durée de votre séjour.

Si vous arrivez par voie terrestre, assurez-vous que votre passeport est estampillé à la sortie du pays que vous quittez et à l’entrée en Bolivie. Dans le cas contraire, une amende vous sera imposée au moment de votre départ. Évitez de voyager de nuit, car les agents frontaliers et la police ne sont pas toujours présents.

Contrôle des bagages

La Bolivie applique des mesures strictes de contrôle des bagages dans ses aéroports internationaux. Vous devez remplir un formulaire de déclaration en ligne avant le contrôle des bagages et présenter aux autorités une version électronique ou imprimée du code QR. Tous les bagages sont systématiquement passés aux rayons X à l'arrivée. 

Les enfants en voyage

La Bolivie impose des exigences strictes pour l'entrée et la sortie des personnes de moins de 18 ans, y compris des documents spéciaux.

Nous recommandons fortement aux parents d’enfants voyageant seuls, avec un seul de leurs parents ou avec une autre personne de communiquer avant le départ avec l’ambassade ou le consulat bolivien le plus proche afin de s’assurer de respecter les plus récentes exigences d’entrée et de sortie, lesquelles peuvent changer sans préavis.

Voyager avec des enfants

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Conseils de santé aux voyageurs pertinents

  • Avis mondial sur la rougeole - 13 mars 2024
  • Virus Zika : Conseils à l’intention des voyageurs - 31 août 2023
  • COVID-19 et voyages internationaux - 13 mars 2024
  • Dengue: Conseils à l'intention des voyageurs - 6 mai 2024
  • La fièvre Oropouche dans les Amériques - 17 juin 2024

Cette section contient des informations sur les risques sanitaires éventuels et les restrictions régulièrement constatées ou en cours dans la destination. Suivez ces conseils pour réduire votre risque de tomber malade en voyage. Tous les risques ne sont pas énumérés ci-dessous.

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour obtenir des conseils et des recommandations personnalisées en matière de santé.

Vaccins de routine

Assurez-vous que vos vaccins de routine , conformément à votre province ou territoire , peu importe votre destination de voyage. 

Parmi ces vaccins, citons le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la polio, la varicelle, la grippe et d'autres.

Vaccins et médicaments pré-voyage

Vous pouvez être à risque de maladies évitables lors de votre voyage dans cette destination. Consultez un professionnel de la santé voyage pour savoir quels médicaments ou vaccins pourraient vous convenir, en fonction de votre destination et de votre itinéraire.

La fièvre jaune   est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

  • Il y a un risque de contracter la fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs.en provenance de tous les pays où sévit la fièvre jaune  (lien en anglais seulement).

Recommandation

  • La vaccination est recommandée selon votre itinéraire.
  • Il est important que les voyageurs communiquent avec un   Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné   bien à l'avance de leur voyage pour assurer leur vaccination.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
  • Protégez-vous contre les piqûres d'insectes.

À propos de la fièvre jaune

Centres de vaccination contre la fièvre jaune désignés *Il est important de souligner que les   exigences liées à l'entrée   (en anglais seulement) dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la   mission diplomatique ou consulaire   de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

Il existe un risque d' hépatite A  dans cette destination. C'est une maladie du foie. Les gens peuvent contracter l'hépatite A s'ils ingèrent des aliments ou de l'eau contaminés, mangent des aliments préparés par une personne infectieuse ou s'ils ont un contact physique étroit (comme des relations sexuelles orales ou anales) avec une personne infectieuse, bien qu'un contact occasionnel entre les personnes ne propage pas l'hépatite A virus.

Prenez des précautions en matière de sécurité alimentaire et d’eau et lavez-vous souvent les mains.

L'hépatite B est un risque dans toutes les destinations. Il s’agit d’une maladie virale du foie qui se transmet facilement d’une personne à une autre par exposition au sang et aux liquides organiques contenant le virus de l’hépatite B. Les voyageurs susceptibles d'être exposés au sang ou à d'autres fluides corporels (par exemple, par contact sexuel, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acupuncture ou exposition professionnelle) courent un risque plus élevé de contracter l'hépatite B.

La vaccination contre l'hépatite B est recommandée à tous les voyageurs. Prévenez l’infection par l’hépatite B en pratiquant des relations sexuelles protégées, en utilisant uniquement du matériel médical neuf et stérile et en vous faisant tatouer et percer uniquement dans des environnements qui respectent les réglementations et normes de santé publique.

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Elle peut se propager rapidement d'une personne à l'autre par contact direct et par les gouttelettes dans l'air.

Toute personne qui n'est pas protégée contre la rougeole risque d'en être infectée lorsqu'elle voyage à l'étranger.

Peu importe où vous allez, consultez un professionnel de la santé avant votre départ pour vous assurer d'être entièrement protégé contre la rougeole.

La   maladie à coronavirus (COVID-19) est une maladie infectieuse virale qui peut se propager d’une personne à l’autre par un contact direct et par des gouttelettes projetées dans l’air.

Il est recommandé que tous les voyageurs admissibles reçoivent la série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ainsi que toute dose supplémentaire recommandée au Canada avant de voyager. Les données probantes révèlent que les vaccins sont très efficaces pour prévenir les formes graves de la COVID-19, les hospitalisations et la mort. Bien que la vaccination offre une meilleure protection contre les maladies graves, vous pouvez toujours être exposé au risque d'infection par le virus responsable de la COVID-19. Quiconque n’étant pas entièrement vacciné court un risque accru de contracter le virus qui cause la COVID-19, ainsi qu'un risque accru d'être gravement malade lors d’un voyage à l’étranger.

 Avant de voyager, vérifiez les exigences d'entrée/sortie de votre destination en matière de vaccination contre la COVID-19.Peu importe votre destination, discutez avec un professionnel de la santé avant de voyager afin de vous assurer d’être bien protégé contre la COVID-19.

La meilleure façon de se protéger contre la grippe saisonnière est de se faire vacciner chaque année. Faites-vous vacciner contre la grippe au moins 2 semaines avant de voyager.

 La grippe est présente dans le monde entier.

  • Dans l'hémisphère Nord, la saison grippale s'étend généralement de novembre à avril.
  • Dans l'hémisphère Sud, la saison grippale s'étend généralement entre avril et octobre.
  • Sous les tropiques, l'activité grippale est présente toute l'année.

Le vaccin contre la grippe disponible dans un hémisphère peut n’offrir qu’une protection partielle contre la grippe dans l’autre hémisphère.

Le virus de la grippe se transmet d'une personne à l'autre lorsqu'elle tousse ou éternue ou en touchant des objets et des surfaces contaminés par le virus. Lavez-vous souvent les mains et portez un masque si vous avez de la fièvre ou des symptômes respiratoires.

Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle causée par des parasites transmis par les piqûres de moustiques.

Il existe un risque de paludisme dans certaines zones et/ou à une certaine période de l'année dans cette destination.

Des médicaments antipaludéens peuvent être recommandés en fonction de votre itinéraire et de la période de l'année à laquelle vous voyagez. Consultez un professionnel de la santé ou visitez une clinique de santé-voyage avant de voyager pour discuter de vos options. Il est recommandé de le faire 6 semaines avant le voyage, cependant, c'est toujours une bonne idée à tout moment avant de partir.

Protégez-vous des piqûres de moustiques en tout temps :

  • Couvrez votre peau et utilisez un insectifuge approuvé sur la peau découverte.
  • Excluez les moustiques de votre espace de vie avec des moustiquaires et/ou des portes et fenêtres fermées et bien scellées.
  • Utilisez des moustiquaires imprégnées d'insecticide si les moustiques ne peuvent pas être exclus de votre espace de vie.
  • Portez des vêtements traités à la perméthrine.

Si vous développez des symptômes similaires au paludisme lorsque vous voyagez ou jusqu'à un an après votre retour à la maison, consultez immédiatement un professionnel de la santé. Dites-leur où vous avez voyagé ou habité.

La rage est généralement transmise par les chiens et certains animaux sauvages, notamment les chauves-souris, dans cette destination. La rage est une maladie mortelle qui se transmet aux humains principalement par les morsures ou les griffures d'un animal infecté. Pendant le voyage, prenez des précautions , notamment en vous tenant à distance des animaux (y compris les chiens en liberté) et en surveillant de près les enfants.

Si vous êtes mordu ou égratigné par un animal lors d'un voyage, lavez immédiatement la plaie avec de l'eau propre et du savon, et consultez un professionnel de la santé. Le traitement contre la rage dans cette destination peut être limité ou ne pas être disponible, et il se peut donc que vous deviez retourner au Canada pour vous faire soigner.

Avant de voyager, consultez un professionnel de la santé au sujet de la vaccination contre la rage. Elle peut être recommandée pour les voyageurs qui présentent un risque élevé d'exposition (par exemple, les vétérinaires et les travailleurs de la faune, les enfants, les voyageurs d'aventure et les spéléologues, ainsi que les personnes en contact étroit avec des animaux).

Précautions pour la nourriture et l'eau

De nombreuses maladies peuvent être causées par la consommation d'aliments ou de boissons contaminées par des bactéries, des parasites, des toxines ou des virus, ou par la baignade dans une eau contaminée.

  • Pour en savoir plus sur les précautions à prendre en matière de nourriture et d'eau pour éviter de tomber malade, consultez notre page mangez et buvez en toute sécurité à l'étranger .  Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!
  • Évitez de vous mettre de l'eau dans les yeux, la bouche ou le nez lorsque vous vous baignez ou participez à des activités en eau douce (ruisseaux, canaux, lacs), particulièrement après une inondation ou de fortes pluies. L'eau peut sembler propre, mais elle peut quand même être polluée ou contaminée.
  • Évitez d'inhaler ou d'avaler de l'eau lorsque vous vous baignez, prenez une douche ou nagez dans des piscines ou des spas.

La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.

Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.

Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.

La   fièvre typhoïde   est une infection bactérienne transmise par l’eau ou d’aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. 

Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d’hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.

Préventions des piqûres d'insectes

De nombreuses maladies sont transmises par les piqûres d'insectes infectés tels que les moustiques, les tiques, les puces ou les mouches. Lorsque vous voyagez dans des zones où des insectes infectés peuvent être présents :

  • Utilisez un insectifuge (insecticide) sur la peau exposée
  • Couvrez-vous avec des vêtements amples, de couleur claire, faits de matériaux à tissage serré telle que le nylon ou le polyester
  • Réduisez au minimum l'exposition aux insectes
  • Utilisez une moustiquaire lorsque vous dormez à l'extérieur ou dans des bâtiments qui ne sont pas entièrement clos

Pour en savoir plus sur la manière dont vous pouvez réduire votre risque d'infection et de maladie causée par les piqûres, tant au pays qu'à l'étranger, consultez notre page sur la prévention des piqûres d’insectes .

Découvrez quels types d'insectes sont présents là où vous voyagez, quand ils sont les plus actifs et les symptômes des maladies qu'ils propagent.

Il y a  un risque de chikungunya dans ce pays.  Le risque peut varier d'une région à l'autre dans le pays.   Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d'un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

La   leishmaniose   cutanéo-muqueuse provoque des lésions cutanées et des ulcérations. La leishmaniose est causée par un parasite transmis par la piqûre d'un phlébotome (moucheron de sable) femelle infecté.

Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez-vous contre les piqûres de phlébotomes, qui se nourrissent habituellement après le coucher du soleil dans les régions rurales et boisées ainsi que dans certains centres urbains. Il n’existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la leishmaniose.

  • Dans ce pays, la   dengue   constitue un risque pour les voyageurs. C’est une maladie virale transmise aux humains par les piqûres de moustiques.
  • La dengue peut causer des symptômes grippaux. Dans certains cas, elle peut entraîner une dengue sévère, qui peut être mortelle.
  • Le niveau de risque de contracter la dengue change selon les saisons et varie d’une année à l’autre. Le niveau de risque varie également entre les régions d’un même pays et peut dépendre des élévations de ces régions.
  • Les moustiques porteurs de la dengue piquent habituellement pendant le jour, particulièrement autour du lever et du coucher du soleil.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques . Aucun vaccin ou médicament ne protège contre la dengue.

Le virus Zika est un risque dans ce pays.

Le virus Zika se transmet principalement par la piqûre d’un moustique infecté. Il peut aussi être transmis sexuellement. Le virus Zika peut causer de graves anomalies congénitales.

Pendant votre voyage :

  • Prévenir les piqûres de moustiques en tout temps.
  • Utilisez correctement les préservatifs ou évitez tout contact sexuel, surtout si vous êtes enceinte.

Si vous êtes enceinte ou planifiez une grossesse, vous devriez discuter des risques potentiels liés à un voyage vers cette destination avec votre fournisseur de soins de santé. Vous pouvez choisir d’éviter ou de reporter votre voyage.

Pour plus d’informations, consultez Virus Zika : Si vous êtes enceintes ou envisagez de la devenir.

La   trypanosomiase américaine (maladie de Chagas)   est un risque dans ce pays. Elle est causée par un parasite transmis par un insecte triatome infecté. L'infection peut être inactive pendant des décennies, mais les humains finissent par développer des complications qui entraînent des incapacités ou même la mort.

Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez-vous contre les insectes triatomes, qui sont actifs la nuit, en utilisant des moustiquaires si vous demeurez dans une contruction modeste. Il n'existe aucun vaccin contre la maladie de Chagas.

Précautions pour les animaux

Certaines infections, telles que la rage et la grippe, peuvent être partagées entre les humains et les animaux. Certains types d'activités peuvent augmenter vos chances de contact avec des animaux, comme les voyages dans des zones rurales ou forestières, le camping, la randonnée et la visite de marchés humides (lieux où les animaux vivants sont abattus et vendus) ou de grottes.

Les voyageurs sont priés d'éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, le bétail (porcs, vaches), les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris, et d'éviter de manger du gibier sauvage insuffisamment cuit.

Surveillez étroitement les enfants, car ils sont plus susceptibles d'entrer en contact avec des animaux.

Infections de personne à personne

Restez à la maison si vous êtes malade et respectez les règles de l'étiquette en matière de toux et d'éternuement , notamment en toussant ou en éternuant dans un mouchoir ou dans le pli de votre bras, pas dans votre main. Réduisez votre risque de rhume, de grippe et d'autres maladies en :

  • vous lavant souvent les mains
  • évitant ou en limitant le temps passé dans des espaces fermés, des endroits bondés ou lors d'événements à grande échelle (les concerts, les événements sportifs, les rassemblements)
  • évitant les contacts physiques étroits avec des personnes qui pourraient présenter des symptômes de maladie

Les infections sexuellement transmissibles (IST) , VIH , et la mpox se transmettent par le sang et les fluides corporels ; utilisez des préservatifs, pratiquez des rapports sexuels protégés et limitez le nombre de vos partenaires sexuels. Vérifiez auprès de votre autorité de santé publique locale avant le voyage pour déterminer votre admissibilité au vaccin mpox.

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.

Services et établissements médicaux

La qualité des soins offerts varie considérablement d’un endroit à l’autre du pays. Seuls les hôpitaux privés des grandes villes offrent des soins de santé de qualité.

Les services et établissements médicaux publics disposent de ressources limitées et ne sont pas du même calibre qu’au Canada. L'accès aux établissements de santé et l’assistance médical sont limités dans les zones rurales, y compris les zones touristiques. Il faut parfois attendre quelques jours pour obtenir des services médicaux dans les régions reculées.

Les services d'ambulance sont très limités dans toute la Bolivie.

Si vous avez des doutes sur les services médicaux qui vous sont offerts, communiquez avec l'ambassade du Canada.

L'évacuation par d’ambulance aérienne peut être difficile. Certains services d’ambulance aérienne ne sont pas en mesure de se rendre dans des endroits situés à des altitudes plus élevées, comme La Paz. Vous pouvez en avoir besoin en cas de maladie ou de blessure grave.

La plupart des prestataires de soins de santé ne parlent que l'espagnol.

De nombreuses cliniques et hôpitaux n'acceptent que les paiements en espèces. Ils peuvent exiger un paiement anticipé ou une preuve d'assurance médicale avant de recevoir des services médicaux, même en cas d'urgence. 

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

Mal de l'altitude

Vous risquez de souffrir du mal d'altitude si vous voyagez à 2500 mètres au-dessus du niveau de la mer ou plus. 

Dans certains départements, vous pouvez rencontrer des problèmes de santé liés à l'altitude, notamment à :

  • La Paz (3 640 mètres au-dessus du niveau de la mer);
  • Uyuni (3 656 mètres au-dessus du niveau de la mer);
  • Oruro (3 735 mètres au-dessus du niveau de la mer);
  • Potosi (4 090 mètres au-dessus du niveau de la mer).

Vous êtes plus à risque si vous :

  • montez rapidement;
  • faites de l'exercice ou buvez de l'alcool avant de vous être habitué à l'altitude.

Le mal d'altitude peut être fatal. Vous pourriez avoir besoin d'une évacuation médicale immédiate, ce qui est moins accessible dans les régions reculées. Si vous présentez des symptômes, consultez un médecin à une altitude plus basse.

Un bon départ - Un guide santé à l’intention des voyageurs canadiens

Médicaments

Il y a une pénurie de médicaments sur ordonnance en Bolivie.

Si vous voyagez en Bolivie, apportez suffisamment de médicaments sur ordonnance et en vente libre pour la durée de votre voyage.

  • Laissez toujours vos médicaments dans leur emballage d’origine
  • Rangez vos médicaments dans votre bagage à main
  • Ayez avec vous une copie de vos ordonnances

Certains médicaments sur ordonnance ou en vente libre qui sont légalement disponibles au Canada figurent sur la liste des substances contrôlées en Bolivie. 

Si vous tentez d'amener des médicaments interdits en Bolivie, vous risquez :

  • la confiscation des médicaments;
  • de lourdes amendes;
  • des peines d'emprisonnement.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une   trousse de produits de santé   pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger .

Transfèrement vers une prison canadienne

 Il n’existe aucun traité sur le transfèrement de délinquants entre le Canada et la Bolivie. Si l’on vous reconnaît coupable d’un crime grave en Bolivie, vous devrez y purger votre peine d’emprisonnement. Il se peut également que vous deviez rester en Bolivie pendant une période de liberté conditionnelle après votre libération.

Les conditions de détention peuvent être inférieures aux normes des prisons canadiennes.

La législation bolivienne sur les drogues se caractérise par une politique de tolérance zéro. La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants sont sévèrement punis. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de longues peines d’emprisonnement et de lourdes amendes.

Des voyageurs ont été victimes d'escroqueries consistant à dissimuler des drogues illicites dans des objets ou des bagages qu'une connaissance leur avait demandé d'apporter ou de ramener de Bolivie.  Les sites de rencontres sont une source de telles escroqueries.

  • Faites vos propres bagages
  • Ne transportez jamais de valise ni de colis pour quelqu’un d’autre

Bars clandestins

Les bars clandestins sont illégaux en Bolivie. Ils sont reconnus pour vendre de la drogue. En cas de descente dans un de ces établissements, la police peut vous arrêter et vous interroger même si vous n’avez consommé aucune substance illégale.

Évitez les bars clandestins.

Drogues, alcool et voyages

Exportation

Il est interdit d’exporter sans autorisation écrite formelle du Ministère de la Culture tout article que le gouvernement bolivien considère comme un trésor national (patrimonio cultural), ce qui comprend :

  • les artefacts de l’époque précolombienne;
  • les peintures historiques;
  • les objets appartenant à l’architecture ou à l’histoire de la période coloniale espagnole;
  • les textiles fabriqués par des autochtones;
  • les plantes, les animaux et les fossiles.

Il est illégal de procéder sans autorisation écrite à toute excavation visant à déterrer des fossiles et à toute collecte de fossiles.

Feuilles de coca

Il est illégal d'importer au Canada des feuilles de coca et des produits dérivés.

Loi réglementant certaines drogues et autres substances – Gouvernement du Canada

Contrôles d’identité

La police et les agents de l'immigration procèdent parfois à des contrôles d'identité. I Vous devrez peut-être présenter votre passeport lors de l'enregistrement dans les hôtels et autres hébergements commerciaux.

  • Ayez sur vous des copies des pages d'identification et du timbre d'entrée en Bolivie de votre passeport
  • Ne laissez jamais votre passeport ou tout autre document d'identité à qui que ce soit

Photographies

La population locale peut juger intrusive la présence de photographes, surtout dans les régions éloignées.

  • Faites preuve de prudence lorsque vous voyagez avec des appareils photo ou des appareils de communication
  • Avant de photographier quelqu’un, demandez-lui la permission

Voyageurs 2ELGBTQI+

La loi de la Bolivie ne criminalise pas les actes sexuels ou les relations entre personnes du même sexe.

L’homosexualité est de plus en plus acceptée socialement, mais une grande partie de la société bolivienne demeure conservatrice. Les voyageurs 2ELGBTQI+ pourraient faire l'objet de discrimination en raison de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre, de leur expression de genre ou de leurs caractéristiques sexuelles.

Les voyages et votre orientation sexuelle, votre identité de genre, votre expression de genre et vos caractéristiques sexuelles

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue en Bolivie.

Si vous avez à la fois la citoyenneté canadienne et celle de la Bolivie, nous pourrions être limités dans notre capacité à vous offrir des services consulaires pendant que vous y êtes. Les exigences d’entrée et de sortie peuvent aussi être différentes dans votre cas.

Voyageurs avec la double citoyenneté

Service militaire

Le service militaire est obligatoire en Bolivie. Les hommes âgés de 18 ans ou plus qui ont la double citoyenneté doivent effectuer leur service militaire dès leur arrivée dans le pays.

Enlèvement international d'enfants

La Convention de La Haye sur les aspects civils de l'enlèvement international d'enfants est un traité international. Elle peut aider les parents à obtenir le retour de leurs enfants lorsque ceux-ci ont été déplacés ou retenus dans certains pays en violation d'un droit de garde. Elle ne s'applique pas entre le Canada et la Bolivie.

Si votre enfant a été déplacé ou est retenu illicitement en Bolivie par un parent ravisseur :

  • agissez le plus vite possible;
  • consultez un avocat au Canada et en Bolivie afin d'envisager toutes les options juridiques possibles pour le retour de votre enfant;
  • informez le bureau du gouvernement du Canada à l'étranger le plus proche ou l'Unité consulaire pour les enfants vulnérables d'Affaires mondiales Canada en communiquant avec le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence.

Si votre enfant a été déplacé depuis un pays autre que le Canada, consultez un avocat pour déterminer si la Convention de La Haye s'applique.

Prenez note que les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir dans vos affaires juridiques privées ou dans le processus judiciaire de l'autre pays.

  • L'enlèvement international d'enfants : Un guide à l'intention des parents concernés
  • Enfants et voyage
  • Ambassades et consulats du Canada par destination
  • Demander de l'aide d'urgence

Conduite automobile

Vous devez vous munir d’un permis de conduire international pour louer ou conduire un véhicule.

La limite légale d’alcoolémie est de 0,00 %. Si la police vous soupçonne de conduite en état d’ébriété, elle peut vous confisquer votre permis de conduire sur-le-champ et imposer de lourdes amendes et des peines d’emprisonnement.

En cas d’accident de la route, restez sur les lieux jusqu’à l’arrivée de la police locale. Toute tentative de quitter les lieux contrevient à la loi bolivienne.

Permis de conduire international

La devise de la Bolivie est le boliviano (BOB).

Les cartes de crédit et de débit ne sont pas largement acceptées en dehors des centres urbains. Garder de petites coupures sur vous pour faciliter les transactions quotidiennes telles que :

  • la restauration de rue;
  • les pourboires. 

Il est difficile de changer des dollars canadiens en Bolivie. Apportez des dollars américains si vous devez changer de l'argent.

La Bolivie est exposée à diverses catastrophes naturelles, comme : 

  • les tremblements de terre;
  • les inondations;
  • les pluies torrentielles;
  • les feux de forêt.

Changements climatiques

Les changements climatiques affectent la Bolivia. Les phénomènes météorologiques extrêmes et inhabituels sont de plus en plus fréquents et peuvent affecter vos plans de voyage. Surveillez les médias locaux pour rester au courant de la situation actuelle. 

Saison des pluies

La saison des pluies s’étend de novembre à mars.

Des inondations saisonnières se produisent dans tout le pays, principalement en raison de fortes pluies et de systèmes d'égouts surchargés. Les inondations saisonnières peuvent nuire aux déplacements par voie terrestre et à la prestation des services essentiels. Les routes peuvent devenir impraticables et les ponts, subir des dommages. Les pluies diluviennes peuvent provoquer de dangereux glissements de terrain. Il est particulièrement dangereux de voyager dans la région du désert de sel d’Uyuni durant la saison des pluies.

Si vous décidez de vous rendre en Bolivie pendant la saison des pluies :

  • préparez-vous à changer vos projets de voyage à tout moment, ou même à interrompre ou annuler votre voyage;
  • tenez-vous au courant des dernières prévisions météorologiques régionales;
  • ayez sur vous les coordonnées d’urgence de votre compagnie aérienne ou de votre voyagiste;
  • suivez les conseils et les directives des autorités locales.

Alertes météo  – Service météorologique et hydrologique national (en espagnol)

Feux de forêt

Il existe un risque de feux de forêt pendant la saison sèche, de juillet à octobre. La qualité de l’air à proximité des feux actifs peut se détériorer en raison de la fumée intense.

En cas d’incendie majeur:

  • restez à l’écart des zones touchées, surtout si vous souffrez de problèmes respiratoires;
  • surveillez les médias locaux pour rester au courant de la situation;
  • suivez les conseils du personnel des services d’urgence locaux.

Dernières alertes  – Vice-ministère de la défense civile (en espagnol)

Tremblements de terre

La Bolivie est située dans une zone d’activité sismique s et les régions du centre et le sud-ouest sont sujettes aux tremblements de terre.

De dangereux glissements de terrain peuvent également se produire, même après des tremblements de terre mineurs.

En cas de tremblement de terre :

  • surveillez les nouvelles locales pour vous tenir au courant de l'évolution de la situation;
  • suivez les directives des autorités locales, y compris les ordres d'évacuation.
  • Surveillance des tremblements de terre - Observatoire de San Calixto (en espagnol)
  • Derniers tremblements de terre - U.S. Geological Survey (en anglais)
  • Les tremblements de terre - Préparez-vous

Services locaux

En cas d’urgence, composez le:

  • police : 110
  • pompiers : 119
  • violence fondée sur le genre : 800-14-0348
  • service ambulancier à La Paz: 165
  • police touristique à La Paz: +591-2-222-5016

Aide consulaire

Pour obtenir de l'aide consulaire d'urgence, téléphonez à l'ambassade du Canada en Bolivie (bureau de programme), à La Paz, et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.

Avertissement

La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens .

Niveaux de risque

  prenez des mesures de sécurité normales.

Prenez les mêmes précautions que celles que vous prendriez au Canada.

  Faites preuve d'une grande prudence

Il y a certaines préoccupations en matière de sécurité et la situation pourrait changer rapidement. Soyez très prudent en tout temps, renseignez-vous dans les médias locaux et suivez les instructions des autorités locales.

IMPORTANT: Les deux niveaux suivants constituent un avertissement officiel du gouvernement du Canada. Ils sont publiés lorsque la sécurité des Canadiennes et des Canadiens voyageant dans une région ou un pays donné ou y habitant peut être compromise.

  Évitez tout voyage non essentiel

Votre sécurité pourrait être compromise. Vous devriez vous demander s’il est nécessaire de vous rendre dans ce pays, ce territoire ou cette région en fonction de vos besoins familiaux ou professionnels, de vos connaissances du pays ou de la région ainsi que d’autres facteurs. Si vous êtes déjà sur place, demandez-vous si vous devez vraiment y être. Dans la négative, vous devriez songer à partir.

  Évitez tout voyage

Vous ne devriez pas vous rendre dans ce pays, ce territoire ou cette région. Votre sécurité personnelle est fortement compromise. Si vous êtes déjà sur place, vous devriez envisager de partir si vous pouvez le faire sans danger.

Formalités Bolivie

  • Voyage Bolivie
  • La Paz et la région
  • Le Salar de Uyuni
  • Les villes coloniales
  • Déconnecter
  • Les grands voyages
  • L'Esprit Voyageurs
  • Nature et art de vivre
  • Partir à deux
  • Vacances de Pâques
  • Voyages de luxe

Carnet Pratique

Mieux comprendre la bolivie.

  • A savoir avant de partir

Idées voyages en Bolivie

Voyages itinérants Pérou - Cuzco - Machu Picchu - Bolivie - Titicaca - Uyuni

Voyages itinérants Pérou - Cuzco - Machu Picchu - Bolivie - Titicaca - [...]

Pérou et bolivie - cuzco, machu picchu, titicaca et salar d’uyuni.

Commencer à Lima et finir à Santiago du Chili avec, entre les deux, les Incas et la majesté andine

16 jours, de 7000 à 10500 €

Voyages itinérants Bolivie - Sucre - Potosi - Uyuni - Titicaca

Voyages itinérants Bolivie - Sucre - Potosi - Uyuni - Titicaca

Pure bolivie - de santa cruz à l’altiplano.

Sillonner un pays à forts contrastes, haut en couleur et passionné, traditionnel et contemporain

15 jours, de 7200 à 12000 €

Voyages itinérants Pérou - Bolivie - Chili

Voyages itinérants Pérou - Bolivie - Chili

Pérou, bolivie, chili - une épopée andine.

Un grand tour des Andes, où se rencontrent hauts-lieux incas, déserts d’altitude, flamants et madones

20 jours, de 7500 à 11100 €

Voyages itinérants Chili - Santiago - Valparaiso - Atacama - Bolivie - Uyuni

Voyages itinérants Chili - Santiago - Valparaiso - Atacama - Bolivie - [...]

Atacama et uyuni - déserts mythiques du chili et de bolivie.

Canyons lunaires de l’Atacama, infini scintillant d’Uyuni : l’expérience unique des déserts d’altitude

14 jours, de 8300 à 11500 €

Où Voyager en Bolivie ?

Plus de 200 conseillers spécialisés par pays et régions, vous aident à créer un voyage selon vos envies et votre budget.

Personnalisation

Suivant les suggestions de votre conseiller mais aussi vos idées, nous construisons un voyage ultra-personnalisé : étapes, hébergements, activités, rencontres...

Conciergerie francophone à destination, assistance 24/24, salons lounge, douanes rapides, early check-in : un éventail de services d’excellence à votre disposition.

  • Conseillers destinations
  • Nos agences

Bonjour, Ni attente ni loupé dans nos Cités des Voyageurs. En prenant rendez-vous au jour et à l’heure qui vous conviennent, vous pourrez confortablement échanger avec l’un de nos spécialistes pays.

01 42 86 17 70

Bonjour, Nos conseillers par destination sont à votre écoute sur rendez-vous par téléphone ou par visio du lundi au samedi de 9h à 19h, ou bien en agences de 10h à 18h.

Où souhaitez-vous partir ?

  • Afrique du Sud 01 84 17 57 32
  • Argentine 01 84 17 19 49
  • Australie 01 84 17 21 66
  • Birmanie 01 85 08 10 41
  • Brésil 01 84 17 21 65
  • Cambodge 01 83 64 79 43
  • Canada 01 84 17 57 98
  • Chili 01 83 64 79 44
  • Chine 01 84 17 19 21
  • Costa Rica 01 83 64 79 38
  • Croatie 01 83 64 79 48
  • Cuba 01 83 64 79 40
  • Egypte 01 84 17 19 01
  • Espagne 01 83 64 79 06
  • Etats-Unis 01 84 17 57 96
  • Finlande 01 85 08 10 45
  • Grèce 01 84 17 21 63
  • Ile Maurice 01 84 17 70 91
  • Inde 01 84 17 21 64
  • Indonésie 01 84 17 19 12
  • Islande 01 83 64 79 42
  • Irlande 01 83 64 79 21
  • Italie 01 84 17 46 76
  • Japon 01 84 17 19 48
  • Maldives 01 83 64 79 35
  • Maroc 01 84 17 21 68
  • Mexique 01 84 17 21 67
  • Namibie 01 83 64 79 41
  • Norvège 01 85 08 10 42
  • Oman 01 85 08 10 43
  • Pérou 01 84 17 21 60
  • Polynésie 01 84 17 21 62
  • Portugal 01 84 17 21 69
  • Réunion 01 83 64 79 45
  • Royaume Uni 01 85 08 10 40
  • Russie 01 84 17 21 61
  • Seychelles 01 84 17 70 92
  • Sri Lanka 01 83 64 79 39
  • Tanzanie 01 84 17 57 33
  • Thaïlande 01 84 17 19 47
  • Turquie 01 85 08 10 44
  • Vietnam 01 84 17 19 46
  • Autres Pays 01 42 86 16 00

Bonjour, Appelez-nous et prenez rendez-vous ! Du lundi au samedi de 10h à 18h dans nos Cités des Voyageurs. Ou encore sur rendez-vous par téléphone ou par visio du lundi au samedi de 9h à 19h. Et que le voyage commence !

  • Bordeaux 05 57 14 01 48 35 rue Thiac 33000 Bordeaux
  • Bruxelles +32 2 543 95 50 Chaussée de Charleroi 23 1060 Bruxelles
  • Genève +41 22 518 04 94 Rue de la Rôtisserie 19 1204 Genève
  • Grenoble 04 76 85 95 90 16, boulevard Gambetta 38000 Grenoble
  • Lausanne +41 21 519 10 65 Rue de bourg, 6 1003 Lausanne
  • Lille 03 20 06 76 25 147 bld de la Liberté 59000 Lille
  • Lyon 04 72 56 94 56 5, Quai Jules Courmont 69002 Lyon
  • Marseille 04 96 17 89 17 25, rue Fort-Notre-Dame 13001 Marseille
  • Montpellier 04 67 67 96 30 8, rue du Palais Des Guilhem 34000 Montpellier
  • Montréal +1 514-722-0909 295 rue de la Commune Ouest H2Y 2E1 Montréal
  • Nantes 02 40 20 64 30 13 rue du Moulin 44000 Nantes
  • Nice 04 97 03 64 64 4, rue du Maréchal Joffre 06000 Nice
  • Paris 01 42 86 16 00 55, rue Sainte-Anne 75002 Paris
  • Québec +1 418-651-9191 540 rue Champlain G1K 4J3 Québec
  • Rennes 02 99 79 16 16 31 rue de la Parcheminerie 35102 Rennes
  • Rouen 02 32 10 82 50 17-19 rue de la Vicomté 76000 Rouen
  • Strasbourg 03 88 15 29 48 16 rue Sainte Barbe 67000 Strasbourg
  • Toulouse 05 34 31 72 72 26, rue des Marchands 31000 Toulouse

documents de voyage bolivie

Belgium

Voyager en Bolivie : Conseils aux voyageurs

Informations pratiques pour la bolivie.

  • Toujours valable le
  • Dernière mise à jour le 27 septembre 2023

Tous les documents de voyage nécessaires sont mentionnés sous la rubrique du même nom sur ce site web.

  Permis de conduire

Afin de louer une voiture, il faut être en possession d'un permis de conduire international

  Modes de paiement

La monnaie locale est le Boliviano(Bs), utilisé en parallèle et convertible avec le dollar américain. Depuis peu il est possible de changer des Euros à la banque. Veuillez consulter votre banque ou agent de change pour connaître le taux de change. Il est également possible de faire des retraits (en USD ou en Bs) auprès des nombreux guichets automatiques avec une carte de crédit VISA, Mastercard. Ces cartes, ainsi que les cartes de crédits American Express et Diners, sont acceptées pour des payements dans les grands hôtels et les magasins les plus importants.

Vous êtes prié de prendre les mesures de sécurité que vous jugerez nécessaires lors des retrais de guichets car des malfaiteurs peuvent vous approcher et vous obliger à retirer de l'argent. En cas de perte, vol ou fraude relatif à une carte de banque ou de crédit belge, contactez immédiatement Card Stop (0032 78 170 170).

  Assurance de voyage

Vous êtes prié de vérifier si l'assurance fournie par votre mutualité couvre suffisamment les risques liés à votre destination et façon de voyager. Tenez compte du fait que cette assurance échoit après un séjour de 3 mois. Une assurance de voyage adaptée avec une couverture des risques complète est conseillée absolument indispensable (assistance judiciaire, soins médicaux et rapatriement).

  GSM et facilités de communication

Il est nécessaire de s'équiper d'un GSM tri ou quadri bande. Pour le reste, les communications ne posent pas de problème.

  Assistance consulaire

En cas de problémes sérieux imprévus à l'étranger, les Belges peuvent faire appel au Consul honoraire de Belgique à La Paz, Monsieur Alfonso Lopez del Solar (+591 (2) 233 76 84 ou (2) 233 71 96) ou à Santa Cruz avec Monsieur Luis Saveedra (+591 (3) 348 72 16).

Une assistance consulaire est uniquement donnée aux compatriotes ayant invoqué en vain une aide de la part des autorités locales (police locale) ou de sociétés de service privées (banque, agence d'assurance de voyage), et ne pouvant plus que se diriger vers une représentation diplomatique ou consulaire belge. Cette assistance est terminée dès que les voyageurs peuvent poursuivre leur voyage par leurs propres moyens.

Les détenteurs de la double nationalité belge et Bolivienne doivent être conscients que les autorités belges ne sont pas en mesure d’intervenir au titre de l’assistance consulaire en faveur des détenteurs d’une double nationalité lorsque ceux-ci se trouvent dans le pays de leur autre nationalité.

Une aide humanitaire, conformément aux conventions internationales en la matière, sera, dans la mesure du possible, fournie dans les cas d’urgence humanitaire.

Nous conseillons aux voyageurs, particulièrement à ceux qui ne voyagent pas en groupes organisés, de se faire connaître et d'informer nos consulats honoraires de La Paz et de Santa Cruz de leurs projets de voyages, itinéraires, adresses d'hôtels ou de personnes visitées, ainsi que d'une personne de contact en Belgique.

Afin de nous permettre d’organiser au mieux l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer vos coordonnées de voyage via  Travellers Online

Travellers Online

Travellers Online

Vous voyagez vers l’étranger ? Enregistrez-vous sur Travellers Online !

© 2024 SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement

Conseils pour les voyages - Bolivie

Logo DFAE

La Suisse et la Bolivie

Eda.base.components.templates.base.accesskeys.

  • Conseils pour les voyages

Les chapitres suivants ont été révisés: Risques régionaux spécifiques (la zone frontalière avec le Brésil) Criminalité (accompagnement par des guides dignes de confiance)

Ces conseils pour les voyages correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.

Il est vivement conseillé de consulter également les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique Focus figurant ci-dessous. Ces informations font partie intégrante des conseils pour les voyages.

Situation générale

Une attention particulière doit être accordée à la sécurité personnelle.

La situation politique et sociale est très tendue. Des grèves, manifestations, troubles et barrages routiers spontanés sont possibles à tout moment sur l’ensemble du territoire, par exemple à l’occasion des élections. Les risques de violences sont élevés.

Les troubles, les barrages routiers et les grèves peuvent causer des perturbations du trafic ainsi que des retards, et peuvent parfois paralyser tout le pays, y inclus l'accès aux aéroports internationaux de La Paz et Santa Cruz ainsi que les transports publics. Lorsqu'ils se prolongent, ils peuvent aussi entraîner des difficultés d'approvisionnement . Dans l’éventualité de barrages routiers ou de grèves, les personnes en voyage n’ont d’autre solution que de se renseigner sur place sur les autres possibilités de déplacement et d’attendre le cas échéant que la situation se normalise. En cas de barrages, il est très difficile pour l’Ambassade de Suisse à La Paz – voire impossible selon les cas – d’aider les personnes de nationalité suisse à sortir des régions concernées. Informations sur les barrages routiers : Administradora Boliviana de Carreteras ABC

Ces facteurs doivent être pris en compte dans l'organisation de votre voyage. Il est recommandé de prévoir assez de temps et de se munir de moyens financiers suffisants. Avant le départ et pendant votre voyage, informez-vous au travers des médias et auprès de votre tour-opérateur ou une agence de voyage locale pour savoir comment se présente la situation actuelle sur votre lieu de destination et si le voyage planifié peut être réalisé. Tenez-vous à l'écart des manifestations quelles qu'elles soient et conformez-vous aux directives des autorités locales. N'essayez pas de passer les barrages routiers car les réactions peuvent être violentes.

Le risque d'attentats terroristes ne peut pas être exclu en Bolivie non plus. La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme. Terrorisme et enlèvements

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Chaparé: Une prudence particulière est de mise au Chaparé, où la destruction des plantations de coca donne lieu à des affrontements sporadiques entre forces de l'ordre et population locale.

Zones frontalières avec les pays voisins: Divers groupes se livrant à la contrebande et au trafic de drogues sévissent dans les zones frontalières. La zone frontalière avec le Brésil est particulièrement touchée. Faites preuve d’une prudence accrue.

Criminalité

Le taux de criminalité est élevé. La criminalité est souvent accompagnée de violence et vise également les personnes en voyage. Des vols à la tire, à l'arraché et à l'astuce ainsi que des vols à main armée se produisent souvent. Des délits sexuels et autres actes de violence (entraînant parfois la mort) ont également été signalés. Des enlèvements contre rançon se passent aussi. Ils peuvent durer quelques heures, voire quelques jours. Les victimes sont contraintes d’effectuer des retraits bancaires par carte de crédit ou de faire procéder à des virements depuis leur pays d’origine. Des vols, des agressions et des enlèvements risquent notamment de se produire dans les minibus et les taxis non officiels. Les risques sont particulièrement élevés à La Paz (notamment dans la gare routière et ses alentours et au centre-ville), à El Alto, à Copacabana et à Santa Cruz, ainsi que dans les régions reculées (p. ex. dans la Vallée des Yungas entre La Paz et Coroico et entre Uyuni et La Paz/Tupiza).

Dans l’ensemble du pays, il est recommandé d'observer notamment les précautions suivantes:

  • renseignez-vous auprès de vos personnes de contact sur place, du personnel de l'hôtel ou des conductrices et conducteurs des «radio-taxis» sur les éventuels quartiers à éviter ou qui requièrent une prudence particulière.
  • ne partagez jamais un taxi avec une personne inconnue et empruntez exclusivement les «radio-taxis» (enseigne lumineuse sur le toit indiquant le nom et le numéro de téléphone de la compagnie) ou les taxis de l'hôtel.
  • ne portez pas d'objets de valeur sur vous (montre, bijoux, etc.) ni de grosses sommes d'argent.
  • déposez les documents importants dans le coffre de l'hôtel; gardez toujours une photocopie du passeport sur vous.
  • faites-vous accompagner d’une guide locale ou d'un guide local  digne de confiance qui connaît   bien les lieux dans vos déplacements et vos tours de trekking.
  • d'une manière générale, il est déconseillé aux femmes de voyager ou de partir seules en excursion ou en promenade.
  • n’utilisez pas les minibus mais privilégiez les compagnies de bus de ligne régulières.
  • il arrive que des voleurs portent des uniformes de la police et se fassent passer pour des membres de la brigade anti-drogue. Lors des contrôles d’identité effectués par la police, il est donc recommandé d’adopter le comportement suivant: présentez votre passeport ou une copie, mais refusez de monter avec les membres de la police dans un véhicule ordinaire. Exigez que ça soit une voiture de police et n’hésitez pas à appeler le numéro d’urgence de la police en cas de problèmes.
  • en cas d'agression, n'opposez aucune résistance, car les assaillants n'hésitent pas à recourir à la violence.

La population indigène exerce de plus en plus de justice locale, où les peines imposées sont souvent plus sévères que celles de la justice ordinaire. En outre, la corruption généralisée entraîne un manque de confiance dans le système judiciaire. C'est pourquoi on assiste parfois à des cas de lynchage. Pour les personnes en voyage qui se déplacent en voiture, les accidents entraînant des dommages corporels pourraient se révéler être une source d’ennuis.

Dans les centres touristiques d'une certaine importance, les autorités boliviennes ont mis sur place des postes de police pour touristes (assistance en cas de perte du passeport, de vol, d'agression, etc.). Voir le chapitre Adresses utiles.

Transports et infrastructures

Les routes principales entre les grandes villes sont généralement en bon état. Toutefois, hors des grands axes, de nombreuses routes ne sont pas goudronnées et/ou sont en mauvais état. Cette consigne s’applique également aux sites touristiques tels que le «Salar d’Uyuni». Les véhicules sont souvent mal entretenus, cela s’applique également aux transports publics et les voitures de location. La conduite dangereuse et le fait que les personnes   conduisant dans un cadre professionnel sont parfois dans un état de fatigue excessive ou sous l'emprise de l'alcool, constituent des risques supplémentaires. Compte tenu du risque élevé d’accidents et des barrages routiers fréquents, il est recommandé aux personnes qui ne sont pas familiarisées avec le pays de louer une voiture avec chauffeur. En général, les déplacements interurbains sont à proscrire la nuit. Administradora Boliviana de Carreteras: Inforoute

Les prix de l’essence pour des véhicules ayant des plaques d’immatriculation étrangères sont plus élevés que pour les locaux. Il peut arriver que des stations d’essence refusent de vendre de l’essence aux voitures étrangères pour éviter des décomptes compliqués.

Dans le trafic aérien, il faut s’attendre à des retards et à des annulations dus aux conditions météorologiques, aux grèves, etc. La maintenance des avions n’est pas conforme aux standards européens et internationaux.

Les jours d’élections nationales, une interdiction générale de circuler sera appliquée dans tout le pays et que les vols domestiques seront supprimés. Les trajets en voiture ne sont permis qu’avec une autorisation spéciale, qui n’est délivrée qu’à quelques compagnies de taxis pour les trajets depuis et vers les aéroports internationaux.

Il arrive que les points de passage des frontières soient temporairement fermés à court terme. Informez-vous auprès des autorités locales ou directement auprès des postes-frontières.

Les bateaux et les véhicules tout-terrain utilisés pour les excursions touristiques présente souvent des défaillances en matière de sécurité. La qualité des mesures de sécurité et du matériel utilisé est très variable dans le domaine des sports (à risque) (rafting, randonnées cyclistes, alpinisme, etc.). Informez-vous de ce fait auprès des entreprises fournisseuses locales sur les mesures de sécurité et contrôlez le matériel de sport mis à disposition.

Il ne peut pas être exclu que les connexions téléphoniques et Internet ainsi que les réseaux sociaux soient temporairement limitées.

Dispositions légales particulières

Les infractions à la loi sur les stupéfiants, y compris la détention de minimes quantités de drogue, sont passibles de lourdes peines de prison.

Les conditions de détention sont précaires (cellules surpeuplées, mauvaises conditions d'hygiène et manque de soins médicaux, etc.).

En quittant le pays, n'oubliez pas que l'importation de feuilles ou de sachets d'infusion de coca est interdite en Suisse (et dans nombre d'autres pays).

Particularités culturelles

Dans des régions reculées, il se peut pour différentes raisons que la population rurale se montre méfiante à l'égard des personnes étrangères (« gringos ») et adopte une attitude hostile envers elles. Montrez donc du respect envers la population, conformez-vous aux us et coutumes locaux et ne photographiez jamais des personnes sans leur accord express.

Risques naturels

Le pays se partage en plusieurs zones où règnent des conditions géologiques et climatiques parfois extrêmes (haute montagne, forêt amazonienne, désert salé, etc.). Vous avez donc tout intérêt à vous faire accompagner de guides dignes de confiance ayant une expertise des lieux dans vos randonnées et vos tours en montagne, ou pour la traversée du lac salé. Dans les Andes, les symptômes du mal des montagnes ne devraient pas être sous-estimés.

Des incendies de forêt se produisent occasionnellement, surtout de juin à septembre.

De novembre à mars, il faut s'attendre à de fortes pluies régionales. Elles peuvent provoquer des inondations ainsi que des glissements de terrain et endommager les infrastructures. Le trafic touristique peut s’en trouver perturbé temporairement. Consultez les prévisions météorologiques et suivez les avertissements et les instructions des autorités locales. Servicio Nacional de Meteorología e Hidrología

Si une catastrophe naturelle devait se produire durant votre séjour, suivez les instructions des autorités locales et prenez immédiatement contact avec vos proches. En cas d’interruption des communications avec l’étranger, vous pouvez vous mettre en liaison avec l’Ambassade de Suisse à La Paz.

Soins médicaux

En dehors des grandes villes, les soins médicaux ne sont pas toujours assurés. Les hôpitaux exigent en principe une garantie financière avant de commencer un traitement (preuve de couverture maladie, carte de crédit ou paiement d’avance).

Si vous prenez régulièrement des médicaments , emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou l'importation de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages , où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par le personnel médical et les centres de vaccination. Liens voyages

Remarques particulières

Les personnes de nationalité étrangère doivent s'enregistrer en ligne auprès de l'Office bolivien des migrations dans les 48 heures. Si le voyage comporte plusieurs étapes, les personnes en voyage doivent s'enregistrer à nouveau pour chaque lieu de séjour. L’importance des tampons d'entrée et de sortie ne doit pas être sous-estimée. Renseignez-vous auprès des services de l'immigration ou directement auprès des postes-frontières. Les services de migration peuvent infliger une forte amende à une personne qui n'est pas enregistrée ou dont le passeport ne présente pas tous les tampons requis. Sistema de gestión migratoria SIGEMIG

Les représentations suisses en Bolivie transmettent, pour traitement, toutes les affaires consulaires au Centre consulaire à Lima, Pérou. Lors d’une perte de passeport , veuillez contacter immédiatement la représentation suisse à Lima. Les représentations suisses de La Paz, Cochabamba et Santa Cruz acceptent les demandes de passeports provisoires et les transmettent à Lima. La période d'attente peut durer jusqu’à deux semaines. Durant ce laps de temps, une sortie de Bolivie n’est pas possible. Centre consulaire régional à Lima, Pérou

S’ils voyagent seuls ou avec un seul parent, les enfants mineurs (y inclus les double-nationaux) nécessitent selon les cas une autorisation de sortie/de voyage («Autorización de viaje») du Tribunal pour enfants et adolescents (Juzgado de la Niñez y de la Adolescencia)  et/ou une autorisation des deux parents afin de sortir du pays. Renseignez-vous au préalable auprès de la représentation bolivienne compétente pour votre lieu de domicile. Consulat général de Bolivie en Suisse

Adresses utiles

Numéro d'urgence de la police: 110 Numéro d'urgence des services sanitaires: 118 Dispositions douanières de la Bolivie: Aduana Nacional Dirección general de migración

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE. Ambassade de Suisse en Bolivie Centre consulaire régional à Lima, Pérou Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc. Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité Les Conseils pour les voyages du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est de fournir des indications utiles pour la planification d'un voyage. Toutefois, le DFAE ne peut être tenu responsable ni de la préparation ni du déroulement du voyage.   Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils pour les voyages ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.

Début de la page Dernière mise à jour 25.04.2024

Facebook

Focus Piraterie maritime Risque d’enlèvement dans le Sahara et le Sahel

Check-liste de voyage Check-liste voyage (PDF, 1 Page, 238.3 kB, Français) Langues disponibles Reisecheckliste Checklist viaggi Commander

Videos Recommandations avant le départ et pour le séjour

Travel Admin Voyagez avec l’application Travel Admin App Travel Admin pour iPhone App Travel Admin pour  Android

Veuillez saisir les informations relatives à vos voyages afin que nous puissions vous contacter en cas de dégradation marquée de la situation sécuritaire. Enregistrement en ligne

documents de voyage bolivie

Logo DFAE

Conseils pour les voyages & représentations

Recommandations générales pour tous les voyages.

  • Représentations de la Suisse à l'étranger
  • Représentations étrangères en Suisse

Conseils pour les voyages – Bolivie

  • Représentation suisse en Bolivie
  • Relations bilatérales Suisse–Bolivie
  • Infos sur les conditions d’entrée/visas pour la Bolivie

Imprimer la page

S'abonner

Valables le:

  |  

Publiés le: 14.03.2024

Ces conseils pour les voyages correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire. Il est vivement conseillé de consulter également les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique Focus figurant ci-dessous. Ces informations font partie intégrante des conseils pour les voyages.

Les chapitres suivants ont été révisés: Risques régionaux spécifiques (la zone frontalière avec le Brésil) Criminalité (accompagnement par des guides dignes de confiance)

Situation générale

Risques régionaux spécifiques, criminalité, transports et infrastructures, dispositions légales particulières, particularités culturelles, risques naturels, soins médicaux, remarques particulières, adresses utiles.

  • Conseils pour les voyages en bref
  • Recommandations avant le départ
  • Documents de voyage, visa et formalités d’entrée
  • Recommandations pour le séjour
  • Foire aux questions
  • Aide à l’étranger
  • Terrorisme et enlèvements
  • Radioactivité
  • Liens voyages
  • Travel Admin
  • Abonnement aux Conseils pour les voyages par courriel
  • Risques maritimes et piraterie
  • Risque d’enlèvement dans le Sahara et le Sahel

Une attention particulière doit être accordée à la sécurité personnelle.

La situation politique et sociale est très tendue. Des grèves, manifestations, troubles et barrages routiers spontanés sont possibles à tout moment sur l’ensemble du territoire, par exemple à l’occasion des élections. Les risques de violences sont élevés.

Les troubles, les barrages routiers et les grèves peuvent causer des perturbations du trafic ainsi que des retards, et peuvent parfois paralyser tout le pays, y inclus l'accès aux aéroports internationaux de La Paz et Santa Cruz ainsi que les transports publics. Lorsqu'ils se prolongent, ils peuvent aussi entraîner des difficultés d'approvisionnement . Dans l’éventualité de barrages routiers ou de grèves, les personnes en voyage n’ont d’autre solution que de se renseigner sur place sur les autres possibilités de déplacement et d’attendre le cas échéant que la situation se normalise. En cas de barrages, il est très difficile pour l’Ambassade de Suisse à La Paz – voire impossible selon les cas – d’aider les personnes de nationalité suisse à sortir des régions concernées. Informations sur les barrages routiers : Administradora Boliviana de Carreteras ABC

Ces facteurs doivent être pris en compte dans l'organisation de votre voyage. Il est recommandé de prévoir assez de temps et de se munir de moyens financiers suffisants. Avant le départ et pendant votre voyage, informez-vous au travers des médias et auprès de votre tour-opérateur ou une agence de voyage locale pour savoir comment se présente la situation actuelle sur votre lieu de destination et si le voyage planifié peut être réalisé. Tenez-vous à l'écart des manifestations quelles qu'elles soient et conformez-vous aux directives des autorités locales. N'essayez pas de passer les barrages routiers car les réactions peuvent être violentes.

Le risque d'attentats terroristes ne peut pas être exclu en Bolivie non plus. La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme. Terrorisme et enlèvements

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Chaparé: Une prudence particulière est de mise au Chaparé, où la destruction des plantations de coca donne lieu à des affrontements sporadiques entre forces de l'ordre et population locale.

Zones frontalières avec les pays voisins: Divers groupes se livrant à la contrebande et au trafic de drogues sévissent dans les zones frontalières. La zone frontalière avec le Brésil est particulièrement touchée. Faites preuve d’une prudence accrue.

Le taux de criminalité est élevé. La criminalité est souvent accompagnée de violence et vise également les personnes en voyage. Des vols à la tire, à l'arraché et à l'astuce ainsi que des vols à main armée se produisent souvent. Des délits sexuels et autres actes de violence (entraînant parfois la mort) ont également été signalés. Des enlèvements contre rançon se passent aussi. Ils peuvent durer quelques heures, voire quelques jours. Les victimes sont contraintes d’effectuer des retraits bancaires par carte de crédit ou de faire procéder à des virements depuis leur pays d’origine. Des vols, des agressions et des enlèvements risquent notamment de se produire dans les minibus et les taxis non officiels. Les risques sont particulièrement élevés à La Paz (notamment dans la gare routière et ses alentours et au centre-ville), à El Alto, à Copacabana et à Santa Cruz, ainsi que dans les régions reculées (p. ex. dans la Vallée des Yungas entre La Paz et Coroico et entre Uyuni et La Paz/Tupiza).

Dans l’ensemble du pays, il est recommandé d'observer notamment les précautions suivantes:

  • renseignez-vous auprès de vos personnes de contact sur place, du personnel de l'hôtel ou des conductrices et conducteurs des «radio-taxis» sur les éventuels quartiers à éviter ou qui requièrent une prudence particulière.
  • ne partagez jamais un taxi avec une personne inconnue et empruntez exclusivement les «radio-taxis» (enseigne lumineuse sur le toit indiquant le nom et le numéro de téléphone de la compagnie) ou les taxis de l'hôtel.
  • ne portez pas d'objets de valeur sur vous (montre, bijoux, etc.) ni de grosses sommes d'argent.
  • déposez les documents importants dans le coffre de l'hôtel; gardez toujours une photocopie du passeport sur vous.
  • faites-vous accompagner d’une guide locale ou d'un guide local  digne de confiance qui connaît   bien les lieux dans vos déplacements et vos tours de trekking.
  • d'une manière générale, il est déconseillé aux femmes de voyager ou de partir seules en excursion ou en promenade.
  • n’utilisez pas les minibus mais privilégiez les compagnies de bus de ligne régulières.
  • il arrive que des voleurs portent des uniformes de la police et se fassent passer pour des membres de la brigade anti-drogue. Lors des contrôles d’identité effectués par la police, il est donc recommandé d’adopter le comportement suivant: présentez votre passeport ou une copie, mais refusez de monter avec les membres de la police dans un véhicule ordinaire. Exigez que ça soit une voiture de police et n’hésitez pas à appeler le numéro d’urgence de la police en cas de problèmes.
  • en cas d'agression, n'opposez aucune résistance, car les assaillants n'hésitent pas à recourir à la violence.

La population indigène exerce de plus en plus de justice locale, où les peines imposées sont souvent plus sévères que celles de la justice ordinaire. En outre, la corruption généralisée entraîne un manque de confiance dans le système judiciaire. C'est pourquoi on assiste parfois à des cas de lynchage. Pour les personnes en voyage qui se déplacent en voiture, les accidents entraînant des dommages corporels pourraient se révéler être une source d’ennuis.

Dans les centres touristiques d'une certaine importance, les autorités boliviennes ont mis sur place des postes de police pour touristes (assistance en cas de perte du passeport, de vol, d'agression, etc.). Voir le chapitre Adresses utiles.

Les routes principales entre les grandes villes sont généralement en bon état. Toutefois, hors des grands axes, de nombreuses routes ne sont pas goudronnées et/ou sont en mauvais état. Cette consigne s’applique également aux sites touristiques tels que le «Salar d’Uyuni». Les véhicules sont souvent mal entretenus, cela s’applique également aux transports publics et les voitures de location. La conduite dangereuse et le fait que les personnes   conduisant dans un cadre professionnel sont parfois dans un état de fatigue excessive ou sous l'emprise de l'alcool, constituent des risques supplémentaires. Compte tenu du risque élevé d’accidents et des barrages routiers fréquents, il est recommandé aux personnes qui ne sont pas familiarisées avec le pays de louer une voiture avec chauffeur. En général, les déplacements interurbains sont à proscrire la nuit. Administradora Boliviana de Carreteras: Inforoute

Les prix de l’essence pour des véhicules ayant des plaques d’immatriculation étrangères sont plus élevés que pour les locaux. Il peut arriver que des stations d’essence refusent de vendre de l’essence aux voitures étrangères pour éviter des décomptes compliqués.

Dans le trafic aérien, il faut s’attendre à des retards et à des annulations dus aux conditions météorologiques, aux grèves, etc. La maintenance des avions n’est pas conforme aux standards européens et internationaux.

Les jours d’élections nationales, une interdiction générale de circuler sera appliquée dans tout le pays et que les vols domestiques seront supprimés. Les trajets en voiture ne sont permis qu’avec une autorisation spéciale, qui n’est délivrée qu’à quelques compagnies de taxis pour les trajets depuis et vers les aéroports internationaux.

Il arrive que les points de passage des frontières soient temporairement fermés à court terme. Informez-vous auprès des autorités locales ou directement auprès des postes-frontières.

Les bateaux et les véhicules tout-terrain utilisés pour les excursions touristiques présente souvent des défaillances en matière de sécurité. La qualité des mesures de sécurité et du matériel utilisé est très variable dans le domaine des sports (à risque) (rafting, randonnées cyclistes, alpinisme, etc.). Informez-vous de ce fait auprès des entreprises fournisseuses locales sur les mesures de sécurité et contrôlez le matériel de sport mis à disposition.

Il ne peut pas être exclu que les connexions téléphoniques et Internet ainsi que les réseaux sociaux soient temporairement limitées.

Les infractions à la loi sur les stupéfiants, y compris la détention de minimes quantités de drogue, sont passibles de lourdes peines de prison.

Les conditions de détention sont précaires (cellules surpeuplées, mauvaises conditions d'hygiène et manque de soins médicaux, etc.).

En quittant le pays, n'oubliez pas que l'importation de feuilles ou de sachets d'infusion de coca est interdite en Suisse (et dans nombre d'autres pays).

Dans des régions reculées, il se peut pour différentes raisons que la population rurale se montre méfiante à l'égard des personnes étrangères (« gringos ») et adopte une attitude hostile envers elles. Montrez donc du respect envers la population, conformez-vous aux us et coutumes locaux et ne photographiez jamais des personnes sans leur accord express.

Le pays se partage en plusieurs zones où règnent des conditions géologiques et climatiques parfois extrêmes (haute montagne, forêt amazonienne, désert salé, etc.). Vous avez donc tout intérêt à vous faire accompagner de guides dignes de confiance ayant une expertise des lieux dans vos randonnées et vos tours en montagne, ou pour la traversée du lac salé. Dans les Andes, les symptômes du mal des montagnes ne devraient pas être sous-estimés.

Des incendies de forêt se produisent occasionnellement, surtout de juin à septembre.

De novembre à mars, il faut s'attendre à de fortes pluies régionales. Elles peuvent provoquer des inondations ainsi que des glissements de terrain et endommager les infrastructures. Le trafic touristique peut s’en trouver perturbé temporairement. Consultez les prévisions météorologiques et suivez les avertissements et les instructions des autorités locales. Servicio Nacional de Meteorología e Hidrología

Si une catastrophe naturelle devait se produire durant votre séjour, suivez les instructions des autorités locales et prenez immédiatement contact avec vos proches. En cas d’interruption des communications avec l’étranger, vous pouvez vous mettre en liaison avec l’Ambassade de Suisse à La Paz.

En dehors des grandes villes, les soins médicaux ne sont pas toujours assurés. Les hôpitaux exigent en principe une garantie financière avant de commencer un traitement (preuve de couverture maladie, carte de crédit ou paiement d’avance).

Si vous prenez régulièrement des médicaments , emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou l'importation de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages , où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par le personnel médical et les centres de vaccination. Liens voyages

Les personnes de nationalité étrangère doivent s'enregistrer en ligne auprès de l'Office bolivien des migrations dans les 48 heures. Si le voyage comporte plusieurs étapes, les personnes en voyage doivent s'enregistrer à nouveau pour chaque lieu de séjour. L’importance des tampons d'entrée et de sortie ne doit pas être sous-estimée. Renseignez-vous auprès des services de l'immigration ou directement auprès des postes-frontières. Les services de migration peuvent infliger une forte amende à une personne qui n'est pas enregistrée ou dont le passeport ne présente pas tous les tampons requis. Sistema de gestión migratoria SIGEMIG

Les représentations suisses en Bolivie transmettent, pour traitement, toutes les affaires consulaires au Centre consulaire à Lima, Pérou. Lors d’une perte de passeport , veuillez contacter immédiatement la représentation suisse à Lima. Les représentations suisses de La Paz, Cochabamba et Santa Cruz acceptent les demandes de passeports provisoires et les transmettent à Lima. La période d'attente peut durer jusqu’à deux semaines. Durant ce laps de temps, une sortie de Bolivie n’est pas possible. Centre consulaire régional à Lima, Pérou

S’ils voyagent seuls ou avec un seul parent, les enfants mineurs (y inclus les double-nationaux) nécessitent selon les cas une autorisation de sortie/de voyage («Autorización de viaje») du Tribunal pour enfants et adolescents (Juzgado de la Niñez y de la Adolescencia)  et/ou une autorisation des deux parents afin de sortir du pays. Renseignez-vous au préalable auprès de la représentation bolivienne compétente pour votre lieu de domicile. Consulat général de Bolivie en Suisse

Numéro d'urgence de la police: 110 Numéro d'urgence des services sanitaires: 118 Dispositions douanières de la Bolivie: Aduana Nacional Dirección general de migración

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE. Ambassade de Suisse en Bolivie Centre consulaire régional à Lima, Pérou Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc. Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité Les Conseils pour les voyages du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est de fournir des indications utiles pour la planification d'un voyage. Toutefois, le DFAE ne peut être tenu responsable ni de la préparation ni du déroulement du voyage.   Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils pour les voyages ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.

Dernière mise à jour 14.03.2024

documents de voyage bolivie

+41 800 24-7-365 / +41 58 465 33 33

365 jours par année – 24h/24

La Helpline DFAE fait office de guichet unique pour toute question ayant trait aux services consulaires.

Fax +41 58 462 78 66

[email protected]

vCard Helpline DFAE (VCF, 5.7 kB)

Appel gratuit depuis l’étranger avec Skype

Un message d'erreur apparaîtra si l'application Skype n'est pas installée sur votre ordinateur ou smartphone. Dans ce cas, veuillez tout d’abord procéder à son installation en cliquant sur le lien suivant:  télécharger Skype

Skype: helpline-eda

  • Politique européenne de la Suisse
  • Contribution de la Suisse en faveur de certains États membres de l’UE
  • Coopération internationale
  • About Switzerland
  • Agenda 2030 pour le développement durable
  • Missions de police internationales de la Suisse
  • Informations juridiques

documents de voyage bolivie

Chaque semaine, recevez avant tout le monde les conseils de nos spécialistes, les anecdotes de nos bloggeurs et les dernières tendances en image, pour faire le plein d’idées de voyage.

documents de voyage bolivie

Le guide Bolivie

Formalités pour la bolivie.

Passeport valide au moins 6 mois après la date de retour. Afin de parer à toute éventualité, on veillera à disposer d’un passeport comportant le nombre de pages vierges requis ou suffisant (généralement 3, dont 2 en vis-à-vis). Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire). Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs. Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français. Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis : DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur). Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 21 dollars US (tarif mai 2022), à régler par carte bancaire au moment de la demande. RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen, au Soudan ou en Corée du Nord) depuis le 1er mars 2011, ou à Cuba depuis le 12 janvier 2021, devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite, soudanaise, nord-coréenne ou cubaine. APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Pas de visa.

Pour aller plus loin

Danseuses en costume traditionnel - Copacabana - Lac Titicaca - Bolivie

l'appli qui vous guide en Bolivie

  • L’itinéraire vers votre hôtel colonial en 1 clic
  • Notre sélection de mercados
  • Les plus beaux salars géolocalisés
  • L'album souvenirs à composer vous-même

Luciole - Bolivie

Pourquoi voyager avec nous

Soyons honnête, nous ne sommes pas les seuls à proposer des voyages sur mesure, mais nous avons quelques atouts qui font incontestablement la différence.

Abonnez-vous à notre newsletter

Accueil

  • Notre histoire
  • Gouvernance
  • Nos engagements
  • Centre de conférences
  • Enseignement
  • Innovation et transfert de technologie
  • Plan stratégique 2019-2023
  • Comment nous soutenir ?
  • Pourquoi nous soutenir ?
  • Pasteur et vous
  • Covid-19 : merci pour votre soutien !
  • Espace Donateur
  • Infos pratiques
  • Consultations
  • Vaccination
  • Préparer votre voyage
  • Fiches maladies
  • Rechercher dans le journal
  • Documents de presse
  • Ressources pour la presse
  • Nos recherches sur Sars-Cov-2
  • Actualités Covid-19
  • Fiche Maladie Covid-19
  • L'Institut Pasteur
  • Nos missions
  • Nous soutenir
  • Centre médical
  • Le journal de la recherche
  • Espace presse
  • Tout sur SARS-CoV-2 / Covid-19 à l'Institut Pasteur
  • Centre d'enseignement
  • Programmes et cours
  • Startup Awareness
  • Hébergements
  • Toute l'actualité
  • Centres nationaux de référence
  • Centres collaborateurs de l'OMS
  • Centre de Ressources Biologiques
  • Centres collaborateurs de l’OMSA
  • Coopérations
  • Programmes internationaux
  • Appels à propositions
  • Bourses et mobilité
  • Pasteur Network
  • Qui sommes-nous ?
  • Partenariats industriels
  • Partenariats avec des investisseurs
  • Label Carnot
  • Pourquoi nous rejoindre
  • Nos offres d'emploi
  • Votre arrivée
  • Pasteuriens et Alumni
  • Bibliothèque
  • Photothèque
  • Publications scientifiques
  • Suivre l'Institut Pasteur sur Facebook
  • Suivre l'Institut Pasteur sur LinkedIn
  • Suivre l'Institut Pasteur sur Twitter
  • Suivre l'Institut Pasteur sur Youtube
  • Suivre l'Institut Pasteur sur Instagram
  • Santé publique
  • International
  • Faites un don

Accueil

Vaccinations recommandées

Systématiquement :, vaccinations incluses dans le  calendrier vaccinal  à mettre à jour, hépatite a .

1 injection 15 jours avant le départ, rappel 1 à 3 (5) ans plus tard. Enfants : dès l’âge de 1 an

En fonction des modalités du séjour :

Fièvre jaune          .

1 injection à faire au minimum 10 jours avant le départ.

Enfants : à partir de l’âge de 9 mois.

La vaccination est recommandée qui se rendent dans les zones suivantes à l’est des Andes, à une altitude inférieure à 2300 m : l’ensemble des départements de Beni, Pando et Santa Cruz, et les zones désignées des départements de Chuquisaca, Cochabamba, La Paz et Tarija.

La vaccination n’est pas recommandée pour les voyageurs dont l’itinéraire se limite à des zones situées à plus de 2300 m d’altitude et aux zones qui ne figurent pas dans la liste ci-dessus, y compris les villes de La Paz et Sucre.

NB. Un certificat de vaccination antiamarile est exigé des voyageurs âgés d’un an et plus en provenance d’un pays à risque de transmission de la fièvre jaune .

Durée de validité administrative :  à vie . 

L’obligation des rappels décennaux a été supprimée, mais une seconde dose de vaccin amaril reste recommandée dans certaines circonstances, prévues dans l' avis du Haut conseil de la santé publique du 23 octobre 2015 .

Pour des séjours longs ou répétés. Deux injections espacées d’un mois, rappel unique 6 mois plus tard. Lorsque l’immunité doit être rapidement acquise (en cas de départ imminent), un schéma accéléré comportant trois doses rapprochées et une quatrième dose 1 an plus tard peut être utilisé, uniquement chez l'adulte.

En cas de séjour prolongé, en situation d’isolement. (enfants : dès qu’ils marchent) : trois injections à J0, J7, J28 (ou 21)

En cas de séjour prolongé ou dans des conditions d’hygiène précaires (enfants : à partir de l’âge de 2 ans) : une injection 15 jours avant le départ.

Transmission toute l’année dans les zones en dessous de 2500 m. Le risque est plus élevé dans le nord du pays, dans les départements de Beni et Pando, surtout dans les localités de Guayaramerín, Sena et Riberalta Pv (97,7 %), Pf (2,3 %)

  • Protection personnelle antivectorielle 
  • Pas de chimioprophylaxie pour les voyages conventionnels
  • Chimioprophylaxie : A/P ou D pour les zones signalées si exposition particulière au risque ou risque de forme grave de paludisme
  •  Consultation sans délai si fièvre pendant le séjour ou dans les 3 mois qui suivent le retour et information sur la notion de voyage dans les 3 derniers mois

Traitements préventifs

Consulter la page  Recommandations générales du Centre médical de l'Institut Pasteur.

Recommandations sanitaires pour les voyageurs 2023    (Haut Conseil de la santé publique)

Exigences de vaccination et recommandations pour les voyageurs internationaux ; et situation du paludisme par pays (OMS) 2022

/// AVERTISSEMENT

Coronavirus (SARS-COV2) - Institut Pasteur

Coronavirus (COVID-19)

  • Pour connaître la situation épidémiologique du pays,  consulter le site de l'Organisation mondiale de la santé .
  • Si vous souhaitez vous rendre dans ce pays, consulter les recommandations du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères .  

ET AUSSI...

Centre médical - Recommandations générales - Institut Pasteur

Prévention des autres risques

Centre médical - Vaccinations - Institut Pasteur

Vaccins disponibles au Centre médical

Centre médical - Informations pratiques - Institut Pasteur

Informations pratiques

  • Pérou Argentine Chili Patagonie Bolivie Colombie
  • Notre Équipe
  • Nous Connaître

DEVENEZ PARTENAIRE

Entrée en Bolivie : les 4 points les plus importants à considérer

1. documents et visa.

Les ressortissants français, suisses, belges et luxembourgeois qui voyagent en tant que touristes sont dispensés de visa en cas de séjour inférieur à 90 jours. 

Le passeport doit être valide au moins 6 mois après la date de sortie du territoire bolivien.

Lors de l’arrivée en Bolivie, le permis de séjour est initialement délivré pour 30 jours. Mais il peut être ensuite prolongé de 60 jours par certains bureaux de Migrations du pays (sans frais).

2. Vaccinations

Aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer sur le territoire bolivien depuis l’Europe. Attention : le carnet de vaccination international où figure la fièvre jaune peut être sollicité par les autorités lors de l’arrivée dans le pays.

Il est néanmoins recommandé d’être immunisé contre les maladies mentionnées ci-dessous :

Fièvre jaune

Il est fortement conseillé aux voyageurs se rendant en Amazonie et dans les zones tropicales du pays de se protéger efficacement face au risque de paludisme et de se faire vacciner contre la fièvre jaune (valable à vie). Important : le vaccin doit dater de plus de 10 jours au moment de l’entrée dans le pays.

Hépatite A

Le virus de l’hépatite A se transmet par l’eau ou les aliments contaminés et entraîne une inflammation du foie. On trouve souvent les agents pathogènes dans les fruits de mer, légumes et produits crus.

Cette maladie virale se guérit généralement complètement au bout de 2 ou 3 semaines, mais pour certains patients une hospitalisation est nécessaire.

Le vaccin devrait idéalement être administré au moins 2 semaines avant le début du voyage.

Hépatite B

Ce virus se transmet principalement par voie sexuelle, lors de contact avec du sang ou d’autres liquides corporels. Des actes simples sont également facteurs de risque, comme par exemple partager un coupe-ongles. 

L’infection du foie causée par l’hépatite B est beaucoup plus grave que celle de l’hépatite A. Elle peut entraîner une inflammation chronique du foie avec des conséquences tardives comme un cancer du foie ou une cirrhose.

Ce vaccin est recommandé aux voyageurs souhaitant passer une longue période dans le pays . Il consiste en 3 injections qui devront être faites au moins 5 semaines avant le départ.

Typhoïde

Potentiellement mortelle, la typhoïde est transmise par la salmonelle qui se propage par l’eau ou des aliments contaminés. Les symptômes sont les suivants : fièvre, fatigue, douleurs abdominales et pouls faible. Si elle n’est pas traitée, la fièvre typhoïde peut se développer très rapidement. 

Il est recommandé d’envisager cette vaccination au moins 10 jours avant le début du voyage.

La rage est beaucoup moins courante que les hépatites, mais son vaccin conseillé pour les voyageurs passant du temps dans les régions rurales. La maladie se transmet par les piqûres / égratignures de chiens errants ou d’autres animaux. L’infection virale déclenche une inflammation aiguë du cerveau (encéphalite) qui, si elle n’est pas traitée à temps, est toujours mortelle.

Le programme d’immunisation se réalise en 3 injections (à des intervalles de plusieurs semaines). Il est donc nécessaire de les commencer au moins 5 semaines avant le départ.

Chaque voyageur en Bolivie devrait avoir fait les vaccins habituellement recommandés en Europe ; tels que le tétanos, la diphtérie, la polio, la rougeole et la coqueluche.

3. Entrée

Toute personne voyageant en Bolivie recevra un tampon avec la date d’entrée estampillée sur le passeport, ainsi qu’une carte de touriste devant être conservée durant tout le séjour et restituée à la sortie du pays.

Lors d’une entrée par voir terrestre -notamment en bus de nuit- il peut arriver que les contrôles aux frontières soient passés de manière moins rigoureuse et que le cachet d’entrée sur le passeport soit oublié par les autorités. Attention : cela signifie que la personne n’est pas enregistrée et qu’elle séjourne donc illégalement dans le pays ! Si cela venait à se produire, il faut absolument s’adresser au bureau de Migrations afin de faire ajouter le tampon d’entrée en Bolivie.

4. Réglementation douanière pour les importations et exportations en Bolivie

Si vous importez ou exportez plus de US $ 10 000 en espèces, vous devrez d’abord obtenir l’approbation de la Banque centrale bolivienne.

L’achat, la possession, la consommation et aussi l’exportation de mate de coca (thé de coca) sont légaux en vertu de la loi bolivienne. Mais il est interdit d’en importer dans les pays européens au risque de violer la Loi sur le contrôle des stupéfiants.

Si le voyageur consomme des médicaments, il est important qu’il voyage avec une ordonnance médicale d’Europe -idéalement traduite- afin de pouvoir la présenter aux autorités si celle-ci est sollicitée.

Afin d’obtenir les informations les plus récentes et actualisées, consultez systématiquement le site web du Ministère des Affaires étrangères ou de l’Ambassade de Bolivie de votre pays.

Vous avez des questions ? Contactez nos spécialistes de Logistur !

Styles de voyage

EXCLUSIFS

Tours privés ou groupés organisés de manière exclusive pour votre agence

GIR

Tours en petits groupes partagés entre différentes agences

FIT

Tours sur-mesure pour voyager de manière autonome

EXCURSIONS

Expériences complémentaires pour enrichir un Tour

Devenir une agence partenaire

Bénéficiez d'un accès exclusif à notre plateforme LGT et nos produits. Augmentez vos ventes et simplifiez votre travail opérationnel.

Ebook Terre de Feu & Antarctique

Ebook Terre de Feu & Antarctique

Ebook Patagonie

Ebook Patagonie

 Contrôle de qualité

Contrôle qualité : notre suivi rigoureux en coulisse

Ebook Colombie

Ebook Colombie

Amérique du Sud

6 écueils à éviter en Amérique du Sud

CHILI : ouverture des frontières

URGENT : LE CHILI OUVRE SES FRONTIÈRES !

Salar d'Uyuni

Kit de formation Salar d'Uyuni - Description générale

Amérique du Sud

Documents et vaccinations nécessaires pour voyager en Amérique du Sud

BOLIVIE : suppression de la quarantaine

URGENT : LA BOLIVIE SUPPRIME LA QUARANTAINE À L'ARRIVÉE !

 Entrée en Bolivie

Ebook Chili

  • On parle de nous
  • Travaillez avec nous
  • Ecrivez-nous !
  • Archipel des Galapagos
  • Ile de Pâques
  • Saint-Marin
  • Pvt Australie
  • Voyage en 4×4
  • Western Australia
  • Guides par pays
  • Avant le départ
  • Voyage responsable

documents de voyage bolivie

Voyages · Aventures · Partages

Guide pratique pour préparer son voyage en Bolivie

Les Loulous

Lors de notre tour du monde , la Bolivie fut un véritable coup de coeur. Ce petit pays d’Amérique latine sans accès direct à l’océan offre une multitude de paysages dont le plus connu reste le célèbre Salar d’Uyuni. Cette diversité nous a réellement séduits sans compter l’accueil chaleureux des boliviens. C’est pourquoi, nous vous avons concocté un guide pratique pour vous aider à préparer votre voyage en Bolivie. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires ainsi que nos conseils pour venir découvrir ce pays.

➳ NOTE : en raison de la crise sanitaire, veuillez vous renseigner des conditions d’entrées du pays (vaccin, test PCR…) au moment de votre voyage mais aussi de celles de retour dans votre propre pays. Nous ne les avons pas indiquées étant donné que la situation sanitaire change sans cesse.

la Bolivie, guide pratique pour préparer son voyage

Préparer son voyage en Bolivie – Sommaire

➳ 1. Quelle est la meilleure période pour visiter la Bolivie ?

➳ 2. Faut-il des vaccins spécifiques pour voyager en Bolivie ?

➳ 3. Est-ce qu’un visa est nécessaire ?

➳ 4. Comment y venir

➳ 5. Comment se déplacer en Bolivie

➳ 6. Où dormir en Bolivie

➳ 7. Argent, budget et banques

➳ 8. La sécurité en Bolivie

➳ 9. Informations pratiques

Préparer son voyage en Bolivie – Quelle est la meilleure période pour visiter la Bolivie ?

climat Bolivie guide pratique quand partir en Bolivie quand y aller

La Bolivie peut se visiter toute l’année . Cependant, on distingue quand même deux saisons principales qui sont inversées par rapport à la France :

  • la saison sèche qui s’étend d’avril à octobre, voire novembre est idéale pour visiter le pays. Il s’agit de l’hiver là bas où les pluies sont rares et les températures relativement clémentes.
  • la saison des pluies de novembre à mars est quant à elle l’été, où les pluies sont abondantes. Janvier, février et mars sont à éviter.

A souligner également que le climat varie en fonction des régions du pays . Par exemple, le bassin amazonien est à écarter durant l’été car les fortes pluies rendent les chemins difficilement praticables. Ensuite, on retrouve l’Altiplano, signifiant « plaine d’altitude », qui est une région s’étendant sur 4 pays (Pérou, Bolivie , Chili et Argentine) où l’altitude moyenne est d’environ 3300 mètres ! Cette immense plaine connaît des changements brutaux de températures. Néanmoins, si vous vous demandez quand partir en Bolivie, sachez que, d’une manière générale, les meilleures périodes restent avril-mai et septembre-novembre . Personnellement, nous avons parcouru le côté Ouest de la Bolivie en mai et nous n’avons jamais eu de pluie. Mais gardez à l’esprit que préparer un voyage, que cela soit en Bolivie ou ailleurs, passe par la question climatique. Il serait dommage de n’avoir que de la pluie durant votre séjour, non ?

✴ Comment s’habiller en Bolivie ?

A emporter dans sa valise ︱ Tout dépend de la zone que vous visiterez . En raison des différents changements d’altitudes, il est primordial d’avoir des vêtements légers et des vêtements chauds. En effet, en Amazonie, le temps est souvent incertain avec chaleur, humidité et pluie tandis que dans l’Altiplano, les températures sont chaudes la journée et très froides la nuit. Si vous vous rendez en Amazonie, emportez des vêtements techniques, qui sèchent rapidement et surtout qui couvrent les bras et les jambes en raison des moustiques et autres bestioles. D’ailleurs, un spray anti-moustique ne serait pas un luxe.

Selon nous, l’indispensable reste d’emporter des vêtements chauds type polaire, pull, veste softshell. Nous vous conseillons aussi des habits en laine mérinos de la marque Icebreaker qui permettent de réguler la température du corps par n’importe quel temps. Croyez-nous si les journées peuvent être chaudes dans l’Altiplano, les nuits en altitude sont glaciales (jusqu’à -15°C voire moins !) en particulier dans le Sud-Lipez et le Salar d’Uyuni. Rassurez-vous, vous trouverez aussi sur place de très chauds lainages (super beaux en plus), écharpes, bonnets et compagnie sur les marchés locaux. Un imperméable pourra également être utile. Enfin, n’oubliez pas de prendre des chaussures de rando. Il y a de beaux treks à faire dans le pays comme celui des Jalq’a. Retenez simplement qu’un voyage en Bolivie , est synonyme de s’habiller et se déshabiller en fonction des changements climatiques.

Préparer son voyage en Bolivie – Faut-il des vaccins spécifiques ?

Il n’y a  pas de vaccins obligatoires . Il est cependant recommandé d’avoir ses vaccins de base à jour. Par contre, en fonction de vos conditions de voyages (isolement, hygiène), il peut être utile de vous faire vacciner contre la rage, la typhoïde, hépatite A et B.

Le vaccin contre la fièvre jaune est recommandé à partir de 9 mois, en fonction de la zone que vous visiterez car le virus est plus présent au nord et à l’est du pays à des altitudes inférieures à 2300m. La vaccination contre la fièvre jaune n’est  pas obligatoire  si vous venez d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Océanie ou d’Asie. Elle est cependant obligatoire (sauf contre-indication) pour les enfants de plus de 1 an et les adultes, jamais vaccinés, ayant effectué un séjour préalable dans les pays d’Afrique ou d’Amérique du Sud où la fièvre jaune est endémique . Nous avons d’ailleurs créé  un article sur les vaccins pour un voyage  afin de vous aider dans cette démarche.

A souligner que certaines maladies dues aux moustiques sont présentes comme la dengue, le chikungunya, le zika ou encore le paludisme. Dès lors, il est donc primordial de se protéger contre les piqûres de moustiques. Avez-vous lu notre billet sur la préparation d’une trousse à pharmacie ?

BON A SAVOIR ︱L’application Metis crée par l’institut Pasteur permet de visualiser en un coup d’oeil les conditions sanitaires obligatoires ou recommandées liées à un pays. Hyper utile, nous l’utilisons avant chaque voyage.

✴ Préparer son voyage en Bolivie : cas particulier du soroche ou le mal des montagnes

La Bolivie est un pays où l’altitude est très importante . D’ailleurs, la Paz capitale de la Bolivie, culmine à plus de 3600 mètres la propulsant première capitale mondiale la plus haute ! Mais qui dit altitude, dit moins d’oxygène disponible. Par conséquent, en voyageant en Bolivie, vous serez forcément confrontés au soroche , appelé aussi mal des montagnes . Il se traduit par des essoufflements au moindre effort, des tachycardies, des maux de tête, des nausées/vomissements, de la fatigue pour ne citer que les plus fréquents. Attention, le soroche n’est pas à prendre à la légère puisque les cas les plus graves peuvent provoquer un œdème pulmonaire par exemple.

Les symptômes apparaissent généralement quelques heures après l’arrivée et durent 24 ou 48H. S’ils persistent, il est très important de redescendre en altitude. Si vous préparez votre voyage en Bolivie, sachez qu’il existe aussi un traitement contre le soroche. N’hésitez pas à en discuter avec votre médecin traitant.

∼ Nos conseils pour prévenir le soroche

Rassurez-vous, chaque personne réagit différemment à l’altitude. Personnellement, j’étais plus sujette aux maux de tête et aux essoufflements que Loulou. Néanmoins, voici quelques recommandations que nous avons suivies à la lettre durant notre voyage en Amérique du Sud et qu’il est primordial de respecter selon nous :

  • privilégiez les transports lents comme le bus. Il est important de réduire la vitesse d’ascension. Monter lentement est le meilleur moyen pour limiter le soroche.
  • prenez le temps de vous acclimater . Lorsque vous montez en altitude, restez 1 ou 2 jours au repos pour que votre corps s’habitue. Ne pas faire d’efforts physiques intenses les premières journées peut aider à prévenir le mal des montagnes.
  • mâchez des feuilles de coca ou buvez du maté (infusion des feuilles de coca mais ça existe aussi en sachet comme le thé). Cette méthode utilisée par les locaux, nous a été très utile dans le Salar D’Uyuni. Petit point à part : il faut savoir que la feuille de coca est profondément ancrée dans la culture bolivienne. Elle est même considérée comme sacrée depuis la culture Inca. D’ailleurs, si vous passez par la Paz, il faut absolument visiter le musée de la coca. En dehors de ses nombreuses vertus, vous y apprendrez son importance culturelle. Une partie est aussi consacrée à la drogue extraite de cette feuille que tout le monde connaît sous le nom de cocaïne. Tout y est très bien expliqué avec même un fascicule en français. Bref, c’est un petit musée à mettre sur votre liste.
  • évitez de boire trop d’alcool surtout avant de vous coucher. Ce tips est à prendre en considération surtout si vous faites des soirées avec des locaux ou d’autres voyageurs.

utilisation de la feuille de coca en Bolivie astuces bolivie soroche mal des montagnes

Préparer son voyage en Bolivie – Est-ce qu’un visa est nécessaire ?

Pour les ressortissants français, un visa n’est pas nécessaire pour une durée inférieure ou égale à 90 jours . Il suffit simplement d’avoir un passeport valable plus de 6 mois à compter de la date d’entrée sur le territoire bolivien, une réservation d’hôtel et un billet d’avion aller-retour. Dans le cadre d’un voyage itinérant par les frontières terrestres, un billet de bus fera l’affaire. Pour en savoir plus, nous avons écrit un dossier complet sur les visas et quels pays sont accessibles sans visa avec un passeport français.

Depuis le 1er Août 2022, le tampon d’entrée donne droit automatiquement à 90 jours dans le cadre d’un visa touristique . Il n’est plus nécessaire de faire des demandes de prolongation comme auparavant.

ATTENTION ! Lors des passages frontières terrestres, il faut absolument que le douanier appose le tampon d’entrée sur votre passeport . Sinon, vous ne pourrez pas sortir du pays sans avoir régularisé votre situation et payé une amende s’élevant à 20 bolivianos environ (≃ 2,87€ selon le taux de change actuel ) par jour de dépassement + un forfait équivalent à 15€. Il semblerait que le tampon ne soit pas obligatoire à la frontière terrestre Villazon (Bolivie) / La Quiaca (Argentine). Demandez quand même son apposition.

Pour les ressortissants d’autres pays, vous trouverez la liste des pays pour lesquels le visa est obligatoire (ou pas) ainsi que les pièces justificatives à fournir. Quoiqu’il en soit, rapprochez-vous auprès de l’ambassade pour avoir toutes les informations nécessaires.

✴ Comment se procurer son visa pour la Bolivie facilement ?

Le tips des Loulous ︱Vous n’êtes pas fans des démarches administratives auprès des ambassades ? Vous avez besoin d’un visa pour entrer en Bolivie mais vous ne voulez pas perdre des heures sur internet ? Rassurez-vous, nous avons la solution pour préparer votre voyage en Bolivie en toute sérénité. Le site ivisa.com , spécialisé dans l’obtention des documents de voyage (e-visa, visa à l’arrivée, déclaration de santé,…), s’occupe de tout à votre place. Il suffit juste de rentrer votre pays d’origine et votre destination puis ivisa.com vous indique les documents exigés à l’entrée du pays. Sélectionnez-les, remplissez la demande en ligne, validez, payez. Attendez quelques jours avant de les recevoir par mail. Et voilà ! Alors, rapide et efficace, non ?

En revanche, nous vous conseillons de vous renseigner concernant les dispositions mises en places relatives au Covid-19 (test PCR, vaccins…). Elles peuvent ne pas être les mêmes d’une semaine à l’autre.

✴ Nouvelles exigences des conditions d’entrée en Bolivie

BON A SAVOIR ︱Les autorités boliviennes exigent désormais, que tout étranger entrant par voie aérienne ou terrestre sur le territoire, s’enregistre dans un délai de 48h sur le site   Direction Générale de la Migration bolivienne . Il doit remplir le formulaire Declaración Jurada de Domicilio en indiquant où il sera logé au cours de son séjour. Ceci est obligatoire ! Sachez que ce formulaire (complété !) sera contrôlé lors de votre sortie de Bolivie. Si vous n’êtes pas en mesure de le présenter aux douaniers, vous vous exposez à une amende de 300 bolivianos.

Préparer son voyage en Bolivie – Comment aller en Bolivie ?

✴ en avion.

Pour entrer en Bolivie, la voie la plus commune est bien entendu la voie aérienne. A noter, qu’un vol à destination de l’aéroport international de Viru-Viru à Santa Cruz coûtera moins cher qu’un vol direction la Paz en raison de l’altitude.

Pour réserver un billet d’avion au meilleur prix, vous pouvez utiliser soit le comparateur de vol Kayak soit la start-up française Ulysse . Le plus cool chez Ulysse , c’est qu’il n’y a pas de pubs ni de frais cachés. C’est-à-dire que vous paierez le prix du billet d’avion affiché ! Et en plus, vous soutiendrez une entreprise française ! Bref, le combo parfait, non ?

Temps de vol ︱ Depuis la France, il n’existe pas de vol direct vers la Bolivie . Le trajet comprendra systématiquement une, voire plusieurs escales. La durée du trajet dépendra des temps d’escales mais comptez au minimum 15h et parfois cela peut aller jusqu’à 30h !

BON A SAVOIR ︱Si vous  transitez par les Etats-Unis  pour venir en Bolivie, un  document ESTA est obligatoire . La demande en ligne est rapide. L’ESTA coûte 21$ et sa durée de validité est de 2 ans. Voici le  site officiel  pour l’obtenir. Sinon, vous pouvez avoir l’ESTA en 2h seulement via Ivisa.com . Simple, rapide et efficace !

iVisa.com

Décalage horaire en Bolivie ︱La Bolivie présente -6h par rapport à la France quand cette dernière est à l’heure d’été. Par exemple, quand il est 15h en France, il est 9h en Bolivie. En revanche, il y a -5h de décalage quand la France est à l’heure d’hiver. Durant nos voyages, nous utilisons l ’ horloge parlante  pour savoir l’heure exacte dans un pays. 

✴ Par les frontières terrestres et fluviales

La Bolivie est un pays enclavé entre 5 autres, à savoir le Brésil, le Paraguay, l’Argentine, le Chili et le Pérou. Par conséquent, les postes frontières sont nombreux. Voici une carte que nous avons élaborée afin de visualiser plus facilement les postes frontières à la fois terrestres et fluviaux entre la Bolivie et les autres pays. Vous en trouverez le détail juste après.

poste frontière en Bolivie préparer voyage Bolivie comment entrer en Bolivie

∼ Frontière Bolivie / Brésil

Le passage le plus emprunté est celui de Puerto Quijarro (Bolivie) / Corumba (Brésil) au sud du pays. L’autre passage terrestre au Nord : Cobija (Bolivie) / Brasiléia est très peu fréquenté car il est situé dans la partie amazonienne. Guayaramerin (Bolivie) / Guaraja-Mirim (Brésil) offre une alternative plutôt sympathique. Il faudra traverser sur un petit bateau le Rio Mamoré, un long fleuve sillonnant la Bolivie et formant une frontière naturelle à certains endroits avec le Brésil.

∼ Frontière Bolivie / Paraguay

Etant donné que le passage vers le Paraguay est particulier, nous avons simplement indiqué sur la carte, les deux villes boliviennes où vous pouvez prendre un bus pour rejoindre le Paraguay. Ici, le plus simple est de prendre une compagnie de bus depuis Santa Cruz qui effectue le trajet vers la ville d’Asuncion au Paraguay. Soyons clairs, ça sera un trajet super long puisqu’il faut compter au bas mot 24h s’il n’y a pas de retard ni de pannes. Pour avoir vécu un trajet en bus de cette durée au Chili, il faudra vous armer de patience et savoir vous occuper (lecture, jeu de cartes, dormir…).

L’autre solution consiste à rejoindre la ville de Villamontes en Bolivie d’où un seul bus par jour part direction le Paraguay. Petit bémol, il arriverait entre 1h et 3h du matin à Villamontes. Dans ces deux cas de figures, les formalités douanières se font à plusieurs dizaines de kilomètres de la frontière bolivienne.

∼ Frontière Bolivie / Argentine

Pour aller en Argentine, c’est beaucoup plus simple. Il y a 3 postes frontières terrestres : Villazon (Bolivie) / La Quiaca (Argentine), Bermejo (Bolivie) / Aguas Blancas (Argentine) et Yacuiba (Bolivie) / Professor Salvador Mazza (Argentine). Aucune difficulté particulière car des compagnies de bus effectuent régulièrement des trajets depuis la Bolivie vers l’Argentine. Attention au décalage horaire entre les deux pays concernant l’ouverture/fermeture des postes frontières.

∼ Frontière Bolivie / Chili

Il y a 9 passages frontières terrestres possibles entre la Bolivie et le Chili. Pour notre part, nous avons emprunté celui de Hito Cajon (Bolivie) / San Pedro (Chili).

✧ P’tite histoire de ce passage frontière ✧

Pour la p’tite anecdote, nous avons cru ne jamais arriver au Chili. Après avoir terminé en beauté par le Salar d’Uyuni, nous avons voulu retraverser le Sud Lipez direction le Chili. Deux options s’offraient à nous depuis Uyuni : soit prendre un bus, soit louer les services d’une agence proposant un package transport, nuit, dîner et petit-déjeuner.

Selon les infos récoltées peu de temps avant, le tarif via une agence était de 350bs/personne. Parfait, il nous restait 714bs ! A chaque changement de pays, nous nous arrangions pour avoir le moins d’argent à changer cela permettait de faire quelques économies. Sauf que toutes les agences d’Uyuni s’alignaient sur 800bs pour 2 personnes ! La galère, d’autant plus que notre visa expirait deux jours plus tard. Finalement, l’agence Expediciones Latitudes a eu pitié de nous et a accepté de nous conduire à la frontière pour 700bs.

Ouf ! Depuis Uyuni, ce poste frontière est l’idéal pour rejoindre le Chili et permet de voir (ou revoir) une fois encore les paysages magnifiques du Sud-Lipez. Nous avons passé la nuit à Villa Mar dans un hôtel au confort spartiate. Réveil matinal à 5h pour être au poste frontière à l’ouverture vers 9h. Je me rappelle encore la saveur de ce café, le corps tremblant de froid, admirant une dernière fois la beauté de ce paysage.

BON A SAVOIR ︱Le douanier nous a demandé 15bs chacun pour apposer le tampon de sortie. Heureusement que nous avions retrouvé un billet de 20 soles du Pérou que nous avions changé à Uyuni au cas où ! Quoiqu’il en soit, ce fut le seul backchich que nous avons payé lors de notre tour du monde mais là, nous n’avions pas vraiment le choix !

frontiere Hito Cajon en Bolivie guide pratique préparer son voyage

∼ Frontière Bolivie / Pérou

Les deux postes frontières les plus utilisés se trouvent au niveau du Lac Titicaca : Desaguadero et Yunguyo (Pérou) / Kasani (Bolivie). Nous avons traversé la frontière par ce dernier en venant du Pérou. Pratique, rapide et depuis la ville de Puno au Pérou de nombreuses compagnies de bus effectuent le trajet vers Copacabana en Bolivie via ce passage.

Nous vous indiquons également d’ autres postes frontières terrestres : Tripartito à la frontière entre le Pérou, la Bolivie et le Chili puis Tilali (Pérou) / Puerto Acosta (Bolivie). La ville de Puerto Maldonado au Pérou située en plein coeur de l’Amazonie est traversée par le Rio Madre de Dios qui continue en Bolivie. Peut-être est-il possible de franchir la frontière par voie fluviale à cet endroit ? Quoiqu’il en soit, pour ces trois derniers postes frontières, nous vous les donnons à titre indicatif car nous n’avons trouvé que peu d’infos. Par conséquent, renseignez-vous bien avant d’y aller et surtout s’il y a bien un lieu où faire tamponner votre passeport pour l’entrée et sortie du territoire. Enfin, attention au décalage horaire entre les deux pays concernant l’ouverture/fermeture des postes frontières.

Préparer son voyage en Bolivie – Comment se déplacer ?

C’est la  façon la plus rapide de voyager  au sein du pays. Par contre, niveau empreinte écologique, c’est loin d’être le top. En revanche, l’avion sera à privilégier si vous voulez atteindre des endroits reculés de la Bolivie notamment dans la partie amazonienne (parfois, c’est l’unique option pour s’y rendre). Plusieurs compagnies assurent des vols intérieurs telles qu’ Amaszonas , BoA , Ecojet ou encore Tam qui ont une bonne réputation dans le pays.

BON A SAVOIR ︱Pour les passagers de vols internationaux au départ de la Bolivie, une taxe aéroportuaire de 25$US est réclamée. Quant aux passagers de vols intérieurs, la taxe s’élèvera environ à 30 bolivianos. Attention, la plupart du temps, celle-ci n’est pas incluse dans le prix du billet alors n’oubliez pas de vérifier.

compagnie aérienne Boa au dessus de la ville de Cochabamba préparer voyage Bolivie avion

✴ En bateau

Ce moyen de transport se retrouve principalement en Amazonie et au niveau du Lac Titicaca. Nous avons eu l’occasion de le tester pour rejoindre l’Isla del Sol mais également pour regagner la Paz. En effet, une partie de la route entre Copacabana et la Paz est coupée par un bras du Lac Titicaca. Alors notre bus a été chargé sur un bac et nous, les passagers, dans un bateau pour effectuer la traversée. Un p’tit moment plutôt sympa !

traversée du Lac Titicaca guide pratique Bolivie voyage Bolivie

✴ En voiture

Vous pouvez aussi décider de  louer une voiture pour sillonner les routes de la Bolivie à condition d’être âgé de plus de 25 ans . Bien sûr, le coût sera élevé mais cela peut être une option à envisager si vous voulez être autonome. Attention, toutes les agences de location ne sont pas présentes en Bolivie. Nous vous conseillons d’utiliser le comparateur Discovercars afin de trouver une location de voiture en Bolivie au meilleur prix .

Par contre, les routes asphaltées sont peu nombreuses alors nous vous conseillons vivement de louer un 4X4 surtout si vous souhaitez vous rendre dans des endroits reculés. Enfin, pensez à faire la demande de  permis de conduire international  avant votre départ au risque de vous faire refouler aux agences de location. A savoir qu’il est gratuit, valable 3 ans et que la démarche s’effectue sur le site de l’ ANTS   pour les français.

✴ En bus

C’est le moyen de locomotion que nous avons privilégié et un des plus utilisé par les locaux . Les trajets en bus sont extrêmement bon marché mais trèèès long ! Les routes sont très souvent des pistes dès que l’on sort des grands axes. Nous nous souvenons encore de ces 6h15 de « tape-cul » entre Cochabamba et le parc national de Torotoro.

Le point sur l’état des routes étant fait, comment obtenir des billets pour voyager en bus en Bolivie ?

  • L’option la plus rapide est sans aucun doute d’acheter son billet via la plateforme de réservation 12go.com . Testée et approuvée, elle est une excellente option surtout pour prévoir les itinéraires à l’avance.
  • L’autre solution consiste simplement à aller au « terminal terrestre » , c’est-à-dire à la gare routière. Cela permet de comparer les compagnies, négocier les tarifs, voir l’état des bus (important !) et repérer où se trouve la gare routière pour ne pas courir le jour du départ. Nous avons voyagé avec El Dorado et Trans Chicheno entre autres qui sont des compagnies fiables avec des bus de bonne qualité.

Tout comme au Chili, certaines compagnies possèdent des sièges semi-cama ou cama (inclinable quasiment à 180°). Ces derniers sont idéaux pour des longues distances. Certes, le billet est un peu plus cher mais le confort est agréable. Les sièges cama sont toujours situés en bas et les semi-cama à l’étage du bus.

BON A SAVOIR ︱Sur l’ensemble du pays, une taxe est exigée avant d’accéder aux quais pour prendre le bus. Elle dépasse rarement les 3 bolivianos. N’hésitez pas à prendre aussi une petite laine car les trajets sont souvent glacials surtout la nuit.

bus à double étage guide pratique pour voyager en Bolivie

✴ En train

La Bolivie possède un petit réseau ferroviaire reliant certaines villes du pays entre elles. Chose assez étonnante, le réseau à l’est du pays est indépendant de celui à l’ouest. Il n’y a pas de liaisons entre les deux. Vous retrouverez le nom des différentes compagnies ainsi que les villes desservies ici . Sur les conseils d’autres voyageurs, nous avons emprunté le Bus-Carril entre Sucre et Potosi qui nous a offert un voyage mémorable ! C’est tout simplement un bus dont les roues ont été transformée pour s’adapter sur les rails. Un voyage vraiment authentique ! Et puis niveau tarif, le train s’aligne quasiment sur les tarifs du bus avec l’avantage de procurer des trajets moins chaotiques !

train de la ligne Sucre-Potosi voyager en train en Bolivie blog voyage Bolivie

✴ En téléphérique

Cette option est possible à la capitale , la Paz . Lors de notre voyage en Bolivie en 2016, il n’y avait que 3 lignes opérationnelles. La quatrième a vu le jour quelques semaines après notre départ. Aujourd’hui, le réseau s’est vraiment étendu de façon à couvrir une bonne partie de la ville et de ses alentours. Nous avons eu l’occasion d’emprunter le téléphérique pour nous rendre à El Alto afin d’assister à un combat de catch de Cholitas . C’est un moyen de transport moderne, peu cher (le ticket coûtait 3bs) et qui offre une vue superbe sur la Paz. Nous ne pouvons que vous le conseiller ! Voici un plan des différentes lignes du téléphérique.

BON A SAVOIR ︱Il existe une application appelée MI TELEFERICO, téléchargeable gratuitement sur Android et IOS, donnant des infos sur les lignes et les tarifs.

plan du téléphérique la Paz guide pratique pour voyager en Bolivie

✴ Préparer son voyage en Bolivie – Autres moyens de transport

Pour vous déplacer, vous aurez aussi d’autres alternatives :

  • les minibus
  • le stop : rarement utilisé et le chauffeur demande souvent une contrepartie financière.
  • les taxis : il y en a un peu partout. Peu habitué à ce type de transport, nous avons pris un taxi à Sucre dont le tableau de bord nous a marqué : volant à gauche, compteur à droite. Nous n’avions jamais vu ça auparavant ! Décidément la Bolivie n’a cessé de nous surprendre !
  • les camions bennes : oui oui, vous lisez bien ! Nous sommes rentrés en camion benne lors d’un trek à travers les villages Jalq’a . Même si les bus se sont développés, les camions restent encore un moyen de transport privilégié par les paysans et les habitants de contrées reculées.

taxi en Bolivie

Préparer son voyage en Bolivie – Où dormir en Bolivie ?

Le pays offre une  large possibilité d’hébergements allant du simple hôtel aux chambres défraîchies, à l’hôtel luxueux . Quoiqu’il en soit vous trouverez forcément un logement en adéquation avec votre budget. La Bolivie reste un pays assez pauvre donc le confort reste très sommaire dans les hôtels pour les petites bourses. Nous avons privilégié les hospedajes et les hostales . Ces derniers offrent un peu plus de confort et des douches souvent chaudes. Tout comme au Pérou, pour avoir de l’eau chaude ce sont la plupart du temps des douches électriques avec fils apparents au niveau du pommeau. Au début cela surprend et vous n’êtes pas à l’abri de prendre quelques coup de jus en tournant les robinets !

Autre point info, n’hésitez pas à demander à voir la chambre. C’est une pratique courante qui n’offensera personne. Enfin sachez que des villes comme la Paz, Santa Cruz, Sucre ou encore Cochabamba proposent des logements un peu plus confortables. Très honnêtement, même en dehors des circuits touristiques comme au parc de Torotoro, les hôtels n’étaient pas si mal que ça ! Le Loki Hostel à la Paz est vraiment top par exemple ! Nous sommes même tombés sur l’ auberge de jeunesse Koala Den à Potosi avec le chauffage dans la chambre et croyez-nous, ça c’était le grand luxe.

Le tips des Loulous ︱ Pour vous loger pas cher en Bolivie, Hostelworld sera vraiment l’idéal. Ce site est le leader mondial pour trouver une auberge de jeunesse dans le monde entier. Il y a un large choix d’hébergements pour les petits budgets et c’est aussi l’occasion d’échanger avec d’autres voyageurs. Hostelworld est clairement notre plateforme de réservation préférée en mode backpack !

✴ Et le camping ?

Niveau camping, nous avons sorti la tente à plusieurs reprises notamment lors du trek à travers les villages Jalq’a . Malgré les températures froides la nuit, notre matériel de camping n e nous a jamais fait défaut. Même si nous avons adoré faire du camping sauvage en Bolivie, il existe malgré tout des campings comme le Colibri éco-lodge , non loin de la Paz par exemple. Et puis, le glamping a aussi fait son apparition. Citons le Kachi Lodge sorti de terre en 2019, un éco-lodge aux bulles futuristes implantées dans le Salar d’Uyuni. Par contre, comptez quelques milliers d’euros pour dormir dans cet endroit hors du commun.

camping sauvage Bolivie où dormir en Bolivie camping bolivie

Argent, budget et banques

La  monnaie  en Bolivie est le  bolivianos . En 2023, 1€ = 7,31Bs. Pour connaître le taux de change actuel, nous utilisons ce   convertisseur . C’est un pays extrêmement bon marché mais le budget dépendra bien évidemment de votre façon de voyager. A titre d’exemple, voici notre fourchette de prix côté hébergement : de 30bs (environ 4€ la chambre double) à 130bs (environ 18€). Si comme nous, vous préférez manger dans des restaurants locaux ou sur le pouce, c’est possible pour moins de 30bs en général.

Le tips des Loulous ︱ Pour faire des économies en voyage, il faut opter pour une banque où les frais de retraits/paiements hors zone euro sont gratuits et illimités. La banque N26 est la banque idéale pour voyager ! D’ailleurs si vous voulez en savoir plus sur le sujet ainsi que nos conseils pour gérer votre argent, consultez notre article sur quelle banque choisir pour un tour du monde .

BON A SAVOIR ︱Pour économiser sur les frais de virement lors d’un virement bancaire à l’international, nous utilisons  Wise . Détronant Western Union ou encore PayPal, c’est la  meilleure société pour transférer de l’argent à l’international avec un minimum de frais .  Wise  est idéal pour les expatriés, les PVTistes, et les voyageurs au long cours mais pas que. Par exemple, nous l’avons utilisé pour payer la  location d’un tuk tuk au Sri Lanka . Grâce à son interface simple, l’argent est arrivé à l’autre bout du monde en deux temps trois mouvements. 

Sachez que  Wise  propose aussi une carte bancaire qui vous permet de faire des achats partout dans le monde avec un taux de change réel. Et en plus, la  carte Wise  ne coûte que 7€ sans aucun frais mensuels et/ou annuels par la suite. C’est quand même un vrai bon plan surtout lors d’un tour du monde ou pour préparer un voyage en Bolivie.

✴ Préparer son voyage en Bolivie – Retirer de l’argent : banques, frais de retrait

Il y a différentes banques présentes en Bolivie. Vous trouverez facilement des distributeurs dans les grandes villes. Par contre, si vous vous en éloignez, pensez à toujours avoir de la monnaie sur vous car il n’y en aura peut-être pas à votre prochaine destination. La plupart des banques à l’étranger appliquent des frais de retrait . Le pourcentage varie en fonction des banques et du montant de retrait. Nous vous conseillons donc de faire des gros retraits (maximum 3000bs en fonction des banques). Quitte à payer des frais autant le faire le moins possible !

Il faut avoir à l’esprit également que votre  banque personnelle peut prendre une commission  sur vos retraits à l’étranger. Attention, le pourcentage est parfois très élevé ! Ces frais s’ajoutent à ceux des banques étrangères !

BON A SAVOIR ︱Mercantil Santa Cruz, Banco Union et Banco Bisa sont des banques boliviennes sans aucun frais de retrait.

Préparer son voyage en Bolivie – La sécurité en Bolivie

La Bolivie est un  pays sûr . Cependant, il convient de respecter certaines règles de bon sens. A savoir, éviter d’afficher des objets de valeur.

Quand vous êtes à l’étranger, il faut se « fondre dans la masse » et ne pas attirer l’attention sur soi. Evidemment, veillez à bien faire attention aussi à vos affaires dans les transports en commun mais nous supposons que vous le faites déjà au quotidien. Nous étions particulièrement vigilants concernant nos bagages en soute. Nous descendions à chaque arrêt (même la nuit) vérifier qu’on ne les vole pas et parfois nous les cadenassions à un support du bus dans la soute. Paranos, nous direz-vous ? Peut-être mais quoiqu’il en soit, nous n’avons souffert d’aucun vol…ce qui n’est malheureusement pas le cas de tous, croyez-nous ! Gardez toujours votre sac avec vos objets de valeur avec vous à l’intérieur du bus. Des voyageurs nous ont rapportés aussi des vols de bagages quand ceux-ci étaient placés en hauteur des sièges… Le quartier « El Alto » à la Paz est aussi réputé pour ses pickpockets .

Enfin, bien que nous ayons fait du camping sauvage, nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité en Bolivie. 

BON A SAVOIR ︱Avant d’entreprendre votre voyage, renseignez-vous aussi sur la sécurité du pays en consultant le  site du ministère de l’Europe et des affaires étrangères . 

✴ Voyager en Bolivie et assurance voyage

assurance voyage chapka bolivie

Il est essentiel de toujours souscrire une assurance voyage spécialisée dans le secteur avant tout périple à l’étranger. Bien que cela ne soit pas une obligation pour entrer en Bolivie, nous vous conseillons vivement d’en avoir une. Un pépin de santé est vite arrivé et les frais médicaux à l’étranger coûtent très chers ! Nous savons par expérience que le sujet des assurances voyage n’est pas simple à aborder. C’est pourquoi nous avons écrit un dossier complet pour vous aider à choisir une assurance voyage correspondant à vos besoins. Nous y détaillons les garanties, les facteurs clés auxquels prêter attention, des conseils ainsi que notre top 3 des assurances voyage .

Voir aussi nos 10 astuces pour économiser sur l’assurance voyage .

Préparer son voyage en Bolivie – Informations pratiques

Langues parlées ︱ Espagnol , dialectes locaux comme le quechua parlé par la communauté Jalq’a par exemple. L’Anglais est aussi parlé dans les zones principalement touristiques. Nous vous conseillons d’apprendre quelques mots de la langue locale. C’est toujours plus sympa pour créer un premier contact. Et puis, c’est aussi une forme de respect vis-à-vis du pays qui vous accueille. Voici donc quelques mots basiques en Espagnol : 

  • Bonjour :  il y différentes façon de le dire en fonction de l’heure de la journée : jusqu’au déjeuner : Buenas dias ; du déjeuner à la tombée de la nuit : Buenas tardes ; à la tombée de la nuit : Buenas noches .  Sinon, le mot « Hola » fonctionne très bien à toute heure ! 
  • Au revoir :  Adiós
  • S’il-vous-plaît :  Por favor
  • Merci :  Gracias
  • Oui :  Si
  • Non :  No
  • Combien cela coûte ? :  Cuánto vale ?
  • Je m’appelle… :  Me llamo…

Prise de courant ︱Les prises de courant sont différentes de celles utilisées en France. Il faudra donc  prévoir un adaptateur universel .

WIFI, Internet ︱L’accès à internet se fait par le biais de la connexion wifi des hôtels si wifi il y a. Le débit n’est pas exceptionnel et internet ne fonctionne pas toujours en fonction du lieu. Si vous voulez acheter une carte SIM, optez pour la compagnie Entel .

Eau ︱ L’eau du robinet n’est pas potable . Pour pouvoir rendre l’eau potable en voyage, nous utilisons le Steripen Ultra. Ce petit appareil est top ! D’ailleurs, venez découvrir notre avis sur le Steripen Ultra et pourquoi nous avons choisi ce modèle. Nous vous encourageons vivement à prendre avec vous un système de filtration/purification d’eau pour limiter l’achat de bouteilles en plastique.

Alors…prêts à découvrir la Bolivie ?

➳ Voilà…notre guide pratique touche à sa fin. Ce pays fut une magnifique surprise et nous espérons vous avoir donner les clés pour préparer, à votre tour, votre voyage en Bolivie. Si vous êtes prêts à prendre votre billet d’avion, nous vous invitons à lire nos aventures boliviennes . Enfin, si vous hésitez entre la Bolivie ou l’Equateur, ou le Chili ou un autre pays, venez prendre votre dose d’évasion en Amérique du Sud et découvrir la ville de Quito, point de départ de notre tour du monde .

✧ Cet article comporte des liens affiliés. Ainsi, si vous passez par ces liens, nous toucherons une petite commission sans que vous ne déboursiez un centime de plus. Cela nous soutiendra dans la création de nos guides de voyage qui sont des ressources mises à votre disposition gratuitement. Alors, si vous avez trouvé votre bonheur dans cet article, n’hésitez pas à nous donner un p’tit coup de pouce. Merci . ✧

pin pinterest blog voyage tour du monde des loulous

Notre guide pratique sur la Bolivie vous a été utile ? Alors épinglez-le sur Pinterest et abonnez-vous à notre compte .

pin pinterest préparer son voyage en Bolivie blog voyage

D'autres évasions à portée de clic !

Comment faire une balade à cheval à Tupiza en Bolivie ?

Comment faire une balade à cheval à Tupiza en Bolivie ?

Voyager en train en Bolivie : Sucre-Potosi, une ligne authentique

Voyager en train en Bolivie : Sucre-Potosi, une ligne authentique

Les mines de Potosi : à « voir » ou à fuir ?

Les mines de Potosi : à « voir » ou à fuir ?

Comment faire un trek en autonomie à travers les villages Jalq’a – Bolivie

Comment faire un trek en autonomie à travers les villages Jalq’a – Bolivie

Tout savoir pour assister à un combat de Cholitas

Tout savoir pour assister à un combat de Cholitas

Avez-vous aimé cet article annuler la réponse.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées .

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ce site utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre blog voyage. En poursuivant votre navigation, nous considérerons que vous en acceptez l'utilisation.

CHECKLIST VOYAGE

Pour bien préparer son voyage ! / Be Travel Ready!

Checklist Bolivie: les indispensables à mettre dans sa valise

Que mettre dans ma valise pour aller en bolivie .

Vous préparez votre premier voyage en Bolivie et vous vous demandez quoi emmener dans votre valise ? Vous êtes au bon endroit !

Pour éviter de se rendre compte qu’on a oublié des affaires indispensables en arrivant, ou simplement éviter de se surcharger, vous trouverez ici la liste des choses basiques et essentielles que vous devriez prendre dans vos bagages. Pensez tout de même à garder un peu de place pour ramener des souvenirs !

Cette liste très complète des choses indispensables à prévoir pour un voyage en Bolivie pourra vous aider à savoir quoi mettre dans votre valise, et vous trouverez aussi quelques conseils et astuces à connaître avant de partir.

  • À faire avant de partir
  • Les indispensables
  • Accessoires utiles
  • Électronique
  • Lectures recommandées
  • Bons plans & liens utiles

À FAIRE AVANT DE PARTIR

› Préparer son itinéraire de voyage › Faire une demande de Visa (si nécessaire) › Faire ses vaccins (si nécessaire) › Check-up chez le médecin / dentiste › Souscrire une assurance voyage (Bon plan :  5% de réduction ici ! ) › Photocopier ou scanner ses documents importants (passeport) › Prévenir sa banque › Réserver sa première nuit d’hôtel › Télécharger les applications utiles sur son smartphone ( Maps.me, Uber, AirBnB, Netflix, Whatsapp, Tripadvisor, Booking, XE convertisseur, Google translate. ..)

LES INDISPENSABLES

› Passeport: assurez-vous qu’il ait au moins six mois de validité et une page vide › Billet d’avion (même avec un billet électronique, il est utile d’avoir une copie papier en cas de problème) › Visa (si nécessaire) › Permis de conduire international (si nécessaire) › Carte d’assurance maladie › Carte bleue › Argent liquide › Numéros utiles en cas d’urgence › Adresse de sa première nuit d’hôtel › Smartphone + chargeur › Petite bouteille d’eau + snacks

Valise ou sac à dos ? Si vous prévoyez de vous déplacer dans des conditions difficiles plutôt que d’être basé dans un seul endroit, un sac à dos plutôt qu’une valise est une meilleure idée. À choisir aussi en fonction de votre type de voyage (plutôt urbain ou nature).

Pensez à prendre également:

› Sac pour linge sale › Sacs organisateurs de bagage compressibles

Samsonite S'Cure - Spinner

Votre destination et le type de voyage que vous prévoyez de faire déterminent le choix de vêtements que vous devrez emporter. Partir dans un pays avec des saisons bien marquées signifie que vous aurez besoin de vêtements épais, mais un voyage dans un pays chaud nécessite d’emmener des vêtements plus légers.

Une bonne règle de base est d’apporter assez de vêtements pour une semaine, avant d’avoir à faire une lessive. Évidemment, si le voyage n’est que pour un week-end, faites vos bagages en conséquence.

Est-il possible d’en prendre moins ? Oui, mais vous devrez laver vos vêtements plus souvent. Prendre un peu de lessive en poudre pour pouvoir laver vos vêtements le soir est une excellente idée, surtout dans un pays chaud. Le linge peut être sec le lendemain, prêt à porter à nouveau !

› Sous-vêtements › Pyjama › Vêtement de pluie (K-way) › Veste › Short › Sweat

Vêtements recommandés:

New Mincc Leggings de Sport Femme Pantalon Collant Leggings Courts Anti-Cellulite Yoga Gym Costume de Fitness pour Femme

› Chemises › Tee-shirts › Polos

Levi's Graphic Set-In Neck T-Shirt Homme

Sauf si vous envisagez de faire de la randonnée, prenez de préférence des chaussures légères et confortables.

PUMA Femme Smash WNS V2 L Sneakers Basses

› Trousse de toilette › Brosse à dent & dentifrice › Fil dentaire › Savon & Shampoing › Nettoyant visage › Coupe ongle (à mettre en soute) › Cotons tige › Pince à épiler › Maquillage › Déodorant › Peigne / Brosse à cheveux › Rasoir & mousse à raser › Lingettes biodégradables › Rouleau de papier toilette

Vous ne savez pas quoi faire en Bolivie ? Découvrez ces activités populaires avec GetYourGuide !

Accessoires utiles.

Quelques accessoires recommandés:

› Sac de couchage › Drap de sac › Médicaments (anti-diarrhée, mal de mer, paracétamol…) – Attention aux médicaments interdits ! › Crème solaire: essentielle si vous envisagez de passer beaucoup de temps en extérieur › Serviette › Anti-moustiques › Sac étanche

› Couteau Suisse (à mettre en soute) › Cadenas › Casquette / Chapeau › Guide de voyage (livre ou Ebook) › Trousse à pharmacie (désinfectant, pansements…) › Contraceptifs

Gonex Organiseurs de bagage Sacs rangement de valise Voyage 9 pcs Noir

ÉLECTRONIQUE

À ne pas oublier:

› Écouteurs ou casque à réduction de bruit › Carte mémoire pour ses appareils › Câbles de rechargement › Si vous faites de la photographie : objectifs, trépied, filtres, kit de nettoyage, disque dur externe, clé USB › Accessoires GoPro: batteries, caisson étanche, perche à selfies

Sony Alpha 7 III | Appareil Photo Numérique Hybride Plein Format en kit avec l'Objectif Zoom FE 28-70mm f/3.5-5.6 OSS ( AF en 0.02s, stabilisation interne 5 axes, 4K HLG, Batterie Haute Capacité)

LECTURES RECOMMANDÉES

Une sélection de lectures recommandées avant de partir:

Aucun produit trouvé.

BONS PLANS & LIENS UTILES

›   AirBnb : 30€ offert pour votre première réservation ! ›   UBER : 5€ de réduction sur votre première course

› Site officiel de l’office du tourisme de Bolivie › La Bolivie sur Wikipédia

Bolivie que prévoir Bolivie que prendre Bolivie quoi emmener Bolivie quoi mettre dans sa valise check liste valise Bolivie check liste voyage Bolivie checklist Bolivie checklist voyage Bolivie indispensable pour Bolivie indispensable pour partir en Bolivie les indispensables pour partir en Bolivie liste affaire voyage Bolivie liste bagage Bolivie liste bagage voyage Bolivie liste de chose a apporter en voyage en Bolivie liste pour voyage en Bolivie liste voyage Bolivie nécessaire voyage Bolivie préparer son sac a dos pour Bolivie que mettre dans ma valise pour aller en Bolivie que prévoir pour un voyage en Bolivie que prendre pour partir en Bolivie quoi mettre dans sa valise pour Bolivie sac a dos Bolivie trousse a pharmacie voyage Bolivie trousse pharmacie Bolivie valise Bolivie valise type Bolivie pense bete voyage Bolivie

Leave a Comment Annuler la réponse

logo les deux petits baroudeurs blog voyage

Les Deux Petits Baroudeurs – Blog Voyage

Voyager et en prendre plein les mirettes , visiter la bolivie – guide pratique.

itinéraire d'un voyage en Bolivie

Neuvième pays sur l'itinéraire de notre tour du monde: la Bolivie!  Nous l'avons visité en 20 jours ! Un gros coup de cœur pour nous !! On vous laisse en prendre plein les mirettes.

Vous trouverez en bas de page un Guide Pratique qui vous permettra de bien préparer votre voyage en Bolivie. On vous parle des conditions météorologiques, de la sécurité, du décalage horaire mais aussi de notre itinéraire !

Infos Bolivie

Capitale: Sucre Langue: Espagnol Monnaie: boliviano (1 boliviano = 0,13 euros en Mars 2024) Visa: Non.  Passeport valable minimum 6 mois en date d'entrée du pays. 90 jours sur le pays.

Tous les articles sur notre voyage en Bolivie

Bilan, itinéraire et budget en bolivie.

On vous détails tout ! Notre budget pour ces 20 jours en Bolivie ! Mais aussi notre itinéraire, nos bons plans, nos coup de coeurs et nos déceptions !

Copacabana et son mythique Lac Titicaca

On vous parle de notre découverte du magnifique lac Titicaca et de son île du soleil (Isla del Sol)!

Que faire à La Paz

On vous parle de cette capitale perché à plus de 3640 mètres d'altitude. Que faire, que voir ! Et vous allez être surpris !

Que faire à Sucre en Bolivie ?

Coup de coeur pour cette ville ! Nous y sommes restés une semaine ! De quoi bien profiter de cette merveilleuse et splendide ville ! On vous raconte tout !

La région du Sud Lipez en passant par le Salar de Uyuni en 4 jours !

Notre gros coup de coeur de Bolivie: nos 4 jours de Road trip en 4x4 dans la région du Sud Lipez ! Nous avons vécu une aventure et expérience inoubliable ! On vous raconte tout !

Eviter le mal des montagnes

On vous explique tout ! Ce qu'est le mal des montagnes et comment l'éviter grâce à de petits gestes au quotidien !

Organiser son voyage en Bolivie - Guide Pratique

guide pratique voyager en bolivie

Pour bien préparer votre voyage en Bolivie, on vous a concocté un petit Guide pratique ! Vous y trouverez toutes les informations dont vous avez besoin pour préparer votre voyage sereinement et ne rien oublier !

documents de voyage bolivie

Notre itinéraire

Tupiza ↠  Road trip dans le Sud Lipez / Uyuni  ↠ Sucre  ↠ La Paz ↠ Capacabana/Isla del Sol

La Bolivie   est un pays incroyable ! Nous avons été subjugué par ses paysages splendides et ses habitants d'une gentillesse unique. La Bolivie est dans nos pays coup de cœur  ! Nous y avons fait des rencontres inoubliables qui ont chamboulées notre vie. Un pays qui prend un place immense dans notre cœur .

Quand partir voyager en Bolivie ?

quand partir en bolivie

On peut partir en Bolivie toute l’année,  mais attention aux conditions climatiques !! La Bolivie est en altitude et il peut facilement faire très froid !

Les mois les plus propices pour visiter le pays sont de Mai à Octobre ! Il faut savoir que les saisons sont inversées par rapport à chez nous ! L'été austral s'étend alors de novembre à mars et l'hiver de mai à octobre! La saison sèche se trouve entre avril et octobre. C'est donc pendant cette période que vous pouvez visiter le pays ! Nous y étions en Juin et nous avons eu très froid ! Mais du beau temps ! On vous déconseille la saison des pluies et notamment décembre, janvier, février et mars ! 

Infos Pratiques

documents de voyage bolivie

Se  déplacer en Bolivie

Se déplacer en Bolivie est plutôt facile ! Il existe de nombreuses agences qui vous proposent des Bus de nuit pour faire les longues distances ! 

documents de voyage bolivie

On vous recommande Trans Copacabana. Une taxe vous serra demandé dans chaque terminaux de bus.

documents de voyage bolivie

Santé  en Bolivie

En ce qui concerne les vaccins, la Bolivie ne demande pas de vaccination pour entrer dans le pays ! On vous conseille tout de même d’en parler avec votre médecin traitant ou un centre de vaccination !

Nous avions fait tous les vaccins pour notre tour du Monde donc nous étions à jour pour la Bolivie ! Retrouvez tous les vaccins et leurs prix ICI ! Les vaccins fortement conseillés pour visiter  la Bolivie  sont DTCP, hépatite A, la fièvre typhoïde et l’hépatite B ! Fièvre jaune (indispensable si vous allez dans la forêt amazonienne). Pour des séjours prolongés en zone rurale, le vaccin contre la rage peut être recommandé, parlez-en à votre médecin !

documents de voyage bolivie

Protégez-vous des Moustiques ! De nombreuses maladies se propagent en Bolivie ! Pensez à vous protéger grâce aux répulsifs ! ! Et évitez le contact avec l es chi ens errants porteurs malheureusement souvent de maladies comme la rage.

Le mal qui sévit en Bolivie est le mal des montagnes. En effet, en Bolivie de vous serez la plupart du temps au dessus de 3000 mètres d'altitude ! On vous explique ce qu'est le mal des montagnes et comment l'éviter ICI !

Quoi qu’il en soit on vous conseille de prendre une assurance maladie pour voyager ! On vous en parle plus particulièrement ici ! our notre voyage en Argentine nous avons pris l'assurance  Cap Aventure car nous étions en tour du monde. Si vous voyagez moins de 3 mois alors on vous recommande Cap Assistance.

➳ Monnaie: Le Boliviano ! 1 boliviano = 0,13 euros en Mars 2024

➳ Budget:  Le budget dépend surtout de votre mode de voyage !  Mais la Bolivie est le pays le moins cher d'Amérique du Sud ! Les logements sont peu chers!  On vous laisse lire notre article bilan où on vous détaille  notre budget total pour 20 jours en Bolivie!

➳ Ou retirer:  Vous pouvez   changer vos euros dans un  bureau de change mais ils n'ont pas l'habitude ! Vous pourrez plus facilement changer des dollars.

Vous ne pourrez que très rarement payer avec votre carte de crédit directement !

Le meilleur moyen est de retirer de l'argent grâce aux distributeurs. Vous pouvez retirer de l’argent avec votre carte bancaire dans les nombreux ATM (distributeurs de billets) de partout dans le pays! 

➳ Frais de retrait et bancaire:  vous aurez des frais de retrait aux distributeurs ! Mais ils seront pas très important en Bolivie!  Vous aurez un  montant maximum de retrait  ! Vous ne pouvez pas retirer autant que vous souhaitez ! Une fois votre retrait effectué, vous pouvez bien évidement retirer une nouvelle fois mais vous devrez payer une nouvelle fois les frais de retrait !

En ce qui concerne les frais bancaires , ils dépendent de votre propre banque ! Nous avions un compte bancaire chez N26 ou les frais bancaires sont inexistants dans n’importe quelle pays ! Appelez votre banque avant de partir pour éviter les mauvaises surprises !

sécurité tourisme bolivie

La Sécurité en Bolivie

Nous nous sommes jamais sentis en insécurité en Bolivie. Nous avons toujours été super bien accueillis et les Boliviens ont toujours été d'une gentillesse incroyable !

Bien sûr on vous conseille de faire attention à vos affaires dans les transports en commun mais comme lorsque vous voyagez au quotidien !

On vous conseille de vous renseigner sur le site du ministère des affaires étrangères pour prendre toutes les informations nécessaires pour votre sécurité.

visiter la bolivie voyage

Voyage au Pérou

  • Où partir ?
  • Île de Pâques
  • Voyage en famille
  • Voyage de noces
  • Voyage en couple
  • Voyage en petit groupe
  • Roadtrip et autotour
  • Voyage Safari
  • Voyage aurore boréale
  • Voyage au soleil
  • Circuits 2 semaines
  • Circuits 10 jours
  • Circuits 1 semaine
  • Où partir au printemps
  • Où partir en été
  • Où partir en mars
  • Où partir en avril
  • Où partir en mai
  • Où partir en juin
  • Où partir en juillet
  • Où partir en août
  • Voyage randonnée et trek
  • Voyage en train en Europe
  • Voyage à vélo
  • Voyage nature
  • Voyage culinaire

Salar de Uyuni

Guide de voyage Bolivie

  • Voyage en Bolivie
  • Guide de voyage

Les 6 raisons d’aller en Bolivie

En Amérique Latine, la Bolivie demeure le pays le plus authentique , le pays où les paysages sont aussi diversifiés que sauvages et somptueux. N'hésitez plus une seconde et partez en voyage en Bolivie .

  • 1 Défier la route de la mort
  • 2 Suivre les traces de Tintin au temple du soleil
  • 3 Traquer l'anaconda
  • 4 Admirer les paysages somptueux du Salar d'Uyuni
  • 5 Aller voir le mythique lac Titicaca
  • 6 Découvrir la plus haute capitale du monde

Dans la cordillère Royale entre La Paz et Coroico, prenez votre courage à deux mains (ou à demain pour les moins téméraires), enfourchez un VTT et tentez de survivre à la mythique route de la mort. 3500 mètres de dénivelé pour 32 kilomètres d'une descente effrayante quand vous passez trop près du précipice.

Non loin de La Paz, le site de Tiwanaku vous rappellera sans aucun doute les décors de l'album d'Hergé "Tintin et le temple du soleil". Une visite sympa à organiser depuis la capitale ou le lac Titicaca.

Tout nord de la Bolivie, au départ de Rurrenabaque, partez quelques jours dans la pampa et la selva. Dans la première, en ouvrant grand vos yeux et avec un peu de chance, vous croiserez le maître des lieux, le terrifiant anaconda , le serpent le plus grand de notre planète. Les spécimens les plus grands pourraient atteindre 12 mètres.

Au Salar d'Uyuni, vous allez en prendre plein les yeux. Préparez-vous à tutoyer le merveilleux . Un horizon sans fin où le ciel semble se confondre avec le lointain, des lagunes aux couleurs improbables, des geysers grandioses, des paysages uniques et époustouflants, il n'y a pas de mot pour coller au plus près de la réalité. 

Le nom vous a bien fait rire pendant vos cours de géographie. Ce lac est mythique. Il est le plus haut lac navigable au monde. Il est gigantesque. Profitez donc de votre voyage en Bolivie pour aller l'admirer. Embarquez aussi sur un petit bateau qui fait la liaison avec les îles et passez une nuit chez l'habitant. 

A 4000 mètres d'altitude, La Paz est la capitale la plus haut perchée au monde . Le manque d'oxygène vous oblige à ralentir le pas, à marcher plus lentement, à vous arrêter faire des pauses. C'est parfait, profitez-en pour ouvrir vos sens et découvrir une ville magnifique.

Voyagez en Bolivie selon vos envies

Découvrez toutes nos idées de voyage pour un voyage en Bolivie.

Votre voyage Trois semaines en Bolivie 100% sur mesure

Quand partir en Bolivie ?

La meilleure période pour partir en Bolivie est la saison sèche qui s’étend d'avril à novembre. Entre novembre et avril en effet, les précipitations sont fréquentes et parfois abondantes. Tout dépend aussi de la région que vous souhaitez découvrir : l’Altiplano est frais durant l’hiver, tandis que dans les plaines tropicales la chaleur est torride tout au long de l’année. On choisira les mois d’août à octobre pour découvrir le fameux Salar d’Uyuni.

Que voir en Bolivie ?

Les meilleurs lieux à découvrir.

Province de Sud Lípez

Toute les informations essentielles pour partir en Bolivie se trouvent ici et nulle part ailleurs.

Formalités d’entrée pour aller en Bolivie

Quels documents pour voyager en bolivie .

Pour les Français, les Belges, les Suisses et les Canadiens, le passeport doit être valable 6 mois après la date de retour. Pas de visa pour un séjour inférieur à 3 mois.

Il n'y a pas de vaccin obligatoire. Ceux contre la fièvre jaune, la typhoïde et l'hépatite A sont expressément conseillés.

Les informations essentielles pour partir en Bolivie

L'espagnol est la langue officielle universellement parlée. A celle-ci, il faut ajouter les 37 langues indigènes. Mais rien à craindre, l'espagnol suffit pour votre voyage en Bolivie .

Décalage horaire

-5h en hiver et -6h en été. Quand il est 12h à Paris, il est 6h (en été) ou 7h (en hiver) à La Paz.

Téléphone et Internet

Indicatif Téléphonique : +591

Internet est accessible depuis les nombreux cybercafés sur tout le territoire.

Electricité

Les prises sont les mêmes qu'en France, pas besoin d'adaptateur.

Adresse et numéros utiles

Ambassade de Bolivie en France

12 avenue du Président Kennedy

75116 Paris

Tel 01-42-24-93-44

embolivia-paris.e-monsite.com

Ambassade de France en Bolivie

Obrajes, Calle 8 N° 5390 entre Siles y Ormachea

Tel 00-591-2-214-99-00

ambafrance-bo.org

documents de voyage bolivie

  • Evaneos Schweiz
  • Evaneos Deutschland
  • Evaneos España
  • Evaneos France
  • Evaneos Italia
  • Evaneos Nederland
  • Qui sommes-nous ?
  • Mentions légales
  • Politique des cookies
  • Utilisation des cookies
  • Politique de confidentialité
  • Tourisme Responsable
  • Rapport d'Impact 2022
  • Plan du site
  • Partenaires
  • Services Utiles
  • Application iOS
  • Application Android
  • Centre d'aide
  • Recrutement
  • Devenez agence locale partenaire
  • Working Abroad program

Axa

Local Hero = héros local

Better Trips = un meilleur voyage

Premium

Tout savoir avant de partir en.. Bolivie !

  • Amérique du sud
  • Guides de voyage

documents de voyage bolivie

La Bolivie, un pays magnifique mais encore peu touché par le tourisme, et c’est tant mieux ! Du coup, difficile de trouver des infos : Quand partir ? Combien de temps ? Quels sont les immanquables ? Quelle valise amener ? Toutes les réponses aux questions que tu te poses pour préparer un voyage en Bolivie sont ici :

PREPARER UN VOYAGE EN BOLIVIE : AVANT DE PARTIR

Administratif.

Aucune formalités, ni visa pour partir en Bolivie, mais sont quand même obligatoires : – ton passeport à jour valable au moins 6 mois après la date de retour – un billet retour pour certifier que tu ne resteras que 90 jours maximum. Si tu n’en as pas, tu peux et que tu ne sais pas quand tu repars, tu peux toujours acheter un billet de bus pour un pays limitrophe comme le Pérou pour justifier ta sortie ! A savoir aussi qu’aucun vaccin n’est nécessaire pour préparer son voyage en Bolivie ! Mais il est conseillé de faire  Typhoïde ,  Hépatite  A et B. Si tu passes un séjour prolongé du côté de l’Amazonie, il faudra également passer chez le médecin.

documents de voyage bolivie

Période / Saison

La Bolivie n’est pas immense comparée à d’autres pays d’Amérique du Sud. Et le climat varie surtout en fonction de l’altitude plus que la région. Mais sache qu’il y a deux saisons : sèche et des pluies. Tu pourrais te dire “chouette j’y vais pendant la saison sèche !”. Et bien c’est pas si simple : elle correspond à l’hiver et que c’est à ce moment là que les températures descendent très bas. Mais je te conseille quand même d’y aller à cette période : se promener en bonnet avec du soleil ça passe. En t-shirt sous la pluie, moins !

  • QUAND :  La saison sèche d’avril à octobre correspondant à l’hiver et la saison humide, l’été, de novembre à mars. Le climat du pays varie en fonction de l’altitude de ses régions. On dit que la meilleure période est d’avril à septembre : à toi de jouer !
  • 10 JOURS MINIMUM : Les distances sont vraiment grandes mais le pays est assez petit et il est facile de bouger ! Donc pour t’éviter de courir et de ne pas profiter, je te conseille au moins 10 jours sur place !

D’une manière générale le climat est défavorable juste 2 mois dans l’année. Donc si tu évites Janvier à Mars tu devrais être bon !

Tout comme un itinéraire pour le Pérou, tout dépend de tes envies et du temps que tu restes sur place. La Bolivie n’est pas un grand pays comparé à d’autres d’Amérique du Sud, donc 10 jours te permet de faire pas mal d’endroit ! C’est petit mais il y a ééééééééénormément de choses à voir et toutes plus belles les unes que les autres. Si tu n’as pas beaucoup de temps, il va falloir faire des choix :

  • La Paz : La ville la plus haute du monde ! Beaucoup de monde et polluée, elle ne donne pas forcément envie et pourtant ! Elle est pleine de surprises, très authentique et on peut y faire pas mal d’activités cools.
  • Sud de Lipez & Uyuni  : La plus belle région de Bolivie selon moi : des paysages à couper de souffle !
  • Sucre : La capitale tout blanche ! Super mignone, parfait pour faire un break et de bons restau !
  • Torotoro  : Des traces de dinosaures et des paysages lunaires.. à faire si tu as plus de 10 jours !
  • Runabaque  : L’Amazonie t’as toujours intrigué ? Runanbaque t’attend, avec les tours les moins chers d’Amérique du sud !
  • Potosi : Pour les curieux qui veulent rencontrer les miniers et vivre une expérience unique
  • Copacabana :  La partie bolivienne du lac Titicaca. Bien moins touristique que le Pérou, c’est un endroit magique : on pense également à aller à l’isla del sol !

documents de voyage bolivie

Bonne nouvelle ! La Bolivie est le pays le plus accessible en terme de budget de toute l’Amérique du Sud ! La monnaie est le boliviano, et tu vas pouvoir soit économiser, soit au contraire te faire plaisir… MAKE IT RAIIIIN :

– 1 menu dans un restaurant gastronomique : 80 bolivianos (10 €) – 1 plat dans un restaurant : 40 bolivianos (4 €) – Bière : 20 bolivianos (2€) – 1 nuit en dortoir : bolivinos (4€) – 1 trajet en bus de nuit : 80 bolivianos (10 €)

documents de voyage bolivie

Pour préparer un voyage en Bolivie, il va falloir être équipé un minimum, surtout si tu viens pendant l’hiver ou que tu prévois des treks. Bien sur, ta valise va dépendre de tes activités, mais d’après mon expérience, voici ce qui te sera quand même bien utile : – chapeau/casquette/bob ricard + lunettes + crème solaire : il fait froid mais le soleil en Bolivie tape trèèèèèès fort – tennis pour la ville et chaussure sde trek pour randonner : et oui, tu vas marcher en Bolivie ! – kway et protection étanche pour ton backpack : une averse est vite arrivée, et ca fait pas semblant ! – pharmacie : anti-moustique (ultra important), imodium (TMTC) – un adaptateur type Amerique du Sud – une polaire, des legging pour mettre sous un jean, des gants et un bonnet : il peut faire très chaud de jour, et très froid la nuit !

Pour plus d’infos tu peux consulter notre article sur les indispensables en voyage .

PREPARER UN VOYAGE EN BOLIVIE  : LE PRATIQUE SUR PLACE

C’est assez facile de se loger en Bolivie. Il y a des logements pour tous les budgets ! Par contre, ne t’attend pas à un grand confort, les hostels et hotels les moins chers n’ont pour la plupart du temps ni eau chaude, ni internet, ni papier toilette. AMBIANCE !

La encore y’a du choix : location de voiture, bus, taxi, ferry, avion,….  : – Autostop:  je n’en ai pas fait, les locaux me l’ont déconseillé. Mais j’ai rencontré plusieurs personnes qui ne voyageaient qu’en stop et qui n’avaient rencontré aucun problème. Bref, à toi de sentir si tu te sens en confiance sur place pour le tenter. En résumé : ça a déjà été fait, même si les locaux déconseillent – Collectivo : ce sont des vans blancs qui font des petites distances (20/30km max). Ils ont un circuit déjà défini mais ont l’avantage d’être super cheap ! Attention, il n’y a pas d’arrêt de bus (lève simplement le bras) et pense bien à dire ta destination au chauffeur sinon il ne s’arrête pas ahah. – Taxi :  Assez cheap, il y en a dans toutes les villes, tu peux même y monter avec 5 ou 6 potes, YOLO. – location voiture :  l’idéal si t’as peu de temps sur place et que t’es au moins 2 ! – Les bus : super réseau de bus, beaucoup de compagnies différentes, on peut aller pratiquement partout pour pas cher. Quasi impossible de trouver les horaires en ligne il faudra te rendre directement au terminal et réserver ton bus auprès du chauffeur ! Parfois tu pourras trouver quelques horaires sur internet sur le site de busbud.  – Avion : Si tu manques de temps et que ton budget le permet, sache qu’il y a des petits aéroports, mais les vols nationaux coutent assez chers !

documents de voyage bolivie

– Internet : Il y a du WIFI un peu partout dans les auberges mais il est TRES TRES TRES mauvais ! Sinon, tu peux toujours acheter une carte pré-payée qui n’est vraiment pas cher !

– Les gens : Les locaux sont dans l’ensemble super sympas mais ils paraissent assez rudes au premier abord ! Il est rare que les boliviens parlent l’anglais : il va falloir bosser ton espagnol 🙂

– La nourriture :  Riz, pates, patates accompagnés d’une viande bouillie. On est d’accord, la nourriture bolivienne c’est pas le kiff. Mais on n’y vient pas pour ça, hein ? Pour plus kiffer en Amérique du Sud, je te conseille plutôt les spécialités culinaires du Mexique

– L’eau : L’eau n’est PAS potable la bas ! Pense à acheter une gourde filtrante avant de partir !

– L”altitude :  Le mal de l’altitude est différent selon les personnes : certaines l’auront dès le premier jour à 3500m d’autres juste le dernier jour à 2500m. Selon dépend ! Les symptômes sont un mal de tête, des nausées, une difficulté à respirer, dormir et manger. Un conseil : si cela ne passe pas après quelques jours, redescend de plusieurs centaines de mètres pour t’acclimater.

– La santé :  Beaucoup de personnes tombent malades car les conditions de vie sont vraiment différentes à celles de l’Europe. Ecoute toi et ne force pas ! Repose toi quand tu en as besoin et ne fais pas trop la fête en altitude 🙂

– Le pourboire:  Le pourboire n’est pas obligatoire. Par contre c’est toujours cool si tu peux donner une “propina” a tes guides lors de tes excursions.. Le salaire bolivien n’est pas le plus gros d’Amérique du Sud et notre aide est souvent (très) appréciée.

– Pickpocket / Insécurité :  Contrairement aux idées reçues je ne me suis jamais sentie en insécurité en Bolivie ! Attention cependant à respecter les règles logiques qui valent partout : on ferme son sac, on ne porte pas d’objets de valeurs, on ne se trimballe pas la nuit dans les endroits qui craignent.. la logique quoi 🙂

La Bolivie est surprenante et envoutante ! J’y ai trouvé une authenticité comme dans aucun autre pays d’Amérique du Sud ! C’est également l’un des pays les moins touristiques, il y a encore peu d’infrastructures dans certains endroits mais c’est clairement cela qui fait le charme de ce pays ! As-tu prévu de visiter la Bolivie d’ici peu ? Où comptes-tu aller ?

documents de voyage bolivie

Partagez l'article :

' src=

Vous aimerez aussi

documents de voyage bolivie

5 destinations à découvrir en Van depuis la France

La “vanlife” c’est LE mode de voyage à la mode en ce moment, qui sait allier…

documents de voyage bolivie

Les plus beaux endroits sur l’île d’Hokkaido au Japon

L’île d’Hokkaido, la perle septentrionale du Japon, est une terre de contrastes saisissants,où la beauté sauvage…

documents de voyage bolivie

Notre sélection de logements dans les Alpes

Si vous n’avez pas encore trouvé votre futur logement pour vos vacances à la neige, ne…

6 commentaires

' src=

Henrioud Rémy

Bonjour, merci pour les conseils. Faut-il faire du change, dans quelles limites, vie chère ? Denrées alimentaires ? Petit déjeuner ? Midi ? Soir ? Lavage automatique ? Toilettes ? Médecins ? Pharmacie ? Guides locaux ? Salaires habituels ? Merci de préciser si possible…. A+

Hello ! Merci pour ce message. La vie n’est absolument pas chère en Bolivie.. on s’en sort pour 2€ le petit déjeuner, le midi 4€ et le soir un bon diner 10€ grand maximum ! Le lavage automatique on s’en sort pour 1€. Pour toutes ces autres questions : médecin, pharmacie, etc.. ce n’est pas remboursé il faudra souscrire à une assurance complémentaire française ! et pour les guides et salaires, cela dépend : mais le niveau de vie est très très bas ! Donc je conseille de donner du pourboire au maximum 🙂

' src=

Je part en Bolivie dans 2 mois et j’ai hate!! Merci pour tout les infos dans cet article, je vais aller lire vos autres maintenant 🙂

merci pour ton message ! Tu vas t’éclater en Bolivie 🙂

Laisse nous un commentaire ! (Annuler la réponse)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées .

La Bolivie en 20 jours : Bilan, itinéraire, guide et conseils

  • 12 février 2017
  • Amérique , Bolivie , Conseils , Guide par pays , Notre Itinéraire , TDM

documents de voyage bolivie

Ca y est ! Nous venons de quitter la Bolivie, un vrai coup de coeur pour nous qui n’attendions pas grande chose de ce pays ( faute au reportage d’Antoine de Maximy : J’irai dormir chez vous ).

Notre itinéraire est un peu chaotique puisque nous avons dû aller très rapidement visiter le Machu Picchu pour profiter des derniers jours ensoleillés avant la saison des pluies. Assez de bavardage, passons au contenu.

Si c’était à refaire, on aurait visité le Pérou d’abord puis redescendre en Bolivie.

documents de voyage bolivie

  • Uyuni et le désert de sel (3 jours) : 9h de bus depuis Calama au Chili. Visiter  le désert de sel inondé  Mi-Janvier est l’expérience la plus extraordinaire de notre tour du monde.
  • Potosí (3 jours) : 3h30 de bus. Nous avons adoré visité cette ville figée dans le temps , malgré les conditions de travail très dures de ses mineurs
  • La Paz (1 jour) : 9h30 de bus. Passage très rapide pour bien manger et recharger nos batteries
  • Copacabana (1 jour) : Visite de la ville et du port
  • Lac Titicaca côté bolivien – Isla del Sol (2,5 jours) : Visite de l’île et nuits en auberge
  • Départ pour le Pérou
  • La Paz (2  jours) : dont un jour de bus depuis le Pérou. Repos
  • Sucre (6 jours) : bus de nuit 12h. Apprentissage de l’espagnol
  • Santa Cruz (1,5 jours) : repos et vol vers le Paraguay

Quelques photos

documents de voyage bolivie

La Isla del Sol

documents de voyage bolivie

  • Logements : Les prix sont proportionnels au service. Ainsi, les logements que nous choisissons sont entre 124$B et 250$B pour deux , pour être sûr d’avoir une douche plutôt chaude et un minimum de propreté. C’est très important car nous sommes en haute altitude (> 3500m la plupart du temps) et même en été, la nuit est glaciale.
  • Au marché central (mercado central) :  10$B-15$B/plat
  • Fast-food : entre 15$B et 25$B/plat
  • Restaurants haut de gamme : 75$B/plat (mais ça vaut le coup)
  • Sur la Isla del sol : environ 35$B/plat/personne
  • A Santa Cruz : les prix sont à multiplier par deux (30$B – 50$B/plat dans un restaurant local)
  • Les fruits ne coûtent pas chers. Les jus de fruits entre 5$B et 10$B, 5$B un gros morceau de papaye mûre pré-découpé. Au marché, pour 5$B on peut acheter plein de fruits au kilo, pensez à marchander un peu
  • Eau : 5$B la bouteille de 2L
  • Calama (Chili) – Uyuni : 18000$CH avec Atacama 2000
  • Uyuni – Potosí : 30$B avec 11 de Julio
  • Potosí – La Paz : 100$B (catégorie supérieure cama, le luxe) avec Trans Copacabana SA
  • La Paz – Copacabana – Cuzco : 39$US (c’est un forfait, acheté chez Bolivia Hop)
  • Copacabana – La Paz : 30$B
  • La Paz – Sucre : 180$B (catégorie cama) avec El Dorado
  • Sucre – Santa Cruz en avion : 42€/personne avec BoA
  • Bus publics : 1,5$B/trajet, à payer soit en entrant, soit en sortant du bus
  • Minivans publics : 2$B/trajet
  • Taxi : entre 5$B/personne et 10$B/personne, ça dépend du trajet et de la ville. Tarifs à demander aux réceptionnistes d’hostel. A la Paz, le tarif n’est pas par personne mais par trajet (20$B à 25$B).
  • 50$B l’aller retour en bateau depuis Copacabana vers la Isla del Sol
  • 1 jour au Salar de Uyuni : 160$B/personne, déjeuner compris – avec Salty Desert que je recommande
  • 3 – 4 jours à partir de Uyuni/Tupiza : entre 700$B et 1200$B, + frais si vous revenez au point de départ ou si vous vous faites déposer au Chili. Encore une fois, le prix trop bas n’est pas forcément une bonne chose. Consultez le guide spécifique à Uyuni par ici
  • 100$B/personne pour la visite des mines à Potosí
  • Leçons d’espagnol : 800$B pour 20h de cours privé ( plus d’infos )
  • Accès à la salle de sport : 30$B/jour
  • Lessive : entre 10$B et 15$B/kg. Attention, ils ont tendance à égarer quelques tee-shirts à chaque fois, c’est énervant
  • 0 frais de retrait aux ATM (ça fait plaisir !), on a pu retirer 2000$B en une fois sans problème

Santé : mal de montagne, le froid

  • Si JB traverse le pays sans trop de soucis de santé, je ne suis pas amie-amie avec l’altitude. Malgré les précautions (médicaments, coca té ), quand ça frappe, ça frappe. Le meilleur remède pour moi est de prendre un bon thé chaud avec beaucoup de sucre; et dormir.
  • N’oubliez pas de réduire votre rythme. Ce n’est pas facile de monter les rues en pente raide tous les jours, respirer l’air pollué et supporter la haute altitude en même temps. Prenez votre temps, pour tout. Personne ne vous jugera. Les locaux marchent aussi très lentement, les bus mettent une éternité à faire 3km. Slow down!
  • Prévoyez toujours un polaire voire un manteau le soir. Même si les hôtels fournissent 3 couches de couverture, il n’y a pas de chauffage. 10°C sans chauffage (en plein été), avec un air humide et une douche tiède, il fera plus froid que vous ne pensiez. Par ailleurs, les locaux se promènent toujours dans la rue, même quand il fait beau, avec un pull. Ceux qui sont en tenue traditionnelle ont je-ne-sais-combien de couches de vêtements.
  • Carte de crédit acceptée nulle part sauf aux ATM. Avec une petite exception pour Santa Cruz où l’on peut payer plus souvent par carte.
  • Quand quelque chose coûte seulement 1 boliviano, les gens vous diront « boliviano » tout court. Mais si c’est 5 bolivianos, 10… ils vont bien évidemment préciser « cinco bolivianos, diez bolivianos » etc.
  • Les billets de 100 sont difficiles à écouler, sauf à l’hôtel. N’hésitez pas à les changer contre des billets de 50 à la banque et faire un stock de pièces pour payer les jus de fruits ou les tickets de bus locaux.
  • On peut retirer des dollars américains à la banque nationale (BNB). Pour ça, vous payez avec un terminal de paiement et on vous donne de l’argent en cash. Je ne connais pas les tarifs par contre. Je vous conseille de le faire avant d’aller au Chili ou en Argentine (cf. les guides du Chili et de l’Argentine ).
  • Les ATM sont disponibles partout sauf sur l’Isla del Sol. Les meilleurs sont Banco Union, Banco Mercatil Santa Cruz et BNB . Si jamais le distributeur ne vous laisse pas retirer beaucoup d’argent, choisissez Espagnol comme langue.
  • D’une ville à l’autre : Renseignez-vous auprès de l’hôtel quelles sont les meilleurs compagnies pour telle ou telle destination. Prenez les bus pour touristes, c’est mieux . Les chauffeurs bourrés sont un problème en Bolivie, mais aussi les passagers peu recommandables. Prendre un bus touriste ne vous coûte que 2-3€ plus cher, mais les chaises sont inclinables, il y a de la place pour vos sacs et c’est plus sécurisé. J’ai marqué, pour chaque trajet que j’ai effectué, au niveau Budget, le nom de la compagnie de bus que je recommande

Attention, la compagnie Cruz del Norte a été dénoncée sur les forums de voyage récemment, pour les vols beaucoup trop fréquents à l’intérieur de leurs bus . Même en voyageant un sac sous ses pieds, les voleurs arrivent à passer sous le siège et l’ouvrir. Gardez tous vos biens précieux avec vous, sur vos genoux.

documents de voyage bolivie

  • A l’intérieur de la ville : Bus public. Il est facilement reconnaissable. Il pollue beaucoup, a un numéro (ou une lettre) écrit sur le pare-brise; avec les stops qu’il dessert. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à arrêter un bus et demander s’il va à tel ou tel endroit. En général, la place principale (Plaza qq chose) et le Terminal de bus sont toujours indiqués dans la liste des destinations, si le bus les dessert.

documents de voyage bolivie

  • Taxi : je n’ai pas pris de taxi depuis l’aéroport vers le centre-ville donc je ne sais pas combien ça coûte. Quand j’ai besoin d’un taxi, je demande à l’hôtel de m’en appeler un. Quand le taxi arrive, il va klaxonner. Il faut toujours toujours se mettre d’accord sur le prix (en bolivianos, pour deux personnes, avec bagages) avant de monter dans le taxi.  A La Paz, quand la nuit tombe, il faut impérativement appeler un taxi et ne pas en héler un dans la rue.
  • En Bolivie, la qualité est proportionnelle au prix. Vu les tarifs très bas ici, n’économisez pas 1 ou 2€, votre sécurité peut en dépendre.
  • Pour les voyages en bus la nuit, choisissez si possible des bus proposant la catégorie « cama » càd chaise super inclinable et large. Ça ne coûte que 3-4€ de plus par rapport à la semi-cama, mais les routes boliviennes ne sont pas les meilleures en Amérique du Sud, voyager en cama vous garantira une très bonne nuit.
  • Vous verrez, dans le bus, tout le monde voyage avec leur sac sur les genoux, même les locaux. Et surtout la nuit. Faites la même chose (pour votre sac à main hein, le gros sac à dos restera bien évidemment en soute)
  • La compagnie Bolivia Hop (bus hop-on hop-off) assure la liaison avec le Pérou depuis La Paz ou Copacabana. Elle permet surtout de passer la frontière avec le Pérou de manière la plus sécurisée possible, surtout si vous ne parlez pas espagnol. Un guide anglophone accompagne tout le monde et s’assure que tout le monde a son tampon péruvien avant de monter dans le bus. Nous avons choisi de traverser cette frontière la première fois avec Bolivia Hop pour avoir une 1ère expérience, puis la repasser dans l’autre sens sans assistance, car la traversée Pérou -> Bolivie est plus facile (pour les français en tout cas).
  • Nous n’avons pas eu ce genre de problèmes mais les bloggeurs Thrifty Nomads ont dû rester 1 semaine à La Paz au lendemain du carnaval car tous les chauffeurs étaient trop bourrés pour conduire.
  • Les inondations et les blocages sont assez fréquents donc prévoyez large pour vos déplacements en Bolivie pendant la saison de pluie (Fin Janvier – Février). Nous avons dû attendre 2h, le temps que la pluie cesse à Santa Cruz pour pouvoir prendre l’avion depuis Sucre vers Santa Cruz.

Apprendre l’espagnol

Après m’être renseignée sur les tarifs de cours d’espagnol, il s’avère que les tarifs les moins chers en Amérique du Sud peuvent être trouvés à Sucre, une ville pour étudiants très jolie et agréable à vivre. Les cours privés débutent à 6$US/heure.  De plus, les boliviens ont un accent sympa, parlent lentement, ce qui crée de bonnes conditions pour apprendre une nouvelle langue. J’ai adoré mes 20h de cours à Sucre chez The Bolivian Spanish School , au sein de l’auberge Colors Hostal (à 40 bolivianos/h).

Apprendre l’espagnol en un mois pour voyager en Amérique du Sud : Conseils, Astuces, Adresses

La liste est longue, mais ce sont des conseils de sécurité de base pour l’Amérique du Sud. Sans être paranoïaque, mettez toutes les chances que votre côté pour que votre voyage se passe sans soucis.

Nous n’avons pas eu de sentiment d’insécurité en Bolivie (sauf à La Paz à cause de son côté chaotique), mais nous avons bien vu la pauvreté dans les rues.

  • Comme partout en Amérique du Sud, on évite de montrer des signes extérieurs de richesse. Pour info, le salaire mensuel bolivien est de l’ordre de 185$US
  • Il faut être encore plus vigilant dans les grosses villes. Cependant, il est assez facile de repérer des gens louches. Les boliviens dévisagent rarement les touristes, sauf ceux qui ont/vont avoir quelque chose à se reprocher.
  • En journée, entre un taxi trouvé dans la rue et un bus public, préférez le bus public
  • Gardez toujours votre sac sur vos genoux, n’importe où (restaurant, bus, taxi, terminal de bus) avec le sangle autour de votre cuisse
  • Prenez des bus pour touristes pour les longues distances
  • Essayez d’apprendre et parler un peu espagnol pour ne pas vous faire passer pour des américains pleins de sous
  • Ne retirez pas trop d’argent à la fois, il y a 0 frais de retrait ici, retirez juste ce qu’il faut : environ 300$B-500$B à chaque fois.
  • Dès que quelqu’un vous distrait, mettez la main sur votre pochette.
  • Chaque personne du groupe doit avoir 2 endroits pour cacher de l’argent. Un facilement accessible (pour payer ses achats quotidiens; et à donner aux voleurs si besoin), et l’autre près du corps (pochette près du corps). La ceinture avec poche secrète est recommandée également.
  • Ne faites pas confiance aux lockers des auberges (même si vous utilisez votre propre cadenas). Si vous faites garder vos affaires à Copacabana pour aller à l’isla del Sol, ne laissez aucun objet de valeur; et lisez les avis TripAdvisor avant de confier votre valise à n’importe quelle auberge
  • Gardez tout le temps votre passeport sur vous (c’est le moment d’acheter ou faire soi-même son écharpe avec poche secrète )
  • Faites une photocopie du passeport avec tampon d’entrée + le papier qui va avec. En cas de contrôle par la police (même par la vraie police), donnez la photocopie.

Autres infos dispos sur le site du ministère des Affaires étrangères

Si un policier veut procéder à un contrôle d’identité (…) Il convient de refuser systématiquement de monter dans un véhicule avec des policiers ou de les suivre dans des lieux isolés et il faut demander à contacter immédiatement l’ambassade. Cela est d’autant plus vrai aux abords des gares routières et des centres touristiques où se trouvent les hôtels bon marché. Il faut toujours utiliser les services d’un radio-taxi et ne jamais monter dans un taxi trouvé dans la rue (« faux taxi »), notamment aux abords des gares routières. Ces faux taxis conduisent leurs victimes dans un endroit isolé où attendent des complices (parfois de faux policiers), qui dépouillent les voyageurs de leurs objets de valeurs et documents de voyage.

Autres conseils

  • Un article consacré est au transport jusqu’à Uyuni est disponible ici
Comment aller de San Pedro de Atacama (Chili) au Salar de Uyuni (Bolivie) en bus
  • Ne pas prendre de photos des locaux sans autorisation. Certains ont peur de la caméra, d’autres peuvent demander à ce que vous payiez pour la photo (des lamas avec de jolis pompons sur la tête, et en ville, non ce n’est pas du tout naturel)
  • L’eau est non potable en Bolivie, elle est très chargée en métaux. Il est même conseillé de se brosser les dents à l’eau minérale.
  • La douche chaude fonctionne à l’électricité. Entre la pression et la chaleur, il faut choisir. Faites attention aux fils électriques qui traînent dans la salle de bain, le DIY (do it yourself) a l’air d’être la tendance en Bolivie. Je trouve que cette petite note résume bien le fonctionnement des douches boliviennes

documents de voyage bolivie

Vous préparez un voyage en Bolivie ? Notre partenaire Get Your Guide propose des tickets d’entrée et des excursions avec guide francophone à des tarifs très corrects. Cliquez-ici pour voir ce qu’ils proposent et réserver en ligne .

Articles Similaires

  • Visiter le Paraguay en 9 jours : Guide, bilan, itinéraire, conseils, astuces
  • Circuit de 12 jours en Uruguay : Bilan, itinéraire, guide, conseils pratiques…
  • 15 jours en Argentine (Patagonie & région des lacs) : Itinéraire, bilan, budget, guide, conseils (1/2)
  • Cuba en 27 jours : Itinéraire, bilan, guide (budget, transport, hébergement, Internet, conseils pratiques)
  • Un mois au Chili : Itinéraire, bilan, budget, guide, conseils

Anh

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

Prévenez moi des futurs commentaires. Vous pouvez aussi suivre la discussion sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées .

documents de voyage bolivie

Nous, Anh et JB , sommes nomades digitaux depuis 2017 et entamons actuellement notre troisième tour du monde.

  • Cumul de miles & carte de crédit & assurance voiture : American Express Gold, 80€ offerts
  • Assurance de Voyage AVA : 10% de réduction
  • Carte internationale : Boursorama Ultim,  130€ offerts
  • Carte SIM et eSIM internationale : Drimsim, 10€ offerts
  • Assurance de location de voiture : SereniTrip
  • 10€ Offerts pour l’ouverture d’un compte PayPal

documents de voyage bolivie

Formulaire de demande de rendez-vous - Documents de voyage

Rendez-vous pour une demande de passeport ordinaire, contactez-nous, déclaration d'une plainte.

logo tourdumondiste

Durée de séjour

Construire son itinéraire, deux semaines, trois semaines.

Guide de voyage en Bolivie : les meilleurs itinéraires

Exemples d’Itinéraires pour un Road Trip en Bolivie

  • par Nathalie
  • 11 mars 2024

D ans cet article, nous vous proposons plusieurs itinéraires pour un voyage de 2, 3 semaines ou 1 mois en Bolivie. Ils permettent de visiter les destinations qui figurent parmi les favorites des voyageurs (voir notre article sur les lieux à voir en Bolivie ). N’hésitez pas à les adapter selon vos envies, votre rythme ou votre durée de séjour, sans oublier de laisser de la place pour un peu d’imprévu.

Nous avons réalisé une grande enquête du 29 novembre au 6 décembre 2021, auprès de 369 voyageurs ayant visité la Bolivie. Nous leur avons demandé combien de temps ils sont restés en Bolivie et quelle note ils donneraient à leur expérience de road trip dans ce pays. En savoir plus sur notre méthodologie

Les répondants à notre enquête sont restés en moyenne 21 jours en Bolivie.

Satisfaction en fonction de la durée de séjour :

  • 14 % des répondants ont voyagé moins de 2 semaines , ils ont donné une note moyenne de 8 / 10
  • 25 % des répondants ont voyagé entre 2 et 3 semaines , ils ont donné une note moyenne de 7,6 / 10
  • 27 % des répondants ont voyagé entre 3 semaines et 1 mois , ils ont donné une note moyenne de 8 / 10
  • 26 % des répondants ont voyagé entre 1 et 2 mois , ils ont donné une note moyenne de 8,5 / 10
  • 8 % des répondants ont voyagé plus de 2 mois , ils ont donné une note moyenne de 8,8 / 10

Contrairement aux itinéraires proposés pour les autres pays, les trajets pour la Bolivie ne forment pas une boucle.

En effet, souvent placé entre l’Argentine et le Pérou sur un itinéraire de tour du monde, la plupart des grands voyageurs entrent dans le pays par voie terrestre. Les itinéraires construits démarrent donc au Sud de la Bolivie. Nous avons choisi Tupiza, car il s’agit du point de départ le plus apprécié pour découvrir la région Sud Lipez et le Salar d’Uyuni ( voir les avis des voyageurs sur les expéditions ). L’arrivée pour chaque itinéraire est prévue à la frontière péruvienne sur le lac Titicaca.

Toutefois, vous pouvez facilement les adapter à votre trajet global en Amérique du Sud. Si vous êtes au Chili, vous pouvez suivre tout à fait le même itinéraire en organisant la première étape (découverte du Sud Lipez et du Salar d’Uyuni) depuis San Pedro de Atacama. Si vous arrivez du Pérou, vous pouvez suivre l’itinéraire en sens inverse.

Temps de trajet

La Bolivie n’est pas très étendue et la forêt amazonienne recouvre toute la partie Nord du pays. Les points d’intérêt se regroupent essentiellement au Sud et à l’Ouest du pays.

De ce fait, comparées aux autres pays d’Amérique latine, les distances à parcourir ne semblent pas énormes. Cependant, le mauvais état (ou l’absence) des infrastructures routières allonge largement les temps de trajets. En effet, vous n’empruntez des routes bitumées que sur les grands axes. Pour le reste, il s’agit surtout de pistes de terre cahoteuses qui peuvent être rapidement inondées en saison des pluies, surtout en Amazonie.

Faites donc bien attention à prévoir une marge et à intégrer ces temps de trajet lorsque vous construisez votre itinéraire.

Les bus restent le moyen de transport le plus facile à organiser et le plus économique pour se déplacer dans le pays. Cependant, leur manque de confort et le style de conduite bolivien rendent parfois les trajets épuisants. Voir notre article sur les transports en Bolivie.

L’essentiel

  • Sud Lipez, 3 jours
  • Salar d’Uyuni, 1 jour
  • La Paz, 4 jours
  • Rurrenabaque, 4 jours
  • La Isla del Sol, 2 jours

Jours 1, 2, 3, 4 1 & 2 Tour dans le Sud Lipez et le Salar d’Uyuni

À votre arrivée en Bolivie, rejoignez Tupiza et organisez votre expédition à la découverte de la région Sud Lipez et du parc national Eduardo Avaroa.

Au programme de ces 4 jours et 3 nuits, vous traversez les plus beaux paysages de Bolivie. Vous pourrez observer la faune locale dans un décor ponctué de lacs aux couleurs époustouflantes entourées par les nombreux volcans aux cimes enneigées de la cordillère des Andes. Un lever de soleil sur l’immense Salar d’Uyuni et un petit déjeuner les pieds dans le sel marquent souvent la fin du périple.

Votre découverte de la Bolivie démarre en grande pompe ! Une fois l’expédition terminée, ne vous attardez pas trop dans la ville d’ Uyuni , car elle n’a pas vraiment d’intérêt. Réservez et grimpez dans un bus de nuit qui vous amène directement à La Paz.

Jours 5, 6, 7, 8 3 La Paz

À La Paz , prenez un peu de temps pour vous reposer, vous acclimater à l’altitude et vous imprégner du gentil chaos qui règne dans la capitale bolivienne. Les opinions des voyageurs sont souvent tranchées à son sujet. Pour faire votre propre expérience, vous pouvez prendre une journée pour déjeuner sur un des stands du Mercado Negro, arpenter les rues escarpées d’El Prado ou faire un peu de shopping dans le centre-ville.

Selon vos envies, vous pouvez organiser plusieurs types d’excursions.

Au choix parmi celles d’une journée : prendre un bonne dose d’adrénaline en dévalant la route de la mort à VTT, vous balader dans les paysages extravagants de la Valle de las animas ou encore plonger dans le passé en visitant les ruines de Tiahuanaco.

Si vous préférez vous éloigner un peu de La Paz, optez pour le trek d’El Choro . Cette randonnée réalisable sur 2 jours et demi passe un col de montagne et traverse la forêt tropicale des Yungas jusqu’à Pacallo. Pour une balade au cœur de la cordillère royale, prévoyez un trek dans le massif du Condoriri et pour les plus sportifs, l’ ascension du Huayna Potosi .

Jours 8, 9, 10, 11 4 Rurrenabaque

Rejoindre la ville de Rurrenabaque depuis La Paz prend une journée en bus, mais le voyage en vaut la peine. Ici, vous entrez dans une région sauvage et encore peu fréquentée.

Vous pouvez profiter un peu de la nonchalance de la ville, mais l’intérêt se trouve surtout dans la découverte de la nature alentour. Des circuits de quelques jours permettent de pénétrer dans la jungle bolivienne. Choisissez entre une expédition dans la Selva et la forêt tropicale du parc Madidi ou dans la Pampa et ses marécages.

Jours 12, 13 5 La Isla del Sol

Rejoignez maintenant la ville de Copacabana , sur les rives du lac Titicaca.

Des bus de nuit partent de Rurrenabaque et arrivent à La Paz au petit matin. De là, des minibus partent toute la journée vers Copacabana.

Si vous arrivez à Copacabana avant 13h, embarquez directement dans un bateau pour la Isla del Sol où vous passerez la nuit. Sinon, patientez jusqu’au lendemain matin et profitez du point de vue depuis le Cerro El Calvario à Copacabana.

Sur l’île, suivez les sentiers de randonnée qui la traversent, découvrez les petits villages andins typiques et les sites archéologiques. Profitez de l’atmosphère singulière avant de poursuivre votre chemin vers le Pérou ou de rentrer à La Paz.

Alternatives

  • À Rurrenabaque, les tours qui combinent Pampa et Selva durent généralement 5 jours. Si vous souhaitez découvrir les deux visages de la région, partez au moins un jour plus tôt de La Paz.
  • Selon la saison ou si vous cherchez un rythme de voyage plus reposant qu’aventurier, ne poussez pas l’itinéraire jusqu’à Rurrenabaque. Prenez plutôt la direction de Sucre après votre tour du Sud Lipez et du Salar D’Uyuni et avant de rejoindre La Paz.
  • Si vous êtes sportif, les défis ne manquent pas parmi les destinations favorites des voyageurs. Sur cet itinéraire par exemple, vous pouvez prendre une journée supplémentaire dans votre tour du Sud Lipez et du Salar pour réaliser l’ ascension du volcan Licancabur .

Temps de trajet et transports

*Source : ADEME. Un Français émet en moyenne 10,8 tonnes équivalent CO2 par an. Voir notre article sur les émissions de CO2 en voyage .

Les incontournables

  • Sucre, 4 jours
  • Parc national Sajama, 3 jours

Votre découverte de la Bolivie démarre en grande pompe ! Une fois l’expédition terminée, ne vous attardez pas trop dans la ville d’ Uyuni , car elle n’a pas vraiment d’intérêt. Réservez et grimpez dans un bus de nuit qui vous amène directement à Sucre.

Jours 5, 6, 7 3 Sucre

Pour vous remettre de vos émotions et charger vos batteries à fond pour la suite du voyage, la ville blanche de Sucre est l’endroit parfait. Vous pouvez vous y reposer, flâner dans son centre historique, profiter de ses bons restaurants et pourquoi pas prendre quelques cours d’espagnol.

Jours 8, 9, 10 4 Parc national Sajama

Direction maintenant le parc national Sajama . Le trajet est un peu long, car il faut faire plusieurs changements, mais la majorité de la route est goudronnée. Faites la première partie jusqu’à Oruro de nuit. Au petit matin, grimpez dans un des nombreux bus qui vont vers La Paz, mais descendez à Patacamaya. C’est d’ici que part le colectivo pour Sajama.

Durant ces 2 ou 3 jours, vous séjournez à Sajama, petit village retiré et typique. Comme planté au milieu de nulle part, les plus hauts sommets de Bolivie l’entourent. Mirador, thermes, geysers ou lacs : en rayonnant autour du village, plusieurs petites randonnées s’offrent à vous. L’endroit est encore peu fréquenté et vous profiterez sans doute des paysages en solo.

Le jour du départ, il faut se lever tôt pour grimper dans le colectivo matinal qui vous ramènera jusqu’à Patacamaya. De là, en route pour la capitale !

Jours 11, 12, 13, 14 5 La Paz

Jours 15, 16, 17, 18 6 rurrenabaque, jours 19, 20, 21 7 la isla del sol.

Vous pouvez aussi négocier un bateau privé. Dans ce cas, profitez-en pour faire un stop sur la Isla de la Luna avant de rejoindre celle du soleil.

Sur l’île, suivez les sentiers de randonnée qui la traversent, découvrez les petits villages andins typiques et les sites archéologiques. Profitez de son atmosphère singulière avant de poursuivre votre chemin vers le Pérou ou de rentrer à La Paz.

  • Si vous voyagez pendant la saison des pluies, vous n’aurez peut-être pas la possibilité de rejoindre Rurrenabaque. Si c’est le cas, après Sucre, prenez la direction de Santa Cruz et rejoignez Buena Vista , d’où vous pourrez découvrir le parc Amboro.
  • Si vous êtes sportif, les défis ne manquent pas parmi les destinations favorites des voyageurs. Sur cet itinéraire par exemple, vous pouvez prendre une journée supplémentaire dans votre tour du Sud Lipez et du Salar pour réaliser l’ ascension du volcan Licancabur ou lorsque vous êtes à Sajama, organiser celle de l’ Acotango .

Le panorama complet

  • Sucre, 3 jours
  • Buena Vista, 3 jours
  • Parc national Torotoro, 3 jours
  • Parc national Sajama, 4 jours
  • La Paz, 5 jours
  • Rurrenabaque, 5 jours
  • La Isla del Sol, 3 jours

Jours 8, 9, 10 4 Buena Vista

En route maintenant pour une région beaucoup plus verte, direction Buena Vista . Prenez d’abord un bus de nuit jusqu’à Santa Cruz puis un truffi jusqu’au petit village.

Une fois sur place, appréciez simplement l’atmosphère du lieu, visitez une des plantations de la région. Vous pouvez facilement organiser depuis là une virée dans le parc national Amboro afin d’observer une faune et une flore riches, quasiment uniques au monde.

Jours 11, 12, 13 5 Parc national Torotoro

Continuez votre route vers Cochabamba, ne perdez pas trop de temps ici et rejoignez rapidement le petit village colonial de Torotoro. Il vous servira de base pour découvrir le parc national Torotoro . Pendant ces quelques jours, partez sur les traces des dinosaures et observez les superbes formations géologiques de cette région atypique.

Jours 14, 15, 16, 17 6 Parc national Sajama

Direction maintenant le parc national Sajama .

Il n’y a qu’un colectivo par jour pour le village du même nom, il part de Patacamaya généralement entre 11h et 13h. Depuis Cochabamba, l’idéal est de rejoindre Oruro en fin de journée et d’y passer la nuit. Le lendemain matin, grimpez directement dans un des nombreux bus qui vont vers La Paz, mais descendez à Patacamaya.

Jours 18, 19, 20, 21, 22 7 La Paz

Jours 23, 24, 25, 26, 27 8 rurrenabaque, jours 28, 29, 30 9 la isla del sol.

  • Si la faune et la flore du parc national Amboro ne vous font pas rêver, prenez du temps pour passer une nuit à la laguna Corani avant de rejoindre Cochabamba et Torotoro.
  • Si vous voyagez pendant la saison des pluies, vous n’aurez peut-être pas la possibilité de rejoindre Rurrenabaque. Dans ce cas, depuis Santa Cruz de la Sierra, partez encore plus vers l’Est et suivez le circuit des missions jésuites. Si vous choisissez cette option, ne ratez pas San Jose de Chiquitos .

Autres dossiers sur la Bolivie

Que faire

documents de voyage bolivie

  • E-Visa Bolivie

Guide pratique pour le Bolivie

Située entre le Brésil à l’est, le Pérou et le Chili à l’ouest, le Paraguay et l’Argentine au sud, la Bolivie est un état d’Amérique du Sud qui n’a aucun accès à la mer. Elle propose néanmoins tant de curiosités à découvrir tels que ses panoramas de montagne, sa forêt amazonienne, ses lacs et sa faune endémique. Ses habitants sont également hospitaliers et vous présenteront une culture très riche. Avant de partir, vérifier la validité de votre passeport. Par ailleurs, un visa Bolivie n’est pas nécessaire pour vous y rendre.

La Paz, une capitale qui culmine à 3 640 mètres d’altitude

La Paz, la capitale administrative de la Bolivie, vous fascinera sur plusieurs points. Son emplacement extraordinaire en fait une ville à part, puisqu’elle est perchée à 3 640 mètres d’altitude. Elle est en effet la capitale la plus élevée du globe et pour autant elle est encore surplombée par l’intimidant Nevado Illimani qui, lui, culmine à 6 462 mètres.

À la fois moderne et traditionnelle, cette ville vous surprendra également par ses édifices contemporains qui avoisinent ses ruelles pavées et ses marchés colorés. Le marché des Sorcières constitue une étape incontournable parce que vous y découvrirez des marchandises tellement insolites, puisqu’elles ont trait aux rites cultuels aymaras. Vous y trouverez des plantes séchées et des momies d’animaux, des représentations de divinités, des amulettes de toute sorte. L’aménagement de la capitale Bolivie est de même spectaculaire, puisque ses bâtiments sont pratiquement flanqués à flanc de montagne. Pour atteindre les hauteurs, il est indispensable de prendre le funiculaire. Une fois au mirador Killi Killi, vous aurez une vue à 360° sur la ville. Vous bénéficierez également d’une vue surprenante sur la ville avec en arrière-fond ses magnifiques sommets enneigés.

Informations utiles pour voyager au Bolivie

Le lac titicaca, un lac emblématique de la bolivie.

Le lac Titica, qui fait également partie des lacs les plus en altitude de la planète, est à la fois bolivien et péruvien. Il renferme plusieurs îles dont les plus iconiques sont Isla de la Luna ou île Koati et Isla del Sol.

L’attraction principale d’Isla de la Luna est son temple inca. Cet endroit séduit également par ses espaces vierges et son air pur. Isla del Sol, elle, abrite de nombreux vestiges incas comme le temple du soleil “Pilkokaina”. Enfin, au cours de votre séjour, votre attention sera irrémédiablement attirée par les îles flottantes Uros. Elles sont entièrement fabriquées en roseaux et constituent le lieu de vie pour de nombreuses familles aymaras. Il s’agit de véritables villes qui ont leurs écoles, leur église et leur marché. La circulation entre elles s’effectue en pirogue. Plusieurs familles hébergent les touristes intrigués par ces îles végétales qui n’en sont pas moins robustes. Elles proposent même divers programmes tels qu’excursions en bateau, stage artisanal ou atelier culinaire pour que vous profitiez de chaque moment passé chez elles.

La monnaie et la langue utilisées en Bolivie

Le boliviano est la monnaie ayant cours en Bolivie, un euro valant 8 Bs environ. L’euro y étant convertible, vous pourrez les changer contre la monnaie Bolivie dans les bureaux de change ou auprès des banques. Souvent les grands hôtels recevant des clients internationaux acceptent les euros ou proposent leur change. Il est par ailleurs préférable de convertir votre agent dans les grandes villes. Cette opération sera impossible ou difficile dans les coins reculés du pays. Le règlement par carte n’est pas courant. Seuls quelques hôtels, les grands restaurants et les boutiques huppées acceptent ce mode de paiement. Il vous est en outre possible de retirer de l’argent auprès des guichets automatiques avec votre carte Visa. Ces bornes sont également situées dans les grandes villes seulement.

Près de 37 idiomes indigènes sont pratiqués en Bolivie, néanmoins l’espagnol est parlé et compris par la majorité de sa population.

Quand partir en Bolivie ?

La meilleure période pour visiter la Bolivie s’étale d’avril à octobre. Elle correspond à la saison sèche, mais aussi à l’hiver austral. Les températures sont fraîches le soir, mais elles grimpent jusqu’à 20°C le jour. L’été est humide et très chaud, ce qui rend les visites désagréables. La pluie rend également les routes impraticables, ce qui limite le nombre de régions que vous pourrez visiter. Le nord connaît néanmoins un climat équatorial marqué par des températures chaudes comprises entre 24 et 27°C tout au long de l’année.

Santé et vaccins

Aucun vaccin n’est exigé en particulier par les autorités boliviennes envers ses touristes. Elles demanderont néanmoins un certificat de vaccination contre la fièvre jaune si vous avez visité un pays où cette maladie sévit avant d’arriver en Bolivie. Il est également conseillé de se vacciner contre l’hépatite A. Pensez aussi à mettre à jour le vaccin ROR (rubéole-oreillons-rougeole) et le DTP (diphtérie-tétanos-poliomyélite) pour les enfants.

Si vous visitez des zones où il y a le paludisme, il sera prudent de prendre un traitement prophylactique pendant votre séjour.

Le visa en Bolivie : les délais et conditions d’obtention

Le visa classique.

Tout citoyen français désirant se rendre en Bolivie n’a pas besoin d’un visa préalable pour entrer sur le territoire. Vous devez néanmoins  être muni d’un passeport valide . Cette validité passeport doit être de 6 mois au moins à partir de la date de votre arrivée. Le visa tourisme est gratuit. Il est octroyé à l’aéroport ou aux postes frontière. Sa validité est de 30 jours. Il est prolongeable 2 fois, dans la limite de 90 jours par an. Pour le prolonger, vous devrez vous rendre au bureau de l’immigration.

Les délais et conditions d’obtention du visa électronique

Une application en ligne est disponible si vous souhaitez demander votre visa avant votre voyage. Ce document vous sera par ailleurs utile si votre trajet comporte un  transit aux États-Unis . Il faut attendre 15 jours environ pour l’obtenir. Plusieurs documents vous seront demandés comme 2 photos d’identité, le passeport dont la validité passeport est de 6 mois au moins, une copie du titre de séjour des personnes étrangères suivant leurs études en France, un carnet de vaccination contre la fièvre jaune.

Voyager avec des enfants

Voyager avec un enfant ou un bébé en Bolivie n’est pas trop contraignant. Les voyages directs durent 10 h 30. Certains vols prévoient deux escales avant d’arriver à destination. Le décalage horaire entre la France et ce pays est de 5 heures. Une fois sur place, vous disposerez du confort nécessaire pour les soins de bébé. Si vos enfants sont déjà grands, ils supporteront aisément les longs trajets en bus et les excursions en bateau. Un séjour à trop haute altitude pourrait les indisposer au début, mais ils s’y habitueront au bout de 2 jours. Enfin, les démarches administratives pour l’ obtention du visa pour les enfants sont les mêmes que celles des adultes.

Contacts de l’ambassade de Bolivie en France

  • Adresse postale : 12 avenue du Président Kennedy, 75016 Paris, 75016 France
  • Téléphone : 01 42 24 93 44
  • Téléphone : 01 45 25 86 23
  • Email :  [email protected]
  • Site Internet :  http://www.emboliviafrancia.fr

Ambassade de France en Bolivie

  • Adresse postale : Avenida Hernando Siles , # 5390 – esq. Calle 8 de Obrajes, La Paz
  • Téléphone : +591 2 2149900
  • Site Internet :  www.ambafrance-bo.org

documents de voyage bolivie

Evisa-Tourisme.com  est un site indépendant distinct du site officiel. Son but est d’informer et de proposer un service d’accompagnement personnalisé pour les demandes d’autorisation de voyage. Un service accessible à tous à partir de 18 ans. Pour plus d’informations  contactez-nous .

Le site offre un accompagnement aux personnes (physiques ou morales) lors de leurs demandes administratives de voyage sans aucune relation avec des sites gouvernementaux.

Articles Récents

Les différents visas pour l’ile maurice, la formation caces : un essentiel pour la sécurité des professionnels en france et à l’étranger, préparer son voyage au mexique avec un spécialiste, carte postale personnalisée : une communication authentique.

Facilitez-vous la vie avant votre voyage avec Evisa Tourisme

Sélection de la langue

Comment présenter une demande.

Changements supplémentaires aux exigences d’entrée, de dépistage et de quarantaine en réaction au variant Omicron

Des changements temporaires sont en vigueur pour tous les voyageurs, y compris les citoyens canadiens, peu importe leur statut de vaccination.

Des restrictions et des exigences supplémentaires s’appliquent maintenant aux pays suivants :

  • Botswana, Égypte, Eswatini, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Nigéria, Afrique du Sud, Zimbabwe

Communiqué de presse

Changements aux mesures frontalières

Les nouveaux changements aux mesures frontalières comprennent :

  • des règlements sur le retour au Canada, si le voyageur y quitte pendant 72 heures ou moins;
  • qui est considéré comme entièrement vacciné;
  • des règlements sur les voyages à l’intérieur du Canada;

À partir du 15 janvier 2022, il y aura de nouveaux règlements sur qui peut entrer au Canada en tant que voyageur non vacciné ou partiellement vacciné.

En savoir plus sur les nouvelles mesures

Titulaires d’un passeport vénézuélien

Il est possible que vous ayez à suivre des étapes supplémentaires lorsque vous remplissez votre demande .

Si la date d’expiration imprimée sur votre passeport vénézuélien est passée

Si la date d’expiration imprimée est passée et que vous demandez un visa de visiteur, un permis d’études, un permis de travail ou une prolongation de votre séjour à titre de résident temporaire au Canada, suivez les étapes suivantes :

  • Ajoutez 5 ans à la date d’expiration imprimée sur votre passeport et inscrivez-la dans le champ de la date d’expiration du formulaire de demande.
  • Joignez une lettre d’explication à votre demande en indiquant « Je suis un ressortissant vénézuélien avec un passeport vénézuélien dont la durée de validité a été prolongée de 5 ans. »

Avertissement : Si votre passeport est toujours expiré après avoir ajouté 5 ans à la date d’expiration imprimée, votre passeport est considéré comme étant expiré. Vous n’êtes pas admissible à présenter une demande avec ce passeport.

Préparer les documents et présenter la demande

La raison de votre séjour au Canada détermine la manière dont vous présentez votre demande et les documents que vous devez soumettre avec votre demande de visa.

Pourquoi présentez-vous une demande de visa de visiteur?

  • Pour visiter à titre de touriste
  • Pour des raisons d’affaires
  • Pour visiter votre époux ou votre conjoint de fait qui vous a parrainé pour l’obtention de la résidence permanente

Quel est le statut de votre membre de la famille au Canada?

  • Citoyen canadien
  • Personne inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens du Canada
  • Résident permanent du Canada
  • Résident temporaire du Canada
  • Pour des raisons d’ordre humanitaires
  • Pour rejoindre un navire en tant que membre d'équipage (marin)
  • Aucune de ces réponses

Avez-vous l’intention de visiter vos enfants ou vos petits-enfants pour plus de 6 mois?

Vous pourriez être admissible à un super visa

Un super visa vous permet de rendre visite à vos enfants ou petits-enfants pendant 5 ans à la fois. Il s'agit d'un visa à entrées multiples pour une période pouvant aller jusqu'à 10 ans.

Apprendre comment demander un super visa

Étape 1 Rassembler les documents

Rassemblez les documents suivants pour les joindre à votre demande de visa et les apporter lors de votre voyage.

Au sujet des documents affichés

  • Les documents affichés ci-dessous ne sont pas tous obligatoires; certains sont facultatifs.
  • Ceci n’est pas une liste complète de preuves acceptables pour appuyer une demande de visa.
  • Veuillez soumettre uniquement les documents recommandés qui démontrent que vous êtes admissible pour un visa.
  • Même si vous soumettez tous les documents mentionnés, il n’y a aucune garantie que votre demande sera approuvée.
  • Il se peut que nous vous demandions d’autres renseignements ou documents qui ne figurent pas sur cette liste.

Documents que nous acceptons :

  • les passeports (réguliers, officiels ou diplomatiques)  de la plupart des pays (voir les exceptions ci-dessous)
  • les passeports étrangers pour apatrides
  • les permis pour rentrer aux États-Unis (formulaire I-327)
  • les titres de voyage de réfugié des États-Unis (formulaire I-571)
  • d’autres titres de voyage de réfugié pour les non-citoyens

Documents que nous n’acceptons pas :

  • tout passeport délivré par la Somalie
  • les passeports non lisibles à la machine délivrés par la République tchèque
  • les passeports temporaires délivrés par la République d’Afrique du Sud
  • les passeports provisoires délivrés par le Venezuela

Une copie lisible de votre passeport ou du titre de voyage valide que vous utiliserez pour vous rendre au Canada

Si vous avez un passeport, vous devez fournir une copie de :

  • la page où figure votre date de naissance et votre pays d’origine
  • toute page comportant des tampons, des visas ou des inscriptions

Si vous avez un titre de voyage, il doit avoir été délivré par un gouvernement et afficher :

  • votre date de naissance
  • le numéro du titre
  • votre statut ou citoyenneté
  • votre photo
  • la date d’expiration (le cas échéant)

Soumettez ce qui précède avec votre demande de visa.

Les membres de la famille ou les tiers qui présentent une demande au nom du demandeur doivent remplir ce formulaire.

Soumettez le formulaire dûment rempli avec votre demande de visa.

Chaque demandeur de 18 ans et plus doit remplir ce formulaire.

Les documents requis varient selon si un enfant de moins de 18 ans voyagera avec 1 parent uniquement, avec un autre membre de la famille ou un ami, ou seul.

Vous devez peut-être devoir présenter :

  • une lettre autorisant l’enfant mineur à se rendre au Canada
  • d’autres documents, tels qu’un document d’adoption ou une ordonnance de garde; cela dépend si l’enfant mineur voyage seul

Consultez Enfants mineurs voyageant au Canada .

  • Présentez le tout à un agent des services frontaliers canadiens à votre arrivée au Canada.

Si vous avez voyagé au Canada ou dans d’autres pays, cela peut prouver que vous avez été en mesure d’obtenir un visa dans le passé.

Les visas antérieurs figurant dans votre passeport constituent notamment une preuve.

Une copie lisible de 1 ou plusieurs des suivants :

  • vos passeports et/ou visa antérieurs (utilisés pendant les 10 dernières années pour voyager à l’extérieur de votre pays)
  • timbres d’entrée et de sortie
  • permis d’études ou permis de travail indiquant la durée de temps à l’extérieur de votre pays
  • visa valide ou expiré

Documents démontrant la durée prévue de votre séjour et ce que vous comptez faire au Canada

Une copie de l’un de ces documents :

  • les détails des vols
  • une réservation d’hôtel
  • une inscription a un événement

Cela peut nous aider à déterminer si vous avez suffisamment d’argent pour votre séjour au Canada.

Nom et coordonnées de la banque Ces renseignements nous permettent de communiquer avec votre banque ou votre institution financière pour poser des questions.

Preuve qu’il s’agit de votre compte Votre nom et votre adresse sur le relevé confirment qu’il s’agit de votre compte.

Détails du compte Au moins 6 mois de détails sur votre compte, incluant les soldes, nous aide à bien saisir votre situation financière.

Utilisez cette demande si vous souhaitez autoriser Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada à communiquer vos renseignements personnels à une personne choisie.

La personne que vous choisirez pourra obtenir des renseignements contenus dans votre dossier de cas, tel que l'état de votre demande.

Raisons d’affaires

Une copie lisible de votre passeport ou du titre de voyage valide que vous utiliserez pour vous rendre au Canada.

Si vous avez un titre de voyage, il doit avoir été délivré par un gouvernement et afficher :

Une copie de l’un de ces documents :

Une lettre de votre employeur peut confirmer que vous avez un emploi stable et que vous retournerez exercer votre métier. Elle peut également démontrer que votre employeur appuie votre visite au Canada.

La lettre devrait être imprimée sur le papier à en-tête officiel de l’employeur.

La lettre devrait comprendre les renseignements suivants :

  • date, pas plus de 3 mois précédant la date de présentation de votre demande
  • confirmation que vous occupez un emploi auprès de l’employeur
  • nom complet et date de naissance
  • date de début de votre emploi
  • brève description de votre emploi
  • salaire actuel
  • coordonnées de votre gestionnaire
  • numéro de téléphone
  • adresse de courriel
  • renseignements sur l’employeur
  • nom de l’entreprise
  • état ou province
  • Votre gestionnaire ou la personne responsable des ressources humaines devrait indiquer son nom en lettres moulées, puis signer la lettre

Une lettre rédigée par une entreprise canadienne.

Elle peut confirmer que le but de votre visite au Canada est valide.

Une copie de la lettre de l’entreprise canadienne vous invitant à venir au Canada

  • La lettre doit vous être adressée par l'entreprise canadienne.

Consultez les détails à inclure dans la lettre .

Visiter votre époux ou votre conjoint de fait qui vous a parrainé pour l’obtention de la résidence permanente

Une copie de la preuve de votre lien de parenté avec la personne ou le membre de votre famille qui vous invite au Canada

Il peut s’agir des documents suivants :

  • un certificat de mariage
  • une déclaration officielle d’union de fait (IMM 5409)
  • un certificat de naissance
  • un document officiel attestant votre lien de filiation
  • d’autres documents, tels qu’un document d’adoption ou une ordonnance de garde, si l’enfant mineur voyage seul

Une lettre rédigée par un membre de votre famille au Canada

Une copie de la lettre du membre de la famille vous invitant à venir au Canada

  • La lettre doit vous être adressée par le membre de votre famille.

Une copie lisible de 1 ou plusieurs des suivants :

La lettre doit inclure ce qui suit :

  • Votre gestionnaire ou la personne responsable des ressources humaines devrait indiquer son nom en lettres moulées, puis signer la lettre.

Soumettre ce qui précède avec la demande de visa.

Remplissez le formulaire qui déclare que vous et votre partenaire vivez en union de fait. Fournissez également la preuve que vous et votre conjoint de fait avez mis vos affaires en commun et établi un ménage dans le même domicile.

Qu’est-ce qu’un conjoint de fait?

  • cartes de crédit ou comptes bancaires conjoints
  • certificat de propriété conjointe d’un domicile
  • baux résidentiels conjoints
  • reçus de location conjoints
  • factures conjointes pour un service public (électricité, gaz, téléphone)
  • preuve de la gestion conjointe des dépenses du ménage
  • preuve d’achats conjoints, en particulier d’objets ménagers
  • lettres adressées à l’un d’entre vous ou à vous deux portant la même adresse

Traitement accéléré des demandes de visa de visiteur pour les époux et conjoints de fait

Si votre époux ou conjoint de fait vous parraine pour l’obtention de la résidence permanente (RP), vous pourriez bénéficier d’un traitement accéléré pour l’obtention d’un visa de visiteur.

Vous pourriez être admissible si vous

  • avez présenté une demande de parrainage pour l’obtention de la résidence permanente
  • avez reçu un accusé de réception (AR) confirmant que la demande suit son cours

Le traitement des demandes pour lesquelles des renseignements supplémentaires sont requis, comme les documents relatifs à la garde d’un enfant, prendra plus de temps.

Lorsque votre répondant reçoit l’AR pour votre demande de résidence permanente, vous pouvez demander un visa de visiteur. Si vous êtes admissible, votre demande de visa de visiteur sera automatiquement traitée plus rapidement. Vous n’avez pas besoin d’en faire la demande.

Vous devez toujours satisfaire à toutes les exigences relatives à l’ obtention d’un visa de visiteur .

Visiter de la famille (Citoyen canadien, personne inscrite en vertu de la Loi sur les Indiens, ou résident permanent du Canada)

Documents que nous n’acceptons pas :

Une copie lisible de 1 ou plusieurs des suivants :

  • date, pas plus de 3 mois précédant la date de présentation de votre demande

La personne que vous choisirez pourra obtenir des renseignements contenus dans votre dossier de cas, tel que l’état de votre demande.

Visiter vos enfants ou vos petits-enfants Option super visa

Elle peut confirmer que le but de votre visite au Canada est valide

Soumettez ce qui précède avec votre demande de visa ou de super visa.

Pour les demandeurs de super visa uniquement

Preuve d’achat d’assurance médicale d’une compagnie d’assurance canadienne d’une valeur d’au moins 100 000$

Une copie du certificat ou la police d’assurance reçue d’une compagnie d’assurance canadienne pour une période d’au moins 1 an.

Soumettez ce qui précède avec votre demande de super visa.

Document qui démontre que votre enfant ou votre petit-enfant gagne le revenu vital minimum.

Présentez l’un des documents suivants :

  • Si l’enfant ou le petit-enfant ne possède pas de copie papier de son avis de cotisation au dossier, il peut visualiser et imprimer ses déclarations de revenus ainsi que tout autre renseignement fiscal personnel en utilisant le service en ligne Mon dossier de l’Agence du revenu du Canada.
  • une copie du plus récent feuillet T4 ou T1 de l’enfant ou du petit-enfant
  • une lettre originale de l’employeur de l’enfant ou du petit-enfant indiquant le titre de son poste, la description de son poste et son salaire
  • une lettre d’un comptable confirmant le revenu annuel de l’enfant ou du petit-enfant, s’il est travailleur autonome
  • une preuve d’autres sources de revenus (relevé de pension, investissements, etc.)

Un document confirmant que vous avez subi un  examen médical aux fins de l’immigration

L’examen doit être entrepris par un médecin désigné et autorisé par IRCC.

Consultez tous les détails pour obtenir un examen médical avec un médecin désigné.

Soumettez ce qui précède avec votre demande de super visa, ou attendez pour les instructions du bureau de visa.

Consultez Enfants mineurs voyageant au Canada.

La lettre devrait comprendre les renseignements suivants :

Visiter de la famille (résident temporaire du Canada)

Documents que nous acceptons :

  • Soumettez ce qui précède avec votre demande de visa
  • Présentez le tout à un agent des services frontaliers canadiens à votre arrivée au Canada

Des documents démontrant la durée prévue de votre séjour et ce que vous comptez faire au Canada

Raisons humanitaires

Une copie de la lettre de la personne ou de l’entreprise vous invitant à venir au Canada.

  • les passeports (réguliers, officiels ou diplomatiques)  de la plupart des pays (consulter les exceptions ci-dessous);
  • les passeports étrangers pour apatrides;
  • les permis pour rentrer aux États-Unis (formulaire I-327);
  • les titres de voyage de réfugié des États-Unis (formulaire I-571);
  • d’autres titres de voyage de réfugié pour les non-citoyens.
  • tout passeport délivré par la Somalie;
  • les passeports non lisibles à la machine délivrés par la République tchèque;
  • les passeports temporaires délivrés par la République d’Afrique du Sud;
  • les passeports provisoires délivrés par le Venezuela.

Chaque demandeur de 18 ans et plus doit remplir ce formulaire.

Veuillez indiquer clairement si des membres de votre famille vous accompagneront au Canada.

Joignez les documents suivants à votre demande de visa :

  • copie numérique du livret de marin;
  • copie numérique d’une lettre d’invitation signée par un agent maritime ou portuaire au Canada;
  • copie numérique d’une lettre d’introduction de l'agence maritime qui recrute ou d'un propriétaire de navire;
  • copie numérique du contrat de travail.

Étape 2 Présenter une demande sur le portail d’IRCC

Étape 2 présenter une demande.

Pour présenter une demande de visa de visiteur pour des raisons d’affaires, vous devez être admissible à titre de visiteur commercial.

Pour être admissible, vous devez faire la preuve que :

  • vous avez l’intention de rester au Canada pendant moins de six mois
  • vous n’avez pas l’intention d’entrer sur le marché du travail canadien
  • votre principal lieu d’affaires et votre principale source de revenus et de profits sont situés à l’extérieur du Canada

Les activités à titre de visiteur commercial comprennent les réunions d’affaires, les événements spéciaux, ou la formation pour une période de quelques jours ou semaines.

Si votre réunion, votre événement ou votre conférence est enregistré avec IRCC, indiquez le code de l’événement dans votre demande. Vous devez obtenir ce code auprès de l’organisateur.

Remarque : Si vous avez l’intention de rester au Canada pendant plus de six mois ou d’y travailler, il se peut que vous soyez considéré comme un travailleur temporaire et que vous deviez présenter une demande de permis de travail .

Pour présenter une demande en ligne, vous avez besoin d’un numériseur ou d’un appareil photo pour créer des copies électroniques de vos documents, ainsi que d’une carte de crédit ou d’une carte de débit .

Lisez le guide d’instructions avant de remplir les formulaires de demande. En tant que demandeur en ligne, vous pouvez ignorer les étapes 3 et 4 du guide (payer les frais et soumettre votre demande).

Si vous présentez une demande pour la première fois , vous devez payer les frais de biométrie lorsque vous présentez votre demande (au moins que vous êtes exempté). Autrement, vous pourriez subir des retards.

Présenter une demande via le compte sécurisé d’IRCC

Ouvrir une session dans votre compte sécurisé d’IRCC

Présenter une demande sur le portail d’IRCC

Seulement pour touristes, raisons d’affaires, visiter de la famille, raisons d’ordre humanitaires

Ouvrir une nouvelle session dans le portail d’IRCC

Faites votre demande au moyen du Portail d’IRCC

Pour demander un visa de visiteur afin de rejoindre un navire en tant que membre d'équipage (marin) , vous devez :

  • vous rendre au Canada pour rejoindre l'équipage d'un navire;
  • être en possession d'une pièce d'identité de marin;
  • être en possession d'un passeport ou d'un document de voyage valides;
  • avoir une preuve d'emploi sur un navire dans un port canadien.

En tant que marin, vous n'avez pas droit à un visa de transit et vous devez demander un visa de visiteur (visa de résident temporaire).

Remarque : À la question « Dites-nous-en plus sur ce que vous ferez au Canada », incluez « Rejoindre un navire » ou « Marin ».

S’inscrire au Portail d’IRCC

Présenter une demande sur papier pour des situations spécifiques

Si vous avez besoin d’un visa de visiteur pour vous rendre au Canada, vous devez présenter une demande en ligne. Seules les demandes en ligne seront acceptées et traitées. Cependant, vous pouvez présenter une demande sur papier si

  • vous ne pouvez pas présenter votre demande en ligne en raison d’un handicap
  • vous voyagez avec un passeport pour étranger apatride ou autre titre de voyage pour réfugiés non-citoyens

La trousse de demande comprend un guide d’instructions et tous les formulaires que vous devez remplir.

Lisez attentivement le guide avant de remplir les formulaires de demande . Les frais de demande ne seront pas remboursés, alors vérifiez si vous avez besoin d’un visa de visiteur avant de présenter votre demande.

Tous les demandeurs doivent présenter un formulaire de demande dûment rempli. Si vous avez moins de 18 ans, un parent ou un tuteur doit signer le formulaire.

Téléchargez la trousse de demande .

Payez les frais de traitement de votre demande

Dans la plupart des cas, les frais incluront les frais de traitement pour vous-même et toute autre personne dont le nom figure sur votre demande.

Si vous présentez une demande pour la première fois, vous devez payer les frais de biométrie lorsque vous présentez votre demande (à moins d’en être dispensés). Autrement, le traitement de votre demande pourrait être retardé.

Honoraires de tiers

Selon votre situation, il se peut que vous ayez à payer des tiers pour

  • subir un examen médical
  • obtenir un certificat de police

Notre guide d’instructions (ouvrira un nouvel onglet) peut vous aider à comprendre quels frais s’appliquent à vous.

Présentez votre demande

Les familles doivent envoyer leurs demandes individuelles dans une seule trousse. Le demandeur principal doit envoyer cette trousse de demandes combinées à l’endroit où aura lieu le traitement de leur trousse.

Afin de savoir où présenter votre trousse, sélectionnez le pays ou le territoire à partir duquel vous présenterez votre demande. Vous pouvez choisir votre pays de nationalité, le pays ou le territoire auquel vous avez légalement été admis :

  • Afghanistan
  • Antigua-et-Barbuda
  • Azerbaïdjan
  • Bosnie-Herzégovine
  • Îles Vierges britanniques
  • Burkina Faso
  • Birmanie (Myanmar)
  • Îles Caïmans
  • République centrafricaine
  • Chine (République populaire de)
  • Côte d’Ivoire
  • République tchèque
  • République démocratique du Congo
  • République dominicaine
  • Guinée équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Saint Siège
  • Hong Kong (RAS)
  • Kirghizistan
  • Liechtenstein
  • Îles Marshall
  • Micronésie (États fédérés de)
  • Nouvelle-Calédonie
  • Nouvelle-Zélande
  • Corée du Nord
  • Macédoine du Nord (République de)
  • Autorité palestinienne (Gaza)
  • Autorité palestinienne (Cisjordanie)
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Philippines
  • Saint-Marin
  • São Tomé-et-Principe
  • Arabie saoudite
  • Sierra Leone
  • Îles Salomon
  • Afrique du Sud
  • Corée du Sud
  • Soudan du Sud
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Sainte-Lucie
  • Saint-Vincent-et-Grenadines
  • Taïwan (République de Chine)
  • Tadjikistan
  • Timor-Leste (Timor oriental)
  • Trinité-et-Tobag
  • Turkménistan
  • Îles Turks et Caicos
  • Émirats arabes unis
  • Royaume-Uni
  • États-Unis d’Amérique
  • États-Unis - Îles Vierges
  • Ouzbékistan

Si vous devez fournir vos données biométriques (empreintes digitales et photographie), et que vous présentez une demande sur papier , présentez votre demande en personne . Le personnel du CRDV s’assurera que la demande est complète et confirmera que les frais exigés ont été payés avant de prélever vos données biométriques.

Cartes de crédit et cartes prépayées

Nous acceptons les cartes de crédit et cartes prépayées suivantes :

  • MasterCard ®
  • American Express ®
  • UnionPay ® (pour les demandes présentées en ligne seulement; les cartes de débit ne sont pas acceptées)

Si vous utilisez une carte de crédit prépayée, veillez à la conserver pendant au moins 18 mois après la date de paiement afin de faciliter les remboursements. En savoir plus sur les cartes prépayées .

Nous acceptons aussi toutes les cartes Visa MD  Débit.

Il n’est pas nécessaire que la carte utilisée porte votre nom; le nom du titulaire de la carte figurera au reçu, mais ne doit pas forcément être le même nom que celui du demandeur.

Cartes de débit

Votre carte doit

  • provenir d’une banque canadienne qui utilise INTERAC MD  En Ligne
  • être enregistrée aux services bancaires en ligne du site Web de votre banque

Nous acceptons aussi toutes les cartes Visa MD  Débit et Débit MasterCard MD pour les demandes présentées en ligne seulement. Le logo qui paraît au recto de votre carte vous indiquera quel type de carte vous avez.

Détails de la page

IMAGES

  1. Voyage en Bolivie : Guide, Itinéraire, Budget & Infos

    documents de voyage bolivie

  2. helene fournie- carnet de voyage bolivie

    documents de voyage bolivie

  3. Visas pour la Bolivie

    documents de voyage bolivie

  4. Visa pour voyager en Bolivie

    documents de voyage bolivie

  5. Visiter la Bolivie

    documents de voyage bolivie

  6. Guide de voyage en Bolivie conseils aux voyageurs, sites touristiques

    documents de voyage bolivie

VIDEO

  1. Pèlerinage à la Mecque 2024 avec OBAYD GROUP : cérémonie distribution documents de voyage

  2. VOYAGE AU PEROU ET BOLIVIE -- JUIN 2013

  3. DOCUMENTS DE VOYAGE, CACHET, LES VOITURES DE SERVICE, GEL DES COMPTES ET RETRAIT DES GARDE CORPS

  4. Route de la Mort en Bolivie

  5. Voyage en Bolivie

  6. Le commissaire général de la PAFE encourage à suivre les voies officielles pour les documents

COMMENTS

  1. Bolivie

    Tous les mineurs ayant séjourné plus de 90 jours en Bolivie et voyageant avec un seul de leur parent ou sans aucun de leur parent doivent obligatoirement présenter une autorisation de voyage délivrée par le juge des mineurs (Juez del Menor) lors de la sortie du territoire (Adresse : Tribunal Departamental de La Paz, Yanacocha 598, La Paz).

  2. Voyager en Bolivie : Conseils aux voyageurs

    En voyage en Bolivie ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d'avis et ne sont pas contraignants. ... Documents de voyage; Ambassades et consulats; Informations consulaires pour les Belges à l'étranger; Légalisation de documents; Autres liens utiles. Services; Politique; Emploi;

  3. Bolivie

    Informations utiles avant de partir Bolivie : formalités d'entrée, passeport ou carte d'identité, visa ou non, vaccins, office de tourisme.

  4. Documents de voyage, visa et formalités d'entrée

    Documents de voyage, visa et formalités d'entrée. Chaque pays édicte ses lois de manière indépendante, y compris celles portant sur les conditions d'entrée et de séjour. Ce sont donc les ambassades et les consulats des pays de destination qui donnent des renseignements sur les dispositions juridiques en vigueur et qui octroient des ...

  5. Conseils et avertissements pour la Bolivie

    Avant de partir, vérifiez cette information auprès des représentants étrangers de votre pays de destination. Autres documents de voyage. ... Si vous avez à la fois la citoyenneté canadienne et celle de la Bolivie, nous pourrions être limités dans notre capacité à vous offrir des services consulaires pendant que vous y êtes.

  6. Formalités voyage Bolivie, passeport et visa

    Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce ...

  7. Voyager en Bolivie : Conseils aux voyageurs

    Tous les documents de voyage nécessaires sont mentionnés sous la rubrique du même nom sur ce site web.. Permis de conduire. Afin de louer une voiture, il faut être en possession d'un permis de conduire international Modes de paiement. La monnaie locale est le Boliviano(Bs), utilisé en parallèle et convertible avec le dollar américain.

  8. Conseils pour les voyages

    Conseils pour les voyages - Bolivie. Ces conseils pour les voyages correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire. Il est vivement conseillé de consulter également les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique Focus figurant ...

  9. Conseils pour les voyages

    N'essayez pas de passer les barrages routiers car les réactions peuvent être violentes. Le risque d'attentats terroristes ne peut pas être exclu en Bolivie non plus. La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme. Terrorisme et enlèvements.

  10. Formalités pour la Bolivie

    Formalités pour la Bolivie | Retrouvez le Guide de voyage en Bolivie et toutes les informations pratiques pour préparer votre départ. CO 2: Réduire et Absorber. Nos destinations. ... Ce document, simple autorisation d'embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est ...

  11. Guide de Voyage Bolivie 2024

    Guide de voyage Bolivie. par Nathalie. 20 février 2024. L a Bolivie promet une expérience riche à celui qui se laisse emporter dans l'aventure ! Enclavée au cœur de l'Amérique du Sud, ce pays dominé par les sommets enneigés de la cordillère des Andes comble les visiteurs par la diversité de ses paysages : volcans, bassin amazonien ...

  12. Partir en Bolivie : informations et vaccins voyage

    1 injection à faire au minimum 10 jours avant le départ. Enfants : à partir de l'âge de 9 mois. La vaccination est recommandée qui se rendent dans les zones suivantes à l'est des Andes, à une altitude inférieure à 2300 m : l'ensemble des départements de Beni, Pando et Santa Cruz, et les zones désignées des départements de ...

  13. Formalités d'entrée Bolivie

    Entrée en Bolivie : les 4 points les plus importants à considérer. 1. Documents et visa. Les ressortissants français, suisses, belges et luxembourgeois qui voyagent en tant que touristes sont dispensés de visa en cas de séjour inférieur à 90 jours. Le passeport doit être valide au moins 6 mois après la date de sortie du territoire ...

  14. Préparer un voyage en Bolivie

    Le site ivisa.com, spécialisé dans l'obtention des documents de voyage (e-visa, visa à l'arrivée, déclaration de santé,…), s'occupe de tout à votre place. ... Lors de notre voyage en Bolivie en 2016, il n'y avait que 3 lignes opérationnelles. La quatrième a vu le jour quelques semaines après notre départ.

  15. 12 Conseils pour Préparer un Voyage en Bolivie

    1 Informations clés pour préparer votre voyage en Bolivie. Meilleure période pour une météo favorable : Mars à Octobre. Conditions d'entrée dans le pays : Visa non nécessaire. Durée de vol : environ 12h18 (vol Paris → La Paz) Prix moyen du vol : 1129 € (vol aller-retour Paris → La Paz)

  16. Checklist Bolivie: les indispensables à mettre dans sa valise

    À FAIRE AVANT DE PARTIR. › Préparer son itinéraire de voyage. › Faire une demande de Visa (si nécessaire) › Faire ses vaccins (si nécessaire) › Check-up chez le médecin / dentiste. › Souscrire une assurance voyage (Bon plan : 5% de réduction ici !) › Photocopier ou scanner ses documents importants (passeport) › Prévenir sa ...

  17. Visiter la Bolivie

    Neuvième pays sur l'itinéraire de notre tour du monde: la Bolivie! Nous l'avons visité en 20 jours! Un gros coup de cœur pour nous !! On vous laisse en prendre plein les mirettes. Vous trouverez en bas de page un Guide Pratique qui vous permettra de bien préparer votre voyage en Bolivie. On vous parle des conditions météorologiques, de ...

  18. Tourisme Bolivie : guide de voyage

    Découvrez toutes nos idées de voyage pour un voyage en Bolivie. La meilleure période pour partir en Bolivie est la saison sèche qui s'étend d'avril à novembre. Entre novembre et avril en effet, les précipitations sont fréquentes et parfois abondantes. Tout dépend aussi de la région que vous souhaitez découvrir : l'Altiplano est ...

  19. Comment bien préparer son voyage en Bolivie ?

    PREPARER UN VOYAGE EN BOLIVIE : AVANT DE PARTIR Administratif. Aucune formalités, ni visa pour partir en Bolivie, mais sont quand même obligatoires : - ton passeport à jour valable au moins 6 mois après la date de retour - un billet retour pour certifier que tu ne resteras que 90 jours maximum. Si tu n'en as pas, tu peux et que tu ne ...

  20. La Bolivie en 20 jours : Bilan, itinéraire, guide et conseils

    La Paz (1 jour) : 9h30 de bus. Passage très rapide pour bien manger et recharger nos batteries. Copacabana (1 jour) : Visite de la ville et du port. Lac Titicaca côté bolivien - Isla del Sol (2,5 jours) : Visite de l'île et nuits en auberge. Départ pour le Pérou. La Paz (2 jours) : dont un jour de bus depuis le Pérou.

  21. Documents de voyage

    Le Commissariat Général des Migrations (CGM) est l'un des Commissariats Généraux de l'Inspection Générale de la Police Nationale du Burundi (IGPNB) qui offre des services multiples aux citoyens Burundais et aux étrangers en rapport avec les documents de voyage, les visas et d'autres services connexes.

  22. Documents de voyage

    Documents requis pour voyager dans l'UE et les pays de l'espace Schengen . En tant que ressortissant(e) de l'UE, vous avez le droit de voyager librement dans les 27 pays membres de l'UE ainsi qu'en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse (pays non membres de l'UE mais membres de l' espace Schengen en) avec un passeport ou une carte d'identité nationale en cours de ...

  23. 3 Itinéraires pour 2, 3 semaines ou 1 mois en Bolivie

    D ans cet article, nous vous proposons plusieurs itinéraires pour un voyage de 2, 3 semaines ou 1 mois en Bolivie. Ils permettent de visiter les destinations qui figurent parmi les favorites des voyageurs (voir notre article sur les lieux à voir en Bolivie).N'hésitez pas à les adapter selon vos envies, votre rythme ou votre durée de séjour, sans oublier de laisser de la place pour un ...

  24. Visa Bolivie

    Celle-ci est localisée au : Adresse postale : Avenida Hernando Siles , # 5390 - esq. Calle 8 de Obrajes, La Paz. Téléphone : +591 2 2149900. Site Internet : www.ambafrance-bo.org. Faire une demande de E-visa pour la Bolivie obligatoire pour les ressortissants de plus de 60 pays dont la France.

  25. Comment présenter une demande de visa de visiteur

    Présenter une demande de visa de visiteur. Étape 1 Rassembler les documents. Rassemblez les documents suivants pour les joindre à votre demande de visa et les apporter lors de votre voyage.